Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

République du Congo : La nouvelle tablette ‘Made In Africa’ serait-elle fabriquée en Chine ?

 

Une nouvelle tablette “Made in Africa”, en  République du Congo, a été annoncée à grand bruit dans les médias consacrés à la technologie, y compris sur le célèbre blog  Engadget et sur Global Voices. Les innovations technologiques africaines sont à saluer, mais il reste des zones d'ombre dans un lancement qui devrait conduire les consommateurs à se demander si l'ordinateur commercialisé par la société congolaise, la tablette VMK, est vraiment conçu, développé ou fabriqué en Afrique.

En au moins deux occasions, au Nigeria et au Zimbabwe, des consommateurs ont été trompés, croyant que de nouveaux ordinateurs peu chers étaient fabriqués en Afrique, quand en fait il s'agissait de produits chinois importés et revendus sous une autre marque. Cela pourrait il être le cas pour la tablette VMK ?

Selon la société, elle sera disponible à la vente en septembre, au prix de détail de   200,000 Francs CFA (environ 300 euros).

Congolese Minister of Post and Telecommunications, Thierry Moungalla with CEO of VMK, Verone Mankou

Le Ministre des postes et des télécommunication congolais, Thierry Moungalla (à gauche) avec le PDG de VMK, Verone Mankou. Photo du ministère.

Le projet de la tablette VMK débute durant le Africa Web Summit (Sommet africain du web) dans la capitale Brazzaville, organisé par le Ministère dans le cadre de sa campagne de promotion du Congo en tant que   technopole de l'Afrique centrale .

J'ai interviewé Verone Mankou via la messagerie Skype et il m'a confié que le service recherche et développement de VMK est seulement un “petit service”. Considérant l'importance pour d'autres entreprises de technologie du “R&D”, j'ai été surprise que VMK puisse s'aligner avec si peu. Il était également surprenant de découvrir dans un autre entretien avec Verone Mankou publié sur le site camerounais Ingenieris qu’ il semble décrire le développement de la tablette comme un investissement important :

Ingenieris: VMK Congo est-elle rentable?

VMK: (Rires). Elle aurait pu être rentable si je n’avais pas eu l’idée de lancer une tablette. C’est une idée très couteuse en effet. Elle avoisine à elle seule près 80% de notre budget, vous imaginez les concessions que nous faisons tout le temps pour financer ce projet. Je profite de cette occasion pour féliciter toute l’équipe de VMK qui comprends les enjeux et accepte de travailler dans ces conditions.

Conçue et élaborée au Congo ou en Chine ?

Durant mon entretien avec Verone Mankou sur Skype, il m'a dit avoir conçu lui même le hardware :

Je me suis occupé tout seul de la conception de la tablette. Pour la conception de l'appstore-like de la tablette j'ai delegué ce travail à un ami qui est au Canada… idem pour la conception de l'interface qui a été confiée à un partenaire en Asie.

Sur la photo suivante, du blog de VMK sur la tablette, on peut lire “Conçue et fabriquée au Congo par   VMK”. Sur la photo suivante, publiée le 24 mai 2011 sur le même blog, on note une différence, l'inscription sur la tablette est : “Conçue au Congo. Assemblée en Chine.”

"Designed and Engineered in Congo by VMK"

"Designed and Engineered in Congo by VMK" (conçue et fabriquée au Congo par VMK)

"Designed in Congo. Assembled in China"

"Designed in Congo. Assembled in China" (Conçue au Congo. Assemblée en Chine)

Il s'agit de photos de prototypes, mais elles supposent une bonne compréhension de la différence entre conception, développement, fabrication, assemblage de matériel informatique. Durant notre entretien, j'ai demandé à Vérone Mankou la raison de la différence de légende entre les photos, et il a expliqué que ceci était du aux évolutions successives du prototype  au cours du temps :

Au cours de la conception j'ai decidé de migrer vers une nouvelle mouture plus aboutie et plus ergonomique.

Une tablette assemblée ou fabriquée en Chine ?

La tablette est donc assemblée en Chine. VMK a même publié des photos de la visite à l'usine sur le blog. Le nom de l'usine est flouté, mais une plaque d'immatriculation confirme qu'elle est située à  Shenzhen, dans la province de Guangdong, un énorme centre économique, siège de nombreux fabricants de produits technologiques. C'est également le centre et le siège de l'industrie de la contrefaçon de produits électroniques, que l'on appelle communément “shanzai” .

