Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pakistan : Réactions à la mort d'Oussama Ben Laden

[Liens en anglais] Dans la soirée du 1er mai vers 22 heures à Washington était annoncée une conférence de presse du Président Obama pour une information d'importance. Tandis que le monde attendait l'apparition de Barack Obama, Twitter était inondé de milliers de tweets essayant de deviner ce qu'il allait dire. Quelques minutes plus tard, Keith Urbahn, le chef de cabinet de Donald Rumsfeld, tweetait que le chef d'Al Qaida, le terroriste par excellence Oussama Ben Laden avait été tué et les médias se sont engouffrés dans l'histoire. La Twittersphère n'allait pas tarder à exploser de messages du monde entier.

Mais il y avait déjà un moment qu'un utilisateur pakistanais de Twitter à Abbottabad,  @ReallyVirtual, avait rendu compte des épisodes du raid dans ses tweets.

@Reallyvirtual: Un hélicoptère fait du sur-place au-dessus d'Abbottabad à 1 h du matin (rare événement).

Image avec l'aimable autorisation de Google Maps

Lors d'une opération sur renseignements, en début de matinée, Oussama Ben Ladin a été tué dans la ville d'Abbotabad, à 80 km de la capitale Islamabad. Selon les termes d'une déclaration publiée par le bureau des affaires étrangères du Pakistan :

Cette opération a été menée par les forces des Etats-Unis conformément à la politique déclarée des Etats-Unis qu'Oussama ben Laden soit éliminé dans une action directe des forces américaines, où qu'il soit trouvé dans le monde.

Les compte-rendus indiquent qu'Oussama a été tué d'une balle dans la tête pendant que des hélicoptères américains prenaient part à l'opération dans un repaire à Abottabad. Les réactions initiales des Pakistanais ont commencé à se déverser sur Twitter pendant que le raid était en cours.

Les chaînes d'information commencèrent par dire qu'un hélicoptère s'était écrasé près de l'académie militaire de Kakol sur ce qu'elles disaient être un terrain vague. Un utilisateur de Twitter s'exclame :

@Mosharrafzaidi: Accident d'hélicoptère près de PMA Kakul. Qu'avait un hélicoptère à voler en rase-mottes autour d'Abottabad à 01h30 ?

@Reallyvirtual: Voici la localisation de l'accident d'Abbottabad selon certains >>> http://on.fb.me/khjf34

Lorsque la nouvelle a été connue, les chaînes d'information se sont mises à diffuser dépêches et analyses sur la mort de Ben Laden et ses conséquences.

@kursed: Selon les responsables pakistanais Shuja Pasha est allé aux USA en avril 2011, pour finaliser les détails op pour le raid #OBL.

@kursed: Encore d'après des sources pakistanaises, des hélicos sont venus de Ghazi AB (Tarbela). Au total 6 hélicoptères.

@Mahamali05: wouah. Le journaliste Javed Ch vient d'employer le mot ‘Shaheed’ pour Laden. vous vous moquez de moi

@sharmeenochinoy: #pakistan les chaînes d'information devraient être coupées si elles pensent vraiment qu'#OsamaBinLaden est un martyr- c'est un terroriste, il faut appeler un chat, un chat

@akchisti: quiconque appelle #OBL martyr devrait être accusé aux termes de l'article 6, de “haute trahison” au #Pakistan

Il n'y a eu jusqu'à présent aucune déclaration officielle de l'ISPR [NdT : le service interministériel de communication] ou du gouvernement sur les détails de l'opération, tandis que le président Obama a été prompt à réagir, déclarant aussitôt qu'une opération conduite par l'armée américaine avait atteint son objectif avec succès. La mort ou la capture d'Oussama Ben Laden figurait en tête des priorités de l'administration américaine.

@Kursed: Je n'arrive pas à comprendre pourquoi ni l'ISPR ni le gouvt. du Pakistan n'ont toujours pas réussi à réagir à cet incident. Ça finit par devenir de l'idiotie pure et simple.

@Zalmay Zia: L'ISPR a enjoint tous les partis, média, analystes de ne pas commenter l'arrestation d'#obl avant d'avoir reçu les instructions de l'ISPR

@Mustafa_Qadri: Les forces pakistanaises restent relativement coites sur leur rôle central dans l'assassinat d'Oussama par peur de représailles

Ahsan Butt sur Five Rupees a fait connaître ses réflexions immédiates sur la mort de Ben Laden, répondant à des questions essentielles et aux possibles répercussions.

“Pour les Pakistanais, cela signifie probablement de nouveaux attentats-suicide. A chaque soi-disant “succès” dans cette guerre, depuis la “libération” de Lal Masjid à la mort de Baitullah Mehsud, il y a une violence accrue, puisque les groupes militants tâchent de rappeler à tout le monde qu'ils sont toujours là et ne partiront pas. Je n'ai aucune raison d'attendre un changement de cette logique.”

@sharmeenochinoy: Je viens de raccrocher le téléphone d'avec mon contact à la #madrassa un grand deuil prévu d'après lui #Pakistan va payer cher pour ça.


View Larger Map

(Google map de la cachette de Ben Laden via thepunit)

Kalsoom sur CHUP- Changing Up Pakistan se pose ces questions :

Elle [la cachette] était aussi située près d'une académie militaire pakistanaise, d'où la question, ben Laden se cachait-il par là parce qu'il était un atout de l'ISI ? Ou bien l'armée pakistanaise savait-elle qu'il était là et elle aidait les forces américaines à surveiller sa présence ? Le Pakistan savait-il que les Etats-Unis savaient qu'il savait ? Les questions sont sans fin et les suppositions infinies.

La mort de Ben Laden fait figure d'immense victoire dans la guerre contre la terreur mais ses conséquences et le possible choc en retour au Pakistan laissent craindre le pire. Des analystes au Pakistan sont allés jusqu'à dire que les USA devraient maintenant conclure leur guerre contre la terreur. Négligeant le fait qu'Al-Qaida n'était jamais une armée dirigée par un seul homme, mais que des factions bien plus nombreuses de la mouvance ont été formées entre-temps et opèrent. Les proclamations que la guerre contre la terreur est terminée reflètent donc un manque de prévoyance.

Comme Ahsan & Chinoy le souligne à bon droit, les Pakistanais seront plus nombreux à subir les conséquences à mesure que les groupes rebelles réagiront à la nouvelle. Beaucoup trop de questions attendent une réponse, depuis les détails de l'opération jusqu'à l'avenir de la guerre à la terreur, mais une chose est sûre, les craintes des répercussions après le mort de Ben Laden sont une réalité pour les habitants non seulement d'Abbotabad mais de tout le Pakistan.

@Mehreenkasana: Cela change-t-il quoi que ce soit ? Pour l'Afghanistan, le Pakistan ? Cela arrêtera-t-il l'horreur sans précédent causée par les frappes de drones ? Non, non et encore non.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site