Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Veillée avant une relance de la révolution

Ce billet fait partie de notre dossier sur la révolution égyptienne de 2011.

[liens en anglais et arabe] L'Egypte a veillé cette nuit précédant sa Seconde Journée de la Colère. La chute de Moubarak a été suivie de nombreuses manifestations, mais il est apparu que les revendications soulevées depuis les débuts de la révolution du 25 janvier restent, pour la plupart, inabouties. La vitesse d'escargot adoptée par le Conseil Suprême de l'Armée (SCAF) et le gouvernement n'a pas été à la hauteur des promesses de protéger la révolution et ses demandes légitimes, d'où les appels à cette deuxième journée de la colère place Tahrir ce vendredi.

A poster calling for the Second Revolution on May 27 posted by Mostapha Abdel Latif.

Affiche appelant à la Seconde Révolution le 27 mai, mise en ligne par Mostapha Abdel Latif.

Même si ces revendications sont au coeur de la révolution égyptienne, l'appel à une marche d'un million de personnes demain ne convainc pas de nombreux citoyens qui souhaitent la stabilité, ni certains partis politiques comme les Frères Musulmans qui ont annoncé qu'ils n'y participeraient pas.

La décision des responsables des Frères Musulmans n'a pas affecté les jeunes d'Ikhwan, qui prévoient de prendre part à la “Seconde Révolution” comme ils l'avaient fait pour le 25 janvier.

Sur Twitter, Ąhmed El Mąssry écrit :

La confrérie est divisée sur les manifestations de vendredi almasryalyoum.com/en/node/452783 #MB #may27 et #25jan l'histoire se répète

Beaucoup ont promis d'en être. Mostafa El Attar note [en arabe] :

إحساسي أن غدا سيكون مولد جديد للثورة..و سيتعلم كل من رفض المشاركة درسا جديدا في التاريخ. #may27 #egypt #tahrir #jan25 #noscaf #MB #salafi
J'ai le pressentiment que demain sera la renaissance de la révolution. Et tous ceux qui ont refusé de participer apprendront une nouvelle leçon d'histoire

Comme d'usage avant les précédentes Journées de la Colère en Egypte, les rumeurs ont bouillonné.

Mai Khalil rapporte :

#akher2esha3a ppl in #Maadi advising each other to go to ATMs and withdraw all the cash they can.yo2sodo eah ya3ny #May27

Dernière rumeur : les gens à Maadi se donnent le conseil d'aller aux distributeurs retirer autant d'argent qu'ils peuvent. Qu'est-ce qu'ils ont en tête ?

Il est vrai que la journée de préparatifs ne s'est pas déroulée sans anicroche : il y a eu des arrestations.

Ganzeer, Aida ElKashef et NadimX ont été arrêtés jeudi matin au Caire alors qu'il collaient une affiche manquant de respect à la police militaire. Ils ont été relâchés le même jour.

Pendant ce temps, sept activistes de Suez auraient été arrêtés pendant leurs préparatifs du rassemblement et on ignore encore s'ils ont été relâchés.

A la surprise générale, le SCAF a publié son communiqué N° 58 déclarant que, bien que soutenant le droit à manifester pacifiquement, les forces armées seront absentes des lieux de rassemblement du 2e Jour de la Colère, et que la jeunesse révolutionnaire devra assurer le service d'ordre de la place et des manifestants.

La nuit est encore à ses débuts au Caire, la ville qui ne dort jamais. Les protestataires commencent déjà à recourir à des volontaires pour garder les entrées et mettre en place des mesures de sauvegarde. Plus encore, les militants et contestataires appréhendent leur plus grand ennemi : le torride été égyptien, et ils donnent ce conseil :

Nada Amin met en garde :

@Gsquare86 portez du blanc, des casquettes, des lunettes de soleil, buvez des litres d'eau et de jus de fruits, mangez avant d'y aller. Ayez toujours une bouteille d'eau sur vous !

Ce billet fait partie de notre dossier sur la révolution égyptienne de 2011.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site