Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Economie mondiale : Voix de femmes sur la pauvreté, le travail et l'endettement

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices Objectifs du Millénaire 2011.

L'exposition en ligne du International Museum of Women [le Musée international des femmes, lien vers la version française du site] sur les femmes dans l'économie, présente des diaporamas, podcasts, vidéos et textes sur des femmes de pays aussi divers que le Soudan, le Danemark, les Philippines, les USA, le Costa Rica, le Mexique, l'Argentine, avec leur vision de questions comme la pauvreté, l'entreprise, la famille, les droits, les finances, parmi bien d'autres.

Economica, l'exposition interactive en ligne de l'IMOW [en anglais] se donne pour but d'explorer la contribution des femmes à l'économie mondiale. Picturing Power and Potential (Pouvoir et potentiel en images), était une exposition-concours de photographie montrant les différentes manières dont les femmes prennent part à l'économie et sont des agents de changement. C'est ainsi que la lauréate du Prix du Choix de la Communauté décerné par l'exposition a été Brenda Paik Suno, une Américaine-Coréenne de troisième génération qui a photographié une Grand-mère Jeju de la Mer, une gardienne de la tradition des plongeuses des îles Jeju qui récoltent depuis des générations les produits de la mer.

Plongeuse des îles Jeju. Photo Brenda Paik Suno.

Focusing on Latin America (‘Le point sur l'Amérique Latine’) nous donne des aperçus sur les répercussions de la crise sur les femmes dans trois pays de la région : Mexique, Costa Rica et Argentine, et comment celles-ci répondent aux nouveaux défis amenés par la participation montante de leurs pays à l'économie mondiale.

La version en espagnol est ici.

Young Women Speaking the Economy (‘Des jeunes femmes parlent économie’) a demandé à des femmes de quatre pays d'envoyer leurs réflexions sur divers sujets économiques. Ally Zeifman a traité de la pauvreté relative dans un entretien audio, où elle interroge des gens au Danemark, leur demandant s'ils pensent que la pauvreté y existe, avant de s'entretenir avec une femme qui se voit comme faisant partie des pauvres invisibles de ce pays. Sur sa page de projet [en anglais], on peut écouter l'enregistrement audio, lire une introduction au sujet et voir un diaporama avec des extraits de l'entretien qui illustre ce que c'est que d'être pauvre au Danemark. Des phrases comme “Je suis diplômée de l'université, mais au chômage”, “Mon fils voulait vraiment jouer au football, mais je ne peux pas lui payer les chaussures et l'équipement, c'est pourquoi j'ai finalement décidé qu'il vaut mieux mettre seulement de quoi manger sur la table” et “Je sais que je ne suis pas pauvre comme en Afrique, mais je dois beaucoup dire non” seront familières à quiconque a connu une situation financière serrée.

Valeene Salanga des Philippines médite sur le fait que même une éducation supérieure ne garantit en rien un avenir meilleur, lorsque décrocher son premier emploi paraît un chemin semé d'obstacles auquel, nouvelle diplômée, elle ne s'est pas sentie préparée.


(http://youtu.be/Cj2_QUuScvw)

Dans cette vidéo, mise en ligne sur la chaîne YouTube du IMOW, nous découvrons les épreuves qu'affronte un groupe particulier de femmes en Inde, celles dont les maris se sont suicidés à cause des dettes agricoles et qui se retrouvent seules pour survivre, rembourser et nourrir leurs familles dans une société où elles subissent déjà un désavantage économique.

Il y a bien plus encore à voir, lire et écouter sur Economica, et les femmes peuvent aussi participer et proposer leurs créations sur le thème de l'économie [en anglais].

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices Objectifs du Millénaire 2011.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site