Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Arabie Saoudite : le mariage de #Tabukgirl

[liens en anglais sauf mention contraire]

Ce n’est pas la première fois que l’on voit un père décider de marier sa fille mineure à un homme plus âgé qu'elle, surtout en Arabie Saoudite et au Yémen. C’est grâce aux réseaux sociaux que l’histoire controversée de la « Fille de Tabuk » fait parler d'elle ces derniers temps.

Les sites d'informations parlent d’une jeune fille de 17 ans, alors que sur les réseaux sociaux en question, #Tabukgirl n’en a que 14. Malgré son jeune  âge, si son oncle n’avait pas été là, le père de l'adolescente l’aurait destinée à épouser un homme de 60 ans. Son oncle a légalement porté plainte contre son frère pour stopper le mariage, et le tribunal a décidé de le suspendre jusqu’à ce qu’un jugement définitif soit rendu en octobre prochain.

Graphic work by Kuwaiti Artist Mohammed Sharaf condemning what happened to the girl of Tabuk.

Œuvre graphique de l'artiste koweïtien Mohammed Sharaf, condamnant ce qui arrive à la petite fille de Tabuk

Parmi le flot de réactions enregistrées sur Twitter, un étudiant  doctorant  saoudien, sous le pseudonyme Aimee Rash (@AimeeRash), appelle son pays à légiférer :

@AimeeRash: Nous devons mettre en place une série de lois interdisant aux parents ou responsables légaux de marier de force leurs filles, ou interdisant tout mariage avant l'âge de 18 ans.

L'étudiant de 3ème cycle Maha Al-Zayer (@malzayer180) [en arabe] rejoint cette demande :

احنا لازم نقدم خطاب بنص قانون لا لزواج القاصرات

@malzayer180: Nous devons proposer une loi mettant fin au mariage des mineurs.

Sur Twitter, Aiman (aimn1984) [en arabe] attaque ceux qui ne respectent pas les droits des femmes et des enfants :

من يقصي المرأة ولا يعترف بحقوقها ومن لا يصرخ من اجل حماية الطفولة هو ليس من البشر مهما كانت جنسيته ومهما كان دينه

@aimn1984: Celui qui exclut les femmes et ne respecte pas leurs droits, et celui qui ne se bat pas pour protéger les enfants n'est pas un être humain, quelles que soient sa nationalité et sa religion.

Dana Qaddoura (DanaQV) condamne ce qui est arrivé à la Fille de Tabuk :

@DanaQV: Désolée, mais honnêtement, je ne peux pas m'imaginer livrer mon enfant à un homme qui pourrait être mon grand-père.

Khalil Jubran (third_point) [en arabe] réfute le débat sur le consentement de la fillette au mariage :

الطفله طفله وافقت ام رفضت الزواج مايحصل جريمة ضد الانسانيه وكل الاطراف اب وزوج وماذون ومفتي وشاهد وصامت شركاء بالجريمه

@third_point: Une enfant reste une enfant, qu'elle accepte ou refuse le mariage. Ce qui arrive est un crime contre l'humanité, et tous, son père, le religieux qui prononcera le mariage, les témoins et ceux qui se taisent, tous participent à ce crime.

Le blogueur saoudien Zaki Safar (@Zaki_Safar) écrit que l'histoire de la fille de Tabuk reflète la discrimination en vigueur dan la société Saoudienne :

@Zaki_Safar: Le Royaume d'Arabie Saoudite : là où la religion est façonnée par les pulsions sexuelles de l'homme.

Un autre Saoudien, Amr Dulaimi (@Amr_D), exprime sa honte de voir une telle affaire se produire dans son pays:

@Amr_D: L'histoire de Tabukgirl est-elle une fiction ? Nous sommes en 2011 ! J'ai honte d'avoir le même passeport que ce putain de pédophile.

Le journaliste Saoudien Abdullah Haydhah (@AbdullahHaydhah) [arabe] a tweeté qu'une interview de l'oncle de la fillette paraîtrait bientôt :

في لقاء أجرته الزميلة غادة محمد.. وسينشر لاحقا بإيلاف.. عم فتاة تبوك يوضح أنه تعرض للتهديد من أخيه حال وقف تزويج الفتاة

@AbdullahHaydhah: Dans une interview réalisée par mon collègue Ghada Mohammed, qui sera publiée dans le journal Elaph, l'oncle de la fille de Tabuk déclare que son frère le menace de représailles en cas d'interdiction du mariage.

Aroob Aloofi (@AroobM), sur Twitter, exprime son dégoût face à ce possible mariage :

@AroobM: Épouser une mineure fait de vous un pédophile. Vous voulez une petite fille, espèces de sales malades, pas une épouse.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site