Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Espagne : La contestation évolue, la tension demeure

Les mobilisations qui ont débuté le 15 mai dans la péninsule ibérique se sont peu à peu transformées en rassemblements et réunions locales ainsi qu’en différentes sortes d’initiatives à travers le pays. La plupart des activistes ne se focalise plus sur les occupations. Le 12 juin, les personnes qui avaient campé sur la place madrilène “Puerta del Sol” ont décidé de partir. C'était devenu le symbole tangible du malaise des Espagnols vis-à-vis de leurs interlocuteurs politiques. Les acteurs de l’internet appellent actuellement ce changement “Sol se mueve” (Sol se déplace), et utilisent le tag #solsemueve sur Twitter.

Cela ne veut pas dire que le mouvement s’est éteint. Des assemblées et des réunions côtoient des actions spécifiques comme les marches en direction des mairies le 11 juin en protestation contre l’investiture de politiciens accusés de corruption. A Madrid, la capitale, un sit-in s’est terminé par une charge de la police contre les manifestants comme le montrent les vidéos largement partagées en ligne, notamment celle du journaliste de Periodismo Humano [en espagnol] Juan Luis Sánchez :

On peut suivre les manifestations avec le tag #15menpleno sur Twitter :

dar1o : En madrid cantan levantando las manos: estas son nuestras armas! #15menpleno #acampadasol

dar1o A Madrid : A Madrid ils chantent en levant les mains : voilà nos armes ! #15menpleno #acampadasol

bufetalmeida: Concejales que pierden el miedo y se unen a los manifestantes. Sin escolta, sin coche oficial. Sin miedo, son el futuro. #15Menpleno

bufetalmeida: Les politiciens qui n’ont plus peur et rejoignent les manifestants. Sans gardes du corps, sans voitures officielles. N’ayez crainte, ils sont l’avenir. #15Menpleno

@Acampadabcn: En Palma de Mallorca, porrazos y tres detenidos. ¡Tod@s a la comisaría d San Ferrán ahora mismo! #15menpleno

@Acampadabcn: Des bagarres et trois arrestations à Palma de Majorque. Tout le monde au poste de police de San Ferrán maintenantt! #15menpleno

 

Madrid, 11 juin 2011. Photo de Cristina Marí, @cristinagayart avec sa permission

 

Madrid, 11 juin 2011. Photo Cristina Marí, @cristinagayart, avec sa permission

Madrid, 11 juin 2011. Photo Cristina Marí, @cristinagayart, avec sa permission

Deux jours avant, le 9 juin, une marche était organisée en direction du Congrès en protestation contre les dernières coupes budgétaires qui avaient entraîné de nombreuses personnes dans la précarité et les avaient placées dans une position encore plus vulnérable. Les médias espagnols ont largement couvert ces événements qui ont également été le sujet le plus commenté dans les médias sociaux ce jour-là, surtout via le tag #15mfrentealcongreso :

phumano: Emocionado abrazo al coreado “abuelo de la revolución” #15M, #15Mfrentealcongreso, por J Bauluz http://yfrog.com/hsltfraj

phumano : Les manifestants acclament et étreignent le “grand-père de la révolution” #15M, #15Mfrentealcongreso, de J Bauluz http://yfrog.com/hsltfraj [en anglais]

Le "Grand-père de la révolution espagnol". Publié par Patricia Simón pour Periodismo Humano

Certains s’opposent également aux mobilisations et réclament que les forces de l’ordre chassent les activistes des lieux publics :

DarkPlooKoon: Hay más policía que civiles y no pueden desalojar. ¿Que es esto señor Rubalcaba? ¡VERGONZOSO! #19J #15MFRENTEALCONGRESO

DarkPlooKoon: Il y a plus d’agents de police que de civils et ils ne peuvent pas les faire partir. Que se passe-t-il, M. Rubalcaba ? C’est honteux ! #19J #15MFRENTEALCONGRESO [Note : Alfredo Pérez Rubalcaba est le premier vice-président du gouvernement espagnol]

Ces mobilisations démontrent l’écart de plus en plus important entre le peuple espagnol et son gouvernement. Cet écart est devenu encore plus flagrant avec l’arrestation pour « piratage de sites internet officiels » de trois membres de l’organisation hacktiviste internationale Anonymous. La police a fièrement annoncé leur incarcération au moyen d’un communiqué officiel [en espagnol] :

La cúpula del grupo Anonymous ha sido desarticulada en nuestro país.

La direction du mouvement Anonymous en Espagne a été démantelée dans notre pays.

Les photos sur lesquelles la Police espagnole montre les masques que les membres d’Anonymous utilisent dans leurs activités prétendument criminelles ont été largement partagées sur Internet :

photo publiée par Policía (la police nationale espagnole) sur Twitter

L’arrestation a été également largement couverte par les médias internationaux [en espagnol]. Cela a également amené les internautes espagnols à se moquer de l'ignorance de leur gouvernement en matière de fonctionnement de la toile :

@dbravo: Nada, un grupo de amigos que se reunen siempre en un mismo sitio. No digo más, que nos desarticulan.

@dbravo: Je rencontre quelques amis dans un lieu qui nous est familier mais je n’en dirai pas plus afin de ne pas être démantelés.

Le groupe Anonymous, comme la plupart des internautes espagnols, s’est férocement opposé à la loi sur l’économie durable promulguée en 2009 [en espagnol] et qui permet au gouvernement de décider quels sites devraient être bloqués ou voir leur contenu supprimé, un grand coup à la neutralité de l’Internet (lire le billet sur Global Voices Advocacy). C’est une autre preuve de l’écart entre le peuple espagnol et ses politiques et elle a provoqué plusieurs initiatives participatives afin de fomenter la conscience politique. Des mouvements ont également vu le jour dans d’autres pays, rendant ce mouvement de plus en plus mondial, comme on peut le voir sur cette vidéo de France 2.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site