Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : la laïcité à la tunisienne en débat

[Liens en français ou en arabe] Les Tunisiens sont dans leur grande majorité musulmans, et la constitution tunisienne stipule que l'islam est la religion d'état, mais la société tunisienne est l'une des plus laïques du monde musulman. Ce choix de la  laïcité remonte à la présidence du président Habib Bourguiba, le dirigeant le plus pro-laïcité du monde arabe. Habib Bourguiba est particulièrement connu pour le rôle qu'il a joué dans la promulgation du “Code du Statut Personnel”, une série de lois tunisiennes instaurant l'égalité entre hommes et femmes et la protection des droits de la femme. Durant ses 23 ans au pouvoir, son successeur Zine Al Abideen Ben Ali a poursuivi la laïcisation.
Cependant, Ben Ali comme Bourguiba ont été accusés de réprimer non seulement les partis politiques islamistes, mais également les Tunisiens ordinaires qui souhaitaient pratiquer leur religion et participer à des activités religieuses. Pendant les 50 dernières années, il était interdit aux femmes de porter le voile, et la police secrète surveillait de près ceux qui fréquentaient les mosquées. En d'autres mots, la laïcité et la liberté de culte ne s'appliquaient qu'aux musulmans qui ne pratiquaient pas. Ceux qui voulaient le faire devenaient suspects.

Depuis la révolution, la laïcité et la place de l'islam sont au centre de vifs débats sur les médias sociaux et les blogs tunisiens.

Un manifestant pro laïcité

Une laïcité made in Tunisie

Liberté Conditionnelle, un blogueur tunisien, est en faveur d'une “Tunisie laïque, mais sa laïcité devrait être tunisienne.” Liberté Conditionnelle explique :

تونس الغد من اولوياتها ضمان الحريات الشخصية لكل المواطنين كل انسان حر في معتقداته و له الحرية المطلقة في ممارستها … لذا فالتونس العلمانيه هي الضمان و الكفيل الوحيد لهذه الحريات ! العلمانية نعم و لكن لا و ألف لا لإستنساخ الأمثلة و تطبيقها حرفيا و بكل “بهامة” (سامحوني في الكلمة) تونس و كما سبق صنعت ثورتها دون الإستناد في ذلك لأي إديولوجية الثورة التونسية فريده من نوعها الثورة التونسية صنعت مفهوما جديدا لمعنى الثورة فهي ثورة سلمية لا قائد له … فعلى الثورة إكمال مسارها و صنع مفاهيم جديدة .و من اهم المفاهيم التي يجب ان تكون تونسية بحته هو مفهوم اللائيكية

L'une des priorités de la Tunisie de demain est de garantir les libertés individuelles de tous les citoyens. Tout citoyen est libre de ses croyances et est libre de pratiquer sa religion…Alors, la Tunisie laïque est la seule garante de ces libertés. Oui à la laïcité, mais non au clonage d'autres systèmes et à son application d'une façon  “imbécile” (excusez moi pour ce mot). La Tunisie a fait une révolution sans s'appuyer sur aucune idéologie. La révolution tunisienne est unique : elle a créé une nouvelle définition du mot “révolution”, pacifique, et sans leader. (…) La révolution doit poursuivre son chemin et créer d'autres nouvelles définitions. L'une des définitions les plus importantes,  et qui devrait être complètement tunisienne, est la conception [tunisienne] de la laïcité.

Selim aborde également sur son blog la laïcité à la tunisienne. Il écrit :

Pour que la liberté des uns n’entrave pas celle des autres, parlons de la démocratie. Ou soyons plus précis et parlons de la « laïcité ». Non pas la laïcité française ou turque, mais notre laïcité en tant que tunisiens.

Il expose sa conception d'une “Tunisie laïque” :

C’est une Tunisie qui ne donnerait pas à un politicien le droit de diriger le pays au nom de la volonté de Dieu. La religion ferait partie de la vie privée.

Ainsi, d’un côté, les lois ne sont pas une interprétation des textes religieux, afin de garantir l’égalité entre tous les citoyens quelles que soient leurs croyances.

Et de l’autre côté, les lois ne peuvent pas interdire à un croyant de pratiquer sa religion.

Le port de voile à titre d’exemple ne peut pas être interdit dans une Tunisie laïque.

La Tunisie divisée

Ce débat sur la laïcité a profondément divisé la Tunisie en deux camps. D'un côté, ceux qui considèrent la laïcité comme la seule garantie des droits civiques et des libertés, de l'autre, ceux qui voient dans la laïcité une menace à l'identité musulmane de la Tunisie.

Amane écrit :

La laïcité (…) est une idéologie dangereuse dont les conséquences implicites conduit à une destruction massive de l'identité Islamique de notre Tunisie et la rupture complète avec son passé islamique.

Primavera ajoute:

Mes amis si votre laïcité ne signifiait que : liberté, égalité, respect et tolérance alors il n'y a pas plus laïque que l'islam (…)le principe fondamental de la laïcité (vous le connaissez bien) c'est de séparer l'Etat de la Religion, c'est-à-dire vous passer des lois divines et inventer les vôtres humaines avec toutes les imperfections et les défauts…

Unis, islamiques et laïcs. Nous sommes tous Tunisiens : message d'un jeune manifestant en Tunisie. Photo de Afef Abrougui sur Flickr, utilisée avec permission.

Hedi Attia, sur le blog collectif Nawaat, écrit :

A propos de la laïcité, elle est à la fois diabolisée par ses adversaires et idéalisée par plusieurs de ses partisans. Personnellement je me considère comme étant un laïc dans le sens où je souhaite une société où toutes les religions et toutes les tendances puissent vivre librement sans que personne n’impose à l’autre son point de vue ou sa manière de vivre.

Juriste Tunisie regrette que ce débat soit en train de diviser le pays :

Le débat qui devrait être un débat autour du concept d’Etat à choisir est vite devenu un débat d’accusation: Les laïques sont accusés d’être anti-islamistes (voir même athées), les anti laïcité sont accusés d’être des extrémistes et anti-liberté!!!
Pire et encore plus dangereux et inquiétant, on a le sentiment que le débat se déroule entre Pro Nahdha [Ndt : parti se réclamant de l'islam politique] et Anti Nahdha excluant par la même tout le reste des composantes de ce pays.
Plus catastrophique: une grande ignorance règne à propos du concept même de laïcité.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site