Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Azerbaïdjan : une équipe de télévision suédoise expulsée

Le Comité pour la Protection des Journalistes – CPJ indique [en anglais] que les autorités azéries ont expulsé une équipe de télévision suédoise qui se trouvait à Bakou afin de tourner un documentaire sur la situation des droits de l'homme dans ce pays.

“Selon le CPJ et des articles dans les médias locaux [en russe], des hommes en civil auraient procédé dimanche, 24 avril,  à l'arrestation des  journalistes My Rohwedder Street, Charlie Laprevote, et Charlotta Wijkström lors d'un rassemblement de protestation dans la capitale Bakou. Les hommes, qui ne se sont pas identifiés, ont arrêté les membres de cette équipe et les ont conduits au poste de police du district de  Sabail à Bakou, avant de les transférer, selon la presse locale, au siège du Service de l'immigration de l'Azerbaïdjan. Les journalistes se sont vus confisquer leurs caméras numériques, d'où tous les enregistrements ont été effacés de la carte mémoire, selon des informations de la presse étrangère cette fois-ci [ en suédois].

Alors que les motifs de cette expulsion demeurent incertains, certains officiels croient qu'il pourrait s'agir d'un problème avec les visa des journalistes. Radio Free Europe (Radio Europe Libre), cite [en anglais], toutefois les membres de l'équipe qui affirment n'avoir rien dissimulé lors de la demande de visa azerbaïdjanais. La radio, basée à Prague, souligne la préoccupation du Commissaire européen à l'élargissement devant l'extradition ainsi que devant l'environnement hostile aux journalistes en Azerbaïdjan.

“Par ailleurs, un porte parole du Commissaire européen à l'élargissement, Štefan Füele, se dit inquiet face aux récents développements en Azerbaïdjan, citant ce qu'il appelle “l'escalade de la pression sur les journalistes, les jeunes ainsi que les activités politiques.”

A noter que l'Azerbaïdjan est critiquée pour son attitude envers les  journalistes [en anglais], la démocratie et les militants des droits de l'homme. L'agence Associated Press faisait état [en anglais] de l'arrestation de plusieurs activistes qui se mobilisaient pour la démocratie au début de ce mois.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site