Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Afrique : Echos de la béatification de Jean-Paul II

Des photos du Bienheureux Jean-Paul II aux abords du Colisée

Des portraits du Bienheureux Jean-Paul II aux abords du Colisée, à Rome – photo Abkodo2 pour GV

C’est par centaines de milliers que les pèlerins, surtout des jeunes venus du monde entier, ont débarqué à Rome du 29 avril au 2 mai pour participer aux cérémonies religieuses de béatification du Pape Jean-Paul II, dit “JP2″, déclaré “Bienheureux” le 1er mai par son successeur Benoît XVI en présence des délégations officielles de 87 pays et de 2300 journalistes. Au centre de Rome, tous les arrêts d’autobus, les poteaux électriques et les portières de certains taxis portaient un poster de JP2.

Pendant son pontificat, sur ses 104 voyages, Jean-Paul II en a effectué une quarantaine en Afrique, et on aurait pu attendre des plus de 150 millions de catholiques africains un hommage vibrant, mais l’événement a été célébré dans le calme, parfois relevé de quelques critiques, sur les blogosphères africaines.

En République Démocratique du Congo (RDC), où une célébration eucharistique officielle a été présidée dans la cathédrale Notre-Dame de la capitale Kinshasa par le nonce apostolique, Mgr Adolfo Tito Yllana, les catholiques célèbrent chaque année le souvenir de ce pontife, comme le rappelle Bienvenu Ipan sur allafrica.com :

Bien avant cette messe de béatification, la Chaire Jean Paul II a organisé, le lundi 25 avril 2011, un concert de musique classique en hommage à Karol Wojtyla. Mais aussi, pour célébrer le sixième anniversaire du « retour vers le Père du serviteur de Dieu, de ce vulnérable pape Jean Paul II».

Au Sénégal, Thierou exprime son admiration pour JP2, sur seneweb.com :

Pour moi qui suis musulman, le Pape Jean Paul II a rempli une mission au service non seulement de la foi chrétienne, mais aussi au service de la foi universelle en Dieu. A mon avis, sa résistance face à ceux, nihilistes et autres lobbyistes, qui cherchaient à le faire démissionner lorsque physiquement il fut au plus mal, cette résistance donc s'est soldée par une éclatante victoire de la foi sur les ennemis de l'église.

kabyles.net est cependant frappé par le bilan contradictoire de Jean-Paul II :

Progressiste dans certains domaines, ce pape était aussi étonnamment rétrograde sur les questions de société : contraception, ordination des femmes, célibat des prêtres, divorce, remariage. Et Jean-Paul II perdit sans conteste son droit à la béatification en ne parvenant pas à fixer une norme juridique pour évincer les pédophiles de la prêtrise.

Les scandales de pédophilie révélés sous son pontificat, et qu'il n'a pas fermement dénoncés révoltent toujours la blogueuse Jacky :

A l'occasion de cette cérémonie, je pense à toutes les victimes des pédophiles protégés par Jean Paul II au cours de son pontificat.Pour lui les souffrances des enfants ainsi martyrisés comptaient moins que la réputation de son Eglise. Jean Paul II complices des pédophiles ? Je ne franchirai pas le pas mais quand même oublier tant de victimes au cours de son procès de béatification, c'est navrant !

Sur le site de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Tshitenge Lubabu M. K. rappelle les sévices de ceux qu'on appelle en lingala populaire au Congo les sango bidoba (littéralement : « prêtres fornicateurs ») dans plusieurs provinces de la République démocratique du Congo, au Kenya et en Ouganda.

L'affaire qui, ces dernières années, a eu le plus grand retentissement en Afrique francophone concerne un prêtre français, le père François Lefort des Ylouses, qui a officié au Sénégal au milieu des années 1990.

L'article cite d'autres cas dans plusieurs provinces de la République démocratique du Congo, au Kenya et en Ouganda.

Une fidèle attend la béatification du pape Jean-Paul II place Saint Pierre à Rome Photo Giuseppe Cicci copyright Demotix

Le jour de béatification, un autre scandale a fait réagir les blogueurs africains : la présence durant la messe solennelle des présidents du Cameroun, du Congo, du Togo et du Zimbabwe et de deux adjoints du Président Dos Santos d'Angola, tous considérés comme dictateurs et tous accusés d'atrocités envers leurs propres peuples. Les deux premiers, Paul Biya et Sassou Nguessou sont impliqués dans l’affaire des « Biens mal acquis ». Quant au Président Robert Mugabe, il est recherché par la Cour pénale internationale et interdit de séjour en Europe, mais le Vatican l'a néanmoins invité.

L’internaute patricedus​ud, sur Challenges.fr, est scandalisé :

A quoi servent les condamnations unanimes des états si le pape peut inviter en toute impunité  Robert Mugabe, le président du Zimbabwe, à la béatification de son prédécesseur ?
Il avait déjà été invité dans l’indifférence générale aux obsèques de Jean Paul II en 2005.
Jean Paul II se retournera-t-il dans sa tombe lorsque le tyran aux mains pleines de sang s’inclinera sur son cercueil ?

surlefeu.fr a publié la réaction officielle du Vatican :

(…) le porte-parole du Saint Siège, le père Federico Lombardi, a observé que « le Zimbabwe est un Etat avec lequel le Saint-Siège entretient des relations diplomatiques ». « Il n’y a donc rien à cacher » sur la présence de ce président africain qui sera aux côtés de quinze autres chefs d’Etat du monde entier, a-t-il dit.

Le Camerounais Joël Didier Engo, lui aussi exaspéré par cette affluence de présidents africains vers Rome a publié le lendemain 2 mai sur le blog nousbouger un article virulent  « Qu'est-ce qui fait courir les tyrans Africains en Occident ? » :

Comment analyser la propension des tyrans africains et de leurs suites à se précipiter en Occident à la moindre occasion? Ils y prennent visiblement beaucoup de plaisir…mais s'avèrent chroniquement incapables de s'offrir le même environnement socio-politique, technologique, sanitaire en Afrique

Cependant, en Italie, c’est surtout cette vidéo montrant l’embarras du Président de la république italienne Giorgio Napolitano devant Silvio Berlusconi dans les bras de Morphée au cours de la cérémonie de béatification, qui a amusé la blogosphère.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site