Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Liban : Lady Gaga fait flamber une rumeur

Le nouvel album de Lady Gaga ”Born This Way” [en français] de la chanteuse Lady Gaga [en français] a réussi à  provoquer au Liban une petite tempête sur les réseaux sociaux. Un article du  Sun [en anglais] le 4 juin 2011, repris par un blog du Los Angeles Time [en anglais] affirmaient que les autorités libanaises allaient interdire la vente de cet album. Les fans libanais se sont mobilisés en ligne, obligeant la sûreté d'état du Liban à démentir l'interdiction.

L'album de Lady Gaga

Tout est parti des paroles de la chanson Judas [en français] que les autorités auraient jugé blasphématoires.

Ohohohoh
I’m in love with Judas
When he comes to me I am ready
I’ll wash his feet with my hair if he needs
Forgive him when his tongue lies through his brain
Even after three times he betrays me

Ohohohoh
Je suis amoureuse de Judas
Quand il m'appelle, je suis prête
Je laverai ses pieds avec mes cheveux s'il en a besoin
Pardonnez-le quand sa langue ment à travers son cerveau
Même après les trois fois, il me trahit

Une page Facebook We Want Born This Way, in Lebanon – Stop The Lebanese Media Law in Lebanon (Nous voulons Born This Way au Liban – Mettez fin à la loi sur les médias au Liban ), a aussitôt été mise en place [en anglais], certains appelant même à organiser une flash-mob de protestation à Beyrouth.

Capture d'écran du groupe créé sur Facebook contre l'interdiction supposée de son dernier album

Les Libanais avaient des raisons de croire à cette information, rappelle Libanaiseries, car l'article 75 de la loi libanaise sur la distribution d'œuvres imprimées est souvent invoquée : 

Au Liban, toute œuvre qui critique donc un tant soit peu la religion est automatiquement censurée. Comme me le disait un ami, dès que les censeurs entendent le mot “God” et/ou “Sex” dans un film ou une chanson, ils censurent…

L'interdiction  a été démentie le 9 juin [en anglais] par le Lieutenant Colonel Kamal Safa en personne, chef du département des publications de la Sûreté Générale Libanaise. Les internautes, libanais ou non, avaient déjà exprimé leur avis en ligne, certains saluant la possible interdiction, d'autres s'y opposant farouchement.

Elie Fares [en anglais] expliquait sur son blog pourquoi il jugeait l'interdiction de la Sureté Générale inutile :

Simply because most Lebanese have either heard the album already or have very simple ways to purchase it, or listen to it: YouTube, illegal downloading, etc…..

Simplement parce que la plupart des Libanais ont soit déjà écouté l'album soit ils ont des moyens simples de  se le procurer ou l'écouter : YouTube, téléchargemet illicite, etc….

Seif, [en anglais], un libano-canadien, bien que musulman, a été scandalisé par la chanson et par le vidéo-clip ou Lady Gaga apparait déguisée en Vierge Marie.

There are limits to how much religion should be played in a video and Gaga my dear, your video had no limits.

Il y a des limites à l'usage de la religion dans une vidéo et Gaga, ma chère, ta vidéo a dépassé toutes les bornes.


Il se disait toutefois opposé à l'interdiction, qui va à l'encontre de ses principes :

Lets un-ban this lady, and give people the choice of choosing who they want to listen to – after all Lebanon does have a lot of Gaga’s “monsters”.

Levons l'interdiction sur cette dame et laissons aux gens la liberté de choisir ce que bon leur semble d'écouter. Après tout, le Liban compte beaucoup  de “monstres” fans de Gaga.

Dizzy Rumklit un fan de Lady Gaga, a vu rouge [en anglais] :

The double standards in Lebanon have got to stop. Lebanon tries to portray the idea that we have more freedoms than other countries in the Middle East, but clearly we have a long way to go to becoming a civil state. In the meantime, I will enjoy my Lady Gaga album on itunes.

Il faut en finir avec ce double langage au Liban. Le Liban essaie de véhiculer l'idée que nous jouissons de plus de libertés que d'autres pays au Moyen-Orient, mais il est évident qu'il nous reste beaucoup à faire, avant de devenir un état civil. Entre temps, je me délecterai de l'album de Lady Gaga sur itunes.

Voici quelques tweets que l'affaire a provoqué sur Twitter :

@isleymm Islem อิสแลม ไทย : Lady gaga interdite au Liban je dis OUI
@CoralieFenty L'album de Lady Gaga interdit à la vente au Liban. C'est méchant si je rigole ?
@NicolasMC_ Don't call my name †Le Liban ainsi que La Malaisie censurent le nouvel album de Lady Gaga. Bah dis donc, le monde avance..
RT @JeanZeid Le nouvel album de Lady Gaga interdit au Liban // On peut demander l'asile politique au Liban pour raisons esthétiques ?
RT @JeanZeid: RT @jordangrevet: Le nouvel album de Lady Gaga interdit au Liban http://ti.me/lBMsmA #BornThisWay / OMG les chanceux
@MonsterChoclate Le Liban a interdit l'album de Lady Gaga ? Ok, là, j'ai honte d'une partie de mes origines…

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site