Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Argentine : Les cendres du volcan chilien Puyehue pleuvent sur l'Argentine

Annulations de vols à Buenos Aires – Photo: Patricio Murphy – copyright: Demotix

Publié sur Global Voices en espagnol le 17 juin

[Liens en espagnol] Le 4 juin 2011, le volcan Puyehue est entré en éruption au Chili, crachant d’immenses nuages de cendres volcaniques, qui ont affecté toute la zone de la Cordillère des Andes. Mais l’histoire ne s’est pas achevée là. A la date de publication de ce billet, une grande partie de la région de la Cordillère des Andes en Argentine continue d’être affectée et il se pourrait bien qu’il s’agisse de l’une des plus graves catastrophes naturelles qu’ait vécu le pays ces dernières années.

Bariloche et Villa La Angostura, deux lieux de villégiatures traditionnels pour les vacances d’hiver, subissent la colère du volcan.

Matías Callone décrit ce qui se passe dans le blog 101lugaresincreibles :

L’éruption du volcan Puyehue depuis plus d’une semaine dans le sud du Chili en fait voir de toutes les couleurs aux habitants et aux touristes se trouvant des deux côtés de la zone frontière. Sous l’effet du vent, les cendres du volcan, qui aujourd’hui même s’élèvent en une colonne de 7,5 kilomètres, continuent de pleuvoir par intervalles dans la région paradisiaque de los Lagos, en Argentine. Bariloche, Villa Traful et Villa la Angostura sont quelques-unes des localités les plus touchées.

Mais le problème ne se limite pas à cette région, car les cendres en suspension dans l’air se sont déplacées avec les courants aériens, entraînant de fait une annulation quotidienne de vols dans les aéroports internationaux, non seulement en Argentine mais aussi en divers pays.

Le 8 juin, le blogueur Fabio Baccaglioni a mis en lien des photos -sous licence Creative Commons – qu’il a prises à Bariloche. Le 16 juin, Daniel Barrios Laumenière en a ajouté d’autres sur le blog de Fabio et a expliqué ceci :

Photo : Sebastián Criado (CC BY-NC-SA 2.0)

Après que le premier sable soit tombé, nous avons eu quelques jours d’accalmie puis un orage qui a fixé le sable et a tout transformé en une grande masse humide. La semaine dernière, il est tombé par trois fois une cendre plus fine, ce qui s’est avéré être plus problématique que le premier sable car celle-ci ne se fixe jamais. Heureusement, tous les deux ou trois jours, il pleut. La pluie fixe et lave cette cendre fine, ce qui permet de continuer de travailler au nettoyage des rues, des toits, des voitures, etc..

Daniel, qui vit à Bariloche, a  suivi de près l’éruption du volcan dans son blog Danbat, et publie depuis le 4 juin des photos et des mises à jours quotidiennes.

La page de Cadena3 relate l’interview du secrétaire d’Etat Ariel Dominguez concernant la situation à Villa La Angostura:

“La situation est complexe, étant donné que nous avons une accumulation de 30 centimètres de cendres. Il est prévu une activité volcanique aujourd’hui, c’est pourquoi nous attendons l’arrivée de plus de cendres et de pluies”, a certifié le secrétaire d’Etat  Ariel Domínguez à la chaine Cadena 3. Par ailleurs, le fonctionnaire a affirmé que les écoles continuent d’être affectées, mais il a expliqué qu’il n’y a pas de problèmes pour l’instant avec l’eau potable.

Le récit se poursuit:

Alors qu’une importante partie de la population est sans électricité depuis plusieurs jours, la pluie et la cendre tombées ce mardi – jour décrit comme le pire depuis le début de cette catastrophe – ont mis hors service les trois sources alimentant la ville touristique

Sur Twitter, le compte @visitingarg donne cette information :

On continue de travailler en diverses zones à minimiser l’impact, le nettoyage se poursuit. Cest #LaAngostura qui souffre le plus.

Nahuel G. Abregú (@nauabregu) corrobore, par ce tweet, la situation difficile vécue à Villa La Angostura :

J’ai récemment reçu des informations de gens qui apportent des vivres à #LaAngostura et du fait de l’état des routes, on ne peut y entrer, #Puyehue #Cenizas

Le 1er juillet débute en Argentine la très attendue Copa América (Coupe d’Amérique du Sud) de football et l’une des rumeurs parmi les médias serait celle de son possible report en raison de la constante annulation des vols. Cependant, l’Association de Football Argentin a démenti cette version dans un communiqué de presse :

Avant consultation de la presse quant à la mise en œuvre, au déroulement et à la programmation de la Copa América (Coupe d’Amérique du Sud ) “Argentine 2011”, le Comité organisateur tient à faire savoir que le dit évènement aura lieu comme ceci avait été programmé, entre le 1er et le 24 juillet, aux horaires et  lieux établis d’après le tirage au sort effectué en décembre 2010. Les circonstances naturelles qui surviennent ne sont  en rien un motif d’une quelconque modification de ce qui a clairement été annoncé.

Photo de Daninofal (CC BY 2.0)

La Présidente Cristina Fernandez a annoncé, via son compte Twitter @CFKArgentina, la création d’un groupe de suivi et a aussi manifesté son soutien aux zones affectées:

En tant que patagonienne, ils savent que je serai toujours là, toujours.

Nous voulons assurer à toutes les zones affectées que nous sommes énergiquement en train de travailler et d'évaluer les choses qui leur sont nécessaires.

Nous créons un groupe de suivi de la situation dans la région touchée par les cendres du volcan Puyehue.

le 15 juin dernier, le Ministère de lAgriculture du pays a déclaré, par le biais de plusieurs décrets publiés dans le Bulletin officiel, l’état d’urgence pour les provinces de Patagonie argentine.

 

Les récentes images sont bien plus éloquentes que les mots!

cenizas Volcan Puyehue

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site