Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Une activiste des droits des femmes tuée pendant l'enterrement de son père

Ezzatollah and Haleh Sahabi

Ezzatollah et Haleh Sahabi

[liens en anglais sauf mention contraire] Haleh Sahabi, une activiste iranienne des droits des femmes est décédée hier matin des suites de coups assénés par des agents de sécurité lors des funérailles de son père, Ezatollah Sahabi, une figure emblématique de l'opposition patriote.

Haleh menait la procession en portant des fleurs et une photo de son père quand des policiers en civil ont chargé et tenté de lui arracher la photo. D'après les témoins, ils étaient armés de bâtons. Haleh s'est effondrée et est décédée pendant son transport à l'hôpital.

Sa mort a fait la une de plusieurs sites d'informations. Des photos de Haleh et de son père (ci-dessus), de son corps sans vie et des vidéos de l'enterrement sont apparus sur Facebook [en farsi] et sur les blogs.

Le blogueur iranien Zede Kodeta (Anti Coup d'Etat) encourage [en farsi] la foule à monter sur les toits et scander des slogans contre le régime pour protester contre le sort de Haleh.

Un autre blogueur Artenoos écrit [en farsi] :

Haleh était une femme de 56 ans, activiste des droits des femmes et faisait de la recherche sur le Coran. Elle avait été arrêtée le 5 août 2009 quand le président Mahmoud Ahmadinejad avait été élu pour un second mandat. Elle faisait partie des protestataires rassemblés près du parlement iranien. Elle avait été frappée par les forces de sécurité…  Elle pensait que si vous lisiez le Coran à travers le prisme des préoccupations des femmes, vous pouviez y trouver l'égalité entre hommes et femmes.

Le blogueur Tweatter écrit [en farsi] :

Combien de Haleh Sahabi devront mourir pour que nous sortions de notre indifférence ? Combien de temps devrons nous attendre pour avoir le plaisir d'entendre Obama dire “les premiers changements dans la région se sont produits en Iran”? Pourquoi ne serions-nous pas inspirés par l'Egypte, la Tunisie et le peuple héroïque de Syrie ? Est-ce que personne ne se rappelle [le proverbe iranien] ‘Ne faites quelque chose que si vous la finissez” ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site