Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ouganda : Les Ougandais révoltés par une nouvelle arrestation du chef de l'opposition

Publié le 29 avril sur l'édition anglaise de Global Voices

Le chef de l'opposition ougandaise Kiiza Besigye a été de nouveau arrêté à Kampala pour sa participation à la campagne Walk to Work (Marcher pour se rendre au travail)[en français], une nuit seulement après sa mise en liberté sous caution [liens suivant en anglais].

Kiiza Besigye avait obtenu une libération sous la condition qu'il ne participerait pas à la campagne qui a mis l'Ouganda dans les gros titres depuis trois semaines. Les manifestations dirigées par l'opposition sont organisées contre les prix élevés du carburant, qui ont provoqué l'augmentation des prix des produits alimentaires. Le Président Museveni maintient qu'il n'interviendra pas pour la réduction de ces prix. Les manifestations ont jusqu'à présent causé la mort de cinq personnes et fait des douzaines de blessés par balles.

Aujourd'hui [29 avril], c'est la quatrième fois que Besigye a été arrêté, cette fois-ci avec une plus grande démonstration de force par les militaires et les agents de police. Les fenêtres de la voiture de Besigye ont été brisées avec des crosses de fusils, du gaz lacrymogène et au piment ont été vaporisés dans sa voiture, puis il a été jeté à l'arrière d'un camion de la police. Le principal adversaire du Président Museveni a été ensuite présenté au tribunal de Kasangati  où il a été relâché sous caution contre paiement à venir de 5 millions de Shillings ougandais (environ 2 100 USD).

Des émeutes ont éclaté après  l'arrestation de Besigye, plus de 100 personnes ont été blessées par la police. Selon des informations non confirmées, trois personnes seraient mortes.

Les Ougandais ont constamment fourni des informations en ligne sur la campagne Walk to Work. Les utilisateurs de Twitter et Facebook étaient furieux de la manière dont Besigye a été arrêté.

Sur Facebook

Les utilisateurs de Facebook ont exprimé leurs préoccupations sur les méthodes de plus en plus brutales de la police.

Don Wanyama a dit:

Vous avez vu les photos de l'arrestation de Besigye ? Je n'ai jamais vu de tels mauvais traitements. Casser les fenêtres de la voiture de quelqu'un pour y jeter 5 grenades de gaz lacrymogène ?? C'est plus que les violences et la trahison et tout ce qui lui est arrivé. C'est troublant. Pour combien de temps encore Besigye encaissera seul les coups pour des gens qui semblent se complaire dans la misère, qui sont des peureux ?

Asiim Blessed Bryans écrit sur Facebook :

Le nombre d'agents de police dépasse le nombre des manifestants et l'endroit semble revenir à la normalité, mais tous les magasins sont fermés. C'est la police qui contrôle les lieux.

Selon Nicholas Lukyamuzi les stations de radio ne mentionnent pas les manifestations:

Les stations de radio ont peur d'être fermées. Elles continuent donc leur programmation normale sans mentionner les manifestations.

Godgfrey Holidays se demande, “Qu'arriverait-t-il si nous courrions pour aller au travail?“:

Une bonne idée, ne marchons plus pour aller au travail, plutôt allons-y en courant, je veux voir comment ces policiers vont y faire face réellement …

Sur Twitter

Le hashtag #walk2work sur Twitter a été utilisé pour donner des informations sur le déroulement de la campagne, et depuis l'arrestation de Besigye dans la matinée. Des tweets ont été publiés fournissant des mises à jour et des commentaires.

@joydoreenbiira: Comment Besigye a été arrêté pour la quatrième fois – http://t.co/vJuyGLX VIA @ugandatalks mon humeur aujourd'hui est tout à fait noire. Je suis INTERLOQUE

@RedPepperUG: NOUVELLE INFORMATION: Besigye avant d'être arrêté a dit: “Je ne cherche pas à devenir un martyr, j'affirme seulement mes droits de citoyen.” #walk2work

@Snottyganda: Pourquoi doit-on bousculer un dirigeant de l'opposition ? Un homme qui a été candidat pour la présidentielle jeté sous les sièges d'une camionnette, comme un criminel#walk2work

@RedPepperUG: TÉMOIGNAGE: La rue Mukwanor et ses environs pleins de monde fuyant le centre de la ville #walk2work #ugandanews

@SMSMediaUganda: informe que les marchands du marché Kisekka manifestent en fermant leurs magasins. D'AUTRES DÉTAILS VONT SUIVRE. Tapez SUBNEWS & envoyez texto au  8198.

@dispatchug: Vidéo de l'arrestation de Besigye par la police et des agents en civil . http://bit.ly/mmkO1T #walk2work

@SMSMediaUganda: Besigye relâché: le dirigeant du FDC Dr Kiiza Besigye a été libéré sous caution du tribunal de 5m. No http://tinyurl.com/3o7ozm8

@RedPepperUg: NOUVELLE INFORMATION: (l'opérateur) MTN confirme une “coupure générale des communications téléphoniques ” et affirme qu'une équipe technique est au travail pour résoudre les problèmes #walk2work #ugandanews via @MTNUGANDACARE

L'avocat de Besigye, Me David Mpanga a aussi envoyé des tweets sur les derniers développements de la situation. Pour les lire, cliquer ici.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site