Picture of the Chinese factory where the VMK Tablet was assembled, Shenzhen.

Une photo de l'usine chinoise où la tablette VMK a été assemblée, à Shenzhen

On ne fait donc pas mystère du fait que la tablette est assemblée en Chine, mais on peut examiner l'éventualité suivante : qu'il est très facile d'obtenir des produits électroniques semblables fabriqué à Shenzhen  et de marque chinoise. La tablette  VMK a un écran de sept pouces, un processeur de 1.2 GHz, et utilise le système d'exploitation Android. Des sites de ventes en ligne en gros ou au détail comme McBub.com (situé à Shenzhen) propose une tablette avec des caractéristiques très proches et un design similaire. Si vous passez une commande en gros, vous pouvez demander pour une somme supplémentaire modique que le logo de votre société figure sur les produits.

Tablet advertised on McBub.com

Tablette proposée par sur le site McBub.com

Le prix courant au détail est environ la moitié de celui de la tablette de VMK.

J'ai demandé à Verone Mankou pourquoi un client dépenserait plus  pour acheter la tablette VMK , alors qu'il pourrait trouver un produit similaire pour moins cher. Il a expliqué que  la différence de prix est surtout due aux services après vente prévus et à une présence commerciale locale au Congo.

VMK a uniquement publié des photos montrant l'arrière de la tablette car, à leurs dires, ils se trouvent “toujours dans les démarches du dépôt de différentes marques” et ne souhaitent pas  “encourager les copieurs“. Sur les photos du prototype, le logo de VMK apparait à l'occasion  avec le V à l'envers

D'autres déceptions ‘Made in Africa’

Via Skype, j'ai également interrogé Patrick-Eric Mampouya, un journaliste  congolais et  blogueur qui s'avoue sceptique sur le fait que la tablette VMK soit fabriquée en Afrique, et particulièrement en République du Congo :

On peut mettre de belles images sur un blog sans qu'il y ait une quelconque réalité. On ne peut pas apprécier ce genre de technologie sur les images. (…) Je peux prendre n'importe quel tablette et changer le logo.

On ne peut qu'espérer qu'il ne s'agit pas d'une réédition de l'affaire de deux produits,  Encipher, au Nigeria, ou de l'ordinateur portable du  Zimbabwe Nhava.

En novembre 2010, une société du Zimbabwe avait annoncé qu'elle vendrait un ordinateur portable conçu, fabriqué et assemblé localement, pour 200 dollars.

Beaucoup de Zimbabwéens ont acheté le produit pour soutenir l'entrepreneuriat et l'économie locale. La déception a été grande quand il a été découvert en février  2011 que l'ordinateur portable Nhava était “importé de Chine, et seulement sous la marque Nhava“.

Sur un forum zimbabwéen en ligne, un commentaire se félicitant du lancement de la nouvelle tablette  VMK  (“Hourra ! Le Congo fabrique une tablette !!!”) est suivi d'un commentaire sceptique,laissé par un autre membre du forum.

Vakuru Chaivo écrit, acerbe :

Vous souvenez-vous des types du “Nhava” qui mentaient et disaient qu'ils fabriquaient les ordinateurs portables au Zimbabwe ? Tout ce qu'ils ont fait, c'est de trainer dans les arrière-cours de Chine, ramassant des ordinateurs portables jetés par des lycéens chinois qui faisaient des expériences informatiques, avant d'apposer leur logo et ensuite, voilà…Nous avions nos premiers fabricants d'ordinateurs indigènes. J'espère que ce n'est pas la même chose avec la tablette VMK.

1 commentaire

  • Chansal

    Bonjour !

    Le problème n’est pas si VMK est fabriqué en
    Chine ou pas.
    Le problème est vraiment ailleurs : iPad et les
    autres tablettes sont fabriquées en Chine.
    Les ordinateurs HP, Acer, Lenovo (j’en passe
    et des meilleurs. Voire pire) sont fabriqués en
    Chine.

    Je ne vois pas où est le problème si une
    Entreprise Congolaise créé un Design propre
    à lui et fait fabriqué sa tablette en Chine !
    La Chine est devenue une immense Usine.

    Les autres le font… pourquoi pas VMK.

    Je crois qu’il faut donner la chance à VMK.

    Le reste ne nous concerne que très peu.
    Ceux qui sont sceptiques, ils n’ont qu’à ne
    pas acheter le produit.

    Pour le reste, attendons voir ce que
    l’avenir nous réserve.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site