Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Moubarak à l'amende pour le blocage d'internet pendant la révolution

Ce billet fait partie de notre dossier sur la révolution égyptienne de 2011.

On apprend aujourd'hui qu'un tribunal égyptien a condamné le président égyptien déchu Hosni Moubarak et d'autres hauts responsables à payer 540 millions de livres égyptiennes (90 millions de dollars) pour avoir fait bloquer l'accès à internet et aux services de téléphonie mobile pendant la révolution qui l'a finalement renversé.

Selon Reuters [en anglais], la cour administrative a condamné Moubarak à une amende de 200 millions de livres, l'ancien Premier Ministre Ahmed Nazif à 40 millions de livres, et l'ancien Ministre de l'Intérieur à 300 millions pour les dommages causés à l'économie nationale.

Le gouvernement de Moubarak a d'abord fait bloquer l'accès à Twitter au début des manifestations le 25 janvier, puis à Facebook le 26 janvier, avant de complètement bloquer internet le 28 janvier.

Voici quelques réactions des médias citoyens :

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak. Photo Agência Brasil (Creative Commons 2.5 Brasil).

Sur Twitter, l'éditorialiste d'UAE Sultan Al Qassemi rapporte [en anglais] :

Al Jazeera : Egypte : Moubarak condamné à payer 90 millions de dollars pour avoir bloqué internet & les services de téléphonie mobile pendant la révolution. #Jan25

Certains Egyptiens se posent des questions sur cette amende et sortent leurs calculettes pour voir si cet argent arrivera jusqu'aux abonnés.

Mohammed Hamdy demande :

ليا كام فى ال90 مليون دول يعنى كده الشركات المفروض تدينا تعويضات عن الضرر و يخدو هما الفلوس
Combien touchons-nous sur ces 90 millions ? Est-ce que ça veut dire que les compagnies devraient nous indemniser pour les dommages ou juste garder l'argent ?

Mohammed Yousif, qui utilise le pseudo @JawazSafar, ajoute [en anglais] :

La condamnation de Moubarak semble basée sur l'impact financier. il devrait aussi être jugé pour avoir permis les meurtres & interdit les services de secours #Egypt

Et Gamal Eid, avocat égyptien et directeur exécutif de Arabic Network for Human Rights Information ajoute :

قضيتنا ضد شركات الاتصالات نتهمهم بالمشاركة الجنائية في قتل الثوار المصريين ،لحين اثبات انهم أبرياء بالوثائق http://www.anhri.net/?p=31086
Notre cible ce sont les compagnies de télécommunication. Nous les accuserons de complicité dans le meutre de manifestants égyptiens jusqu'à ce qu'elles prouvent leur innocence.

Ce billet fait partie de notre dossier sur la révolution égyptienne de 2011.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site