Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Attaques DDoS contre LiveJournal, les usagers se perdent en conjectures

Le 30 mars 2011, la plate-forme de blogs LiveJournal a connu une panne sérieuse [en russe] de plus de 12 heures due à une puissante attaque par déni de service (DDoS), qui s'est reproduite les 4 et 5 avril).

La plate-forme de blogs la plus utilisée de Russie n'a retrouvé un fonctionnement normal qu'aux alentours de minuit le 30 mars.

La directrice de LiveJournal Russie, Svetlana Ivanikova, a publié une déclaration indiquant que l'attaque “était d'une nature tout à fait différente de celles qu'avait subies précédemment LiveJournal” et que c'était “la première attaque de cette puissance dans l'histoire de LiveJournal.”

On March 30 Russia's most blogging site, Live Journal, was the subjected of the strongest DDoS attack to date. Screenshot of LiveJournal main page.

Le 30 mars, le principal site de blogs de Russie, Live Journal, a été soumis à la plus puissante attaque DDoS connue. Capture d'écran de la page d'accueil de LiveJournal.

Théories du complot

Si on ignore encore les auteurs de l'attaque, dès les serveur relancés et à nouveau en fonctionnement, l'Internet russe s'est mis à bruire de théories du complot sur l'instigateur et les blogs principalement visés.

De nombreux blogueurs n'ont pas tardé à spéculer que l'attaque pourrait avoir ciblé le blogueur Navalny [en russe], récemment au centre de la curiosité [en anglais] par sa révélation continue de quantité d'affaires de corruption, dont la plus polémique concerne Transneft, une compagnie d'Etat qui possède et fait fonctionner les oléoducs de Russie.

Le blogueur nafanko a épinglé [en russe] le gouvernement :

Пока Навальный не исчезнет из ЖЖ, они продолжатся. Это политическая мотивация.

Tant que Navalny ne se désinscrit pas de LJ [LiveJournal], ils continueront. Il y avait une motivation politique.

Alors que dimk_dims semblait [en russe] attribuer la cause de l'attaque au caractère politique du blog de Navalny :

из-за одного революционера миллион хомячков остался без уютной жж-шки на сутки. маладцы, чо.

A cause d'un seul révolutionnaire un million de hamsters [mot péjoratif pour ceux qui écrivent sur Internet – GV] ont été privés de [leur] cher LJ pendant 24 heures. Bravo, mec.

Le blogueur Yuri Pronko a affirmé [en russe] en termes enflammés que l'attaque sur LJ était une attaque des autorités russes “contre la liberté de parole en Russie”:

Все должно быть в рамках закона! LiveJournal позволяет это делать, атака на ведущий дискуссионный интернет-ресурс показывает только одно: ЖЖ боятся, но на законных, правовых условиях вести разговоры не готовы.

Всем должно быть понятно, атака на ЖЖ – это атака на демократию и свободу слова в России!

Tout doit être dans le cadre de la loi. LiveJournal permet de faire cela, et donc, l'attaque contre le principal site internet de discussion ne montre qu'une chose : ils ont peur de LJ, et ne sont pas prêts à débattre dans des conditions légales et de droit.

Cela doit être clair pour tous : une attaque contre LJ est une attaque contre la démocratie et la liberté de parole en Russie !

D'autres utilisateurs se sont demandé si de telles attaques deviendraient plus fréquentes à l'avenir, et certains commentateurs et blogueurs de suggérer qu'il était peut-être temps de passer à un autre format.

Le blogueur cadu3m [en russe]:

Журнал-паралитик?

Journal-Paralytique ?

Et grazdano4ka [en russe]:

Ценные записи, пожалуй, стоит скопировать себе на жесткий диск.
Ну или завести аккаунт где-нибудь на другом блоггерском сайте и туда просто тупо копировать все, что пишется здесь.

Les entrées importantes valent probablement d'être copiées sur votre disque dur.
Ou transférer votre compte ailleurs sur un autre site de blogs et y simplement copier bêtement tout ce que vous écrivez ici.

