Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Condamnation record à 20 ans de prison pour un blogueur

Ecrire sur les blogueurs iraniens laisse peu de répit : c'est une litanie sans fin d'histoires dramatiques, et les menaces ne faiblissent pas. Comme si la répression et la censure ne suffisaient pas, la malchance s'en mêle aussi. Voici les histoires de trois blogueurs, qui purgent chacun une très longue peine en Iran.

Sakhi Rigi

Le blogueur Sakhi Rigi a été condamné à 20 ans de prison à Zahedan, dans la province du Sistan et Baloutchistan, sur des charges de publication de fausse information et d’ “actions contraires à la sécurité nationale.” C'est la peine la plus longue jamais infligée à un blogueur en Iran.

Son blog s'appelait Balouchestan Sarfaraz (Baloutchistan Fierté). Sakhi Rigi a été arrêté le 18 juin 2009 et est incarcéré dans des conditions épouvantables à la prison de Karon, à Ahvaz. On l'a torturé pour lui arracher des aveux. Ajoutant à son malheur, il porte le même nom qu’Abdolmalek Rigi [en anglais], le chef décédé du mouvement armé d'opposition baloutche Joundallah, ce qui l'implique aux yeux des autorités.

Human Rights Activists Agency rapporte [en farsi] que :

… le blogueur, âgé de 31 ans, a été arrêté six jours après l'élection présidentielle de 2009 et enfermé en cellule d'isolement pendant sept mois… il étudiait à l'université et il ne lui manquait que quelques mois pour terminer ses études… ses billets de blog paraissent avoir eu un rôle dans sa condamnation à la prison.

Il y a sur son blog quelques billets sur l'élection présidentielle controversée de 2009 ainsi que le commentaire d'une déclaration du leader de l'opposition, Mir Hussein Moussavi. Il a aussi écrit sur l'histoire ancienne du Baloutchistan et sur un clerc musulman sunnite de haut rang en Iran.

Hossein Derakhshan

Le 8 juin 2011, la famille du blogueur iranien Hossein Derakhshan indiqua que le tribunal avait rejeté leur appel et confirmé une condamnation à 19 ans et demi de prison [en farsi]. Il avait été arrêté en 2008.

Hossein DerakhshanSur un blog en farsi ouvert par la famille Derakhshan, Edalat Baraye Hossein Derakhshan (‘Justice pour Hossein Derakhshan) il n'y a toujours pas d'informations récentes à ce sujet. La dernière entrée parle de [en farsi] la permission de sortie de Hossein pendant le Nouvel An iranien en avril.

Une source informée a dit à la Campagne Internationale pour les Droits de l'Homme en Iran que M. Derakhshan avait sollicité une permission après sa condamnation par un tribunal de première instance à 19 ans et demi de prison en septembre 2010.

Le blogueur et écrivain Cyrus Farivar a reproduit un échange de courriels qu'il a eu avec Hossein Derakhshan [en anglais] pendant sa brève période hors de prison.

Pour plus d'informations sur son cas, voyez Global Voices Advocacy. Un blog Libérez Hoder a été créé par des millitants de la liberté de parole en ligne peu après son arrestation [en anglais].

Hosein RonaghiHossein Rongahi Maleki

Le blogueur iranien Hossein Rongahi Maleki est condamné [en anglais] à 15 ans de prison, et est en mauvaise santé. HRNA rapporte qu'on lui a refusé les soins médicaux. Sa deuxième opération a été reportée pour la troisième fois.

Libérez Hossein [en farsi] est une campagne sur internet pour informer sur ce blogueur incarcéré et se présente comme un “comité de suivi de l'affaire Hossein”. D'après cette campagne :

Hossein a des problèmes rénaux et buccaux et souffre beaucoup. Il a écrit une lettre sur la façon dont il a été torturé par les agents du Ministère du Renseignement pour le forcer à avouer à un procureur, mais la lettre a été confisquée.

Hossein a été arrêté en novembre 2009 et confiné en cellule d'isolement pendant plus d'un an.

Et ce n'est pas fini…

Ali Pour Soleiman, un blogueur et enseignant, a été arrêté il y a quelques jours en Iran [en anglais]. Il était membre de l'Association des Enseignants et écrivait [en farsi] sur le blog Sokhane Molem (‘le monde des enseignants).

Houman Khakpour, un blogueur sur l'environnement en Iran a fait l'objet de poursuites par le Bureau public de protection environnementale de la province de Chahrmahal Bakhtyari, pour ses avertissements sur les dangers d'un projet de gazoduc pour l'environnement dans la région.

Probablement la seule bonne nouvelle, la cour suprême d'Iran a annulé [en anglais] la condamnation à mort du concepteur de logiciels et sites internet Saïd Malekpour sur des accusations de création de sites pornographiques et d'insulte à l'islam.

La mauvaise nouvelle étant qu'il y a encore d'autres informations non confirmées de blogueurs et cyber-activistes derrière les barreaux. Pour les blogueurs iraniens, c'est l'hiver au printemps. A nouveau.

Image de la vignette : le tableau de 1890 de Vincent van Gogh “Champ de blé aux corbeaux”.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site