Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Zimbabwe : les Zimbawéens et la mort de Ben Laden

En apprenant la mort de Ben Laden, “l'homme le plus recherché du monde”, les Zimbabwéens ont parfois réagi à contre-courant. Peut-être est-ce du au fait que Ben Laden a été tué par les États Unis qui sont considérés par certains comme responsables des difficultés économiques de leur pays, par leurs santions, et leur “impérialisme”.

Gift Phiri a noté sur son mur Facebook :

Félicitations à Obama, pour avoir finalement liquidé ce terroriste d'une balle à la tête qui attendait depuis trop longtemps. Les familles des victimes de ces meurtres insensés du 11 septembre –dont les familles des journalistes qui sont morts, et que j'ai eu l'honneur de rencontrer l'an dernier à New York – peuvent enfin tourner la page grâce à l'opération orchestrée par Obama.

George Mhembere intervient également sur son mur Facebook :

USA  tuent juste tous ceux qui ressemblent à Oussama Ben Laden et vérifient avec tests ADN.

Les forums du journal New Zimbabwe débordaient aussi de réaction.  L'évêque Tshepanga Mokoena a commenté :

1er mai 2011…Oussama mort. Ier mai 1945 était le jour où ils ont trouvé Hitler mort. MAI..SERA UN MOIS DE  MIRACLES.

Mokoena poursuit :

N'abaissez  pas la garde s'il vous plait, en oubliant que Ben Laden à des milliers de disciples #Prière

En langue Shona, Ancestor écrit :

Vatanga imwe hondo mabharanzi aya… [ils ont juste commencé une nouvelle guerre, ces idiots].

Dans une conversation sur un forum, titrée “Obama tue Oussama, il sera réélu“, Rufus écrit :

Vous pouvez détester Obama, mais une chose est sûre, il a fait le job. Je déteste la violence, mais Oussama était un homme violent,qui a fait une fin violente et il faut féliciter les USA pour leur traque patiente, même si elle n'en finissait pas, d'un psychopathe. Les Américains ne font pas, je répète, des ennemis qu'ils est bon d'avoir !

El Joto Mutasa menace tous les  “despotes et terroristes.” Il a laissé ce commentaire sur le site du Zimbabwe Mail :

C'est un message à tous les despotes, terroristes, meurtriers et dictateurs, qu'ils devront un jour payer pour leurs crimes. Maintenant, l'attention va se tourner vers une nouvelle couche de tueurs et de pilleurs. La Grande Faucheuse regarde maintenant l'Afrique. A la fin, la vraie justice prévaudra.

Mais il y a aussi des Zimbabwéens sceptiques, qui réclament des preuves de la mort d'Oussama.

Tsano Tsano n'est pas convaincu par les “preuves”. Il le dit dans les commentaires de cet article :

OK OK OK. S'il et vraiment mort, pourquoi ils ne nous donnent pas les photos ou même les vidéos . Rappelez vous, ce sont les mêmes types qui nous ont tout montré quand Saddam a été capturé, jusqu'à la minute de sa mort. Même pour Gbagbo, ils ont montré les photos de sa capture. Même avec Jonas Savimbi, on a pu voir son cadavre. C'est juste un coup publicitaire.   Capturez Ben Laden à l'aube, et juste cinq heures plus tard, l'Amérique l'”enterre” “en respectant la tradition musulmane”. Bon Dieu. Faut pas pousser les gars.  Pamwe ndini ndiri kupenga. Attendons, et peut-être qu'on les verra, ces photos.

Il y a une telle colère latente au Zimbabwe, à cause de la mauvaise gouvernance, du non respect des droits humains, de la répression contre les opposants politiques, que certains internautes voient dans la mort la solution ultime.  Un évêque a été accusé voici quelques années d'avoir prié pour la mort du président du Zimbabwe.

Tinotenda Kwaramba a tweeté :

Dernière heure sur Z~TV [chaine nationale du Zimbabwe] : parait que Oussama Ben Laden a été vu en train de boire un café avec le Président Mugabe et Kadhafi dans un hôtel à Harare…

Les jours qui viennent verront sans doute un déluge de nouvelles réactions dans cette partie du monde.

* Image en médaillon de Johnnie Maneiro sur Flickr (CC BY-NC-SA 2.0)

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site