Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Costa Rica : La journée contre l'homophobie

Le 17 mai, le Costa Rica a célébré La Journée contre l'homophobie [en français]. Sur la Toile tout comme dans la rue, la diversité sexuelle était à l'honneur.

Chiot au Défilé de la Fierté ou Pride Parade. Photo de jdclarke00 utilisée avec autorisation


Deux jours auparavant,  le dimanche 15 mai, le Festival de la Fierté Gaie (Gay Pride) avait eu lieu à  San José, la capitale. Mauricio Rojas [en espagnol] a produit une vidéo récapitulative sur l'évènement,  ou l'on peut avoir un  musique, kiosques et discours :

Le festival, organisé sur une initiative de la ville de San José, s'inscrit dans la volonté de transformer la capitale costaricaine  en une ville sans discriminations, dans ce cas bien spécifique, de discriminations basées sur les orientations sexuelles, comme l'a souligné Conférence de Presse annonçant le festival [en espagnol].

L'émission humoristique en ligne I can't pronounce the R- Je ne peux pas prononcer le R [en espagnol] a également diffusé des images de la journée, parodiant cette fois ci Juan Jose Vargas, politicien costaricain reconverti en prédicateur  et qui a défrayé la chronique l'année dernière [en espagnol] en faisant de la publicité pour son centre destiné à “guérir de l'homosexualité”. La dite vidéo propose une fausse interview avec Juan Nose Vainas (qui peut se traduire  par  Juan “je ne ne sais pas machin bidule”) qui imagine les étapes de la formation des stagiaires : siffler pour draguer, se bagarrer  pour des hommes, lorgner lubriquement, parader avec des talons hauts féminins et en train “d'avoir de la chance” avec le sexe opposé.

ChepeStyle [en espagnol], un blog-magazine consacré à la ville de San José, à ses divers événements et manifestations en tout genre, était également présent lors du Festival. E.Fernandez décrit  la journée, avec des photos à l'appui et fait le constat suivant :

Estar ahí me hizo entender un poco más porqué el arcoíris es considerado símbolo de la comunidad LGBT (Lesbiana, Gay, Bisexual y Transgénero). Como decimos por acá para gustos hay colores y este símbolo nos llama a apreciar la diversidad y belleza de todos los colores… y todos los gustos.

Ma présence ici m'a mené à mieux comprendre pourquoi l'arc-en-ciel est considéré comme le symbole de la communauté LGBT (Lesbiennes, homosexuels, bisexuels et transsexuels). Comme nous disons ici, a chaque goût, une couleur,  et ce  symbole nous invite à apprécier la diversité et la beauté dans toutes ses couleurs … et tous ses goûts.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site