Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Espagne : Arrestation d'un journaliste et restrictions aux manifestations

[Liens en espagnol, sauf mention contraire] Le mouvement espagnol 15-M [pour 15 mai, date de début du mouvement] qui a amené des milliers de personnes à descendre dans la rue [en français] pour demander un système plus démocratique a franchi une nouvelle étape. Le 2 août, les autorités ont décidé de ne plus autoriser les manifestations et elles ont depuis essayé d'empêcher les manifestants de se rassembler, en bloquant l'accès aux espaces publics et à par l'intervention musclée de la police.

Le 4 août, un rassemblement était organisé sur la place principale de Madrid, la Puerta del Sol, l'épicentre de la contestation, mais l'accès à la place a été restreint depuis le 2 août. Le métro et les trains de banlieue, qui s'arrêtent normalement à la station Puerta del Sol, avaient reçu l'ordre de ne pas s'y arrêter ce jour-là et une imposante présence policière était déployée pour s'assurer que les manifestants du 15-M ne se rassemblerait pas dans ce lieu. Twitter a été brusquement submergé par des réactions telles que celle-ci :

@alberarce Dice @RTVE “indignados buscan la manera de llegar a la Puerta del Sol, defendida por la policía”¿defendida de qué? #plazatomada #periodismo

@alberarce :  @RTVE (TV espagnole) dit “les manifestants essaient d'atteindre Sol, qui est défendue par la police.” “défendue” contre quoi? #plazatomada #periodismo

Source: glb

La tension s'est accrue au cours de la journée et le lendemain, lorsque les manifestants se sont rassemblés au Paseo de la Castellana, à Madrid. La présence policière était imposante, et les policiers ont fini par charger contre les manifestants. Cette vidéo, qui a été très souvent partagée en ligne, montre le journaliste Gorka Ramos (qui travaille pour le site d'actualités espagnol La Información) accosté par la police alors qu'il tweetait en temps réel les événements, puis battu juste après (à partir de la 8e minute). Selon la police, Gorka Ramos a été arrêté pour avoir insulté les agents de police et craché sur eux.

L'arrestation de Ramos a enflammé les médias sociaux, en particulier Twitter, où le mot clé #periodistadetenido (journaliste arrêté) est devenu un Trending Topic.

@phumano VIDEO Fría agresión policial al #periodistadetenido por estar mirando la carga, minuto 8. #15M bit.ly/nE39h1 #madridsinmiedo

@phumano VIDEO La froide agression de la police sur le journaliste arrêté pendant qu'il regardait la charge (minute 8) #15M bit.ly/nE39h1 #madridsinmiedo
@bimbacha @ojomagico Las imágenes hablan solas, Carlos. A denunciar y a no parar hasta que le den la razón #periodistadetenido
@bimbacha @ojomagico Les images sont plus éloquentes que les mots, Carlos. Dénonce-les et n'arrête pas jusqu'à ce que tu aies obtenu raison #periodistadetenido
@mtascon Para inquietar al gobierno solo hay q ponerse en una esquina tranquilo a tuitear #periodistadetenido
@mtasco Pour perturber le gouvernement, tout ce que vous avez à faire est de tweeter depuis un coin de rue #periodistadetenido

Alors que l'arrestation n'a pas été couverte par les médias espagnols, elle  a été mentionnée par des médias internationaux tels que The Guardian, CBS, Forbes et Associated Press.

Un blogueur renommé, qui tient La Pulga y la Locomotora, a partagé le 5 août une lettre ouverte demandant au gouvernement espagnol les raisons de ces mesures sans précédent pour stopper la mobilisation :

Supongo que son conscientes de que se están vulnerando ciertos derechos fundamentales de los ciudadanos, el más evidente el de Libre Circulación, pero también el de Reunión y el derecho a la Libertad de Expresión.

Je suppose que vous êtes conscients que des droits fondamentaux sont violés, incluant le droit à la libre circulation, la réunion et la liberté d'expression. Avez-vous pensé aux aspects juridiques?

La lettre mentionne aussi ce que beaucoup de citoyens considèrent comme la raison réelle des restrictions imposées au mouvement et de la présence policière:

Veo bastante más relación con la próxima visita del Papa Benedicto, la verdad, y debería preguntarle sobre ello, pero sé que un estado laico nunca aceptará públicamente el hecho de que está actuando bajo petición de la Iglesia Católica.

Cela semble davantage lié à la prochaine visite du Pape (qui rejoindra les membres de la Jeunesse Catholique à Madrid) et j'aimerais que vous le confirmiez, bien que je sache qu'un état laïque n'admettra jamais publiquement agir sous l'autorité de l'Église catholique.

Certains internautes ont exprimé leur inquiétude sur ce qu'ils considèrent comme une tentative d'utiliser les événements actuels pour diviser les citoyens espagnols. Selon le blogueur Alberto Vizcaíno :

El poder lo sabe y empieza a gestionar el 15 M: enfrentando ciudadanos contra ciudadanos. Ya tenemos a partidos llamando a la división: “católicos contra indignados”. Como si fuese incompatible ser católico o militar en un partido con estar indignado y querer mejorar el sistema en el que vivimos.

Ils savent maintenant comment gérer le mouvement 15-M. Provoquer des dissensions entre les citoyens. Nous avons déjà des partis politiques qui exploitent cette division : “Indignés contre catholiques”. Comme si être catholique et vouloir améliorer le système dans lequel nous vivons étaient incompatibles.

La délégation du gouvernement (formée par le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol ou PSOE, le parti au pouvoir) a récemment confirmé