Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Espagne : La révolution ibérique se propage dans le monde entier

Les manifestations de Madrid le 15 mai dernier ont laissé la place à de grands campements à travers tout le pays et sur d'autres continents. Aucune intervention policière n'avait été signalée depuis le deuxième jour  des manifestations à Madrid, le 17 mai. Jusqu'à ce matin, vendredi 27 mai, où les manifestants de Barcelone ont commencé à transmettre des informations faisant état d'une éviction. Aux dires de la police, il ne s'agissait pas d'une éviction, mais d'une tentative de désengorgement afin que les services de la voirie puissent faire leur travail. Les vidéos montrant les forces de police chargeant avec violence les manifestants font déjà le tour du monde :

Les dernières informations à ce sujet peuvent être obtenues sur Twitter grâce au compte @acampadabcn et au mot-clé #acampadabcn :

@jedweightman AP confirme l’utilisation de balles de caoutchouc pour disperser les manifestants à Barcelone #acampadabcn #spanishrevolution #solidarity #demo2011

@acampadabcn Partagez et diffusez les photos et vidéos des événements d'aujourd'hui, que tout le monde le sache ! #acampadabcn #bcnsinmiedo #laplazaresiste

L’action de la police a eu pour effet d'attirer davantage de manifestants sur les campements et va probablement déclencher une solidarité dans le reste du pays et à échelle internationale. Les mobilisations en Espagne ont allumé ce qui a pris le nom de « révolution mondiale », forte de 600 manifestations et camps mis sur pieds en solidarité avec les Espagnols, comme le présente cette carte interactive :

Le blogueur Alexander Higgins a réuni des vidéos des manifestations dans toute l'Europe, telle que celle-ci, à Paris, le 20 mai.

Les informations concernant les manifestations mondiales peuvent s'obtenir sur la page Facebook World Revolution: Real Democracy et grâce aux mot-clés #worldrevolution et #globalcamp sur Twitter. De plus, des dizaines de mot-clés permettent de suivre les événements dans des lieux précis #acampadaoporto, #greekrevolution, #prisedelabastille, #europerevolution, etc., utilisés par les internautes pour partager des informations et appeler à manifester, communiquer photos, vidéos et nouvelles, ainsi que réfléchir aux raisons de manifester.

@mariyastrauss : La pauvreté est une arme de destruction massive. #WorldRevolution

@liandraleao : Grèce, maintenant ! http://t.co/YcOpHNq #greekrevolution #spanishrevolution #europerevolution #worldrevolution

@moxybeirut #unitelb que pensez-vous de l’idée d’utiliser un mot-clé #acampada pour #Beirut #Lebanon pour prendre part à #worldrevolution?

L’envergure du mouvement a dépassé les attentes de tous. En Espagne, les manifestations ont débouché sur une organisation très différente de celles des premiers jours. Le mouvement Democracia Real Ya [en espagnol] (« Une vraie démocratie, maintenant ! », qui a lancé l'appel à manifester du 15 mai, s'est depuis dissocié des campements dont les dernières informations peuvent être obtenues sur le site web Tomalaplaza.net [ES] (« Prends la place »). Le site d'information indépendante  Periodismo Humano [en espagnol] a publié le 26 mai un article sur les 40 premières personnes ayant décidé de camper à Madrid, lundi 16 mai, et lancé ainsi le mouvement qui de quelques dizaines de tentes dans la capitale ibérique a pris une ampleur internationale.

Les 40 pemiers manifestants de Acampadasol, le 16 mai . Image de Periodismo Humano

Certains participants ont exprimé des inquiétudes, redoutant par exemple que la vie au camp devienne un objectif en soi et remplace les revendications :

@svillodas : les gens ont occupé la place pour lutter contre un régime pourri, pas pour apprendre à jouer de la guitare ou se déguiser #acampadasol

Pour répondre à ces préoccupations, entre autres, les manifestants ont publié, le 26 mai, 4 points de départ pour les réflexions et le changement [en espagnol] qui, selon le site, ont été définis lors de la dernière assemblée et acceptés par consensus :

  • réforme électorale visant à permettre une forme de démocratie plus représentative et des outils plus efficaces pour la participation citoyenne ;
  • règles garantissant la transparence politique pour lutter contre la corruption ;
  • séparation effective des pouvoirs publics ;
  • outils permettant aux citoyens de surveiller la responsabilité politique.

20 mai 2011, Puerta del Sol, Madrid, Espagne. Photo de Julio Albarrán, publiée sous licence CC.*

Et maintenant ? Les manifestants n'ont pas fixé de date pour démonter les campements, mais ils ont déjà décidé, en assemblées, de s'organiser en entités locales dans 30 quartiers pour poursuivre les débats sur différents points. Il s'agit de la deuxième étape pour ce mouvement dont un des objectifs est de donner les moyens aux citoyens de découvrir les ficelles de la démocratie à partir de leur propre expérience, essayant par la même occasion de donner une leçon aux principaux partis politiques.

*Photo du flux Flickr de Julio Albarrán et republiée sous license Creative Commons BY-NC-SA 2.0

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site