Le blogueur usoft [en russe], semble plaisanter tant sur Navanly que sur Live Journal:

Давайте скинемся Навальному (или еще там кому) на отдельностоящий сайт, пусть перестанет сидеть в нашей уютной жежешечке =)

Payons Navalny (ou un autre) pour monter un site indépendant, et renonçons à notre bon vieux LJ =)

Anton Nosik [en russe], le célèbre entrepreneur russe du net et un des principaux thuriféraires de LiveJournal, a laissé entendre que l'attaque par DDoS, couplée avec un article du journal Argumety i Fakty [en russe], qui conseillait aux usagers russes de LiveJournal de déménager sur une nouvelle plate-forme, n'était peut-être qu'une gigantesque mise en scène des autorités pour démanteler la communauté de la plate-forme :

[…] в тексте не приводится ни одного серьёзного сравнения функционала ЖЖ с теми платформами, куда народ агитируют сваливать. В реальности основной результат ухода русскязычного блоггера из ЖЖ — потеря связи с читателями, для которых эта среда привычна. А в случае, если исход интересных авторов из ЖЖ действительно начнётся, для РУНЕТа это будет означать потерю важнейшей независимой медиа-площадки. Которой, видимо, в предвыборный год по-настоящему испугались грязные технологи на службе Вертикали.

L'article ne cite pas même une seule comparaison sérieuse des fonctionnalités de LJ avec celles des autres plate-formes où se précipiteraient les gens. En réalité, le principal résultat de l'exode des blogueurs russophones de LiveJournal sera la perte de contact avec les lecteurs pour lesquels LJ est le standard. Et dans ce cas, si l'exode des auteurs intéressants hors de LJ commence effectivement, cela signifiera pour RuNet la perte d'une importante agora médiatique indépendante, qui à l'évidence épouvante en cette année préélectorale les sales technologues de la Verticale du pouvoir [en anglais].

Parmi les commentaires à ce billet, Webchillout a écrit [en russe]:

Из жж нужно бежать просто потому что этот сервис говно. Он тормозной, с ублюдочными древовидными комментариями, с засильем ботом. Все нормальные люди уже постят в фэйсбуке, а на жж клоаку просто репост делают.

Il faut fuir LJ tout simplement parce que ce service est de la merde. Il ralentit, avec des arborescences de commentaires à la noix, dominé par des bots [de faux comptes utilisés pour saboter les discussions – [cf.article de Global Voices à ce sujet, en anglais]. Tous les gens normaux postent déjà sur Facebook, et sur LJ ils ne repostent que du rebut.

Par la suite, Webchillout argumentait [en russe]:

Антон, мне кажется наивным валить отдельно взятое ЖЖ.
Если, к примеру, тому же Навальному захочется распространить “компромат” — он это сможет сделать одним твитом со ссылкой на какой-нибудь закардонный хост (blogger к примеру).
И “разнесут” это все по твиттеру-фейсбуку-и другим интернетам моментально. И будет даже эффективнее.

Не надо превращать ЖЖ в панацею. Это просто инструмент. Сегодня один — завтра другой.

Anton, il me paraît naïf  de faire tomber LJ en partculier. Si, par exemple, Navalny veut propager son “kompromat,” [preuve compromettante] il peut le faire d'un seul tweet avec un lien vers un hôte privé quelconque (blogueur par exemple).
Et il sera diffusé par tout le monde via Twitter-Facebook-et autres réseaux en une seconde. Et ça sera même plus efficace.

Il ne faut pas transformer LJ en panacée. Ce n'est qu'un instrument. Aujourd'hui, l'un – demain, l'autre.

Ilya Dronov, chef du développement à LiveJournal et blogueur sur LJ, a publié [en russe] quantité d'indications utiles sur la façon pour les usagers de LJ de sauvegarder et protéger leurs blogs, assurant que vraisemblablement aucune information n'a été perdue pendant la panne du site. Il a malgré tout averti :

Скорее всего, подобные ситуации будут повторяться в будущем

Probablement, des situations pareilles se répéteront à l'avenir.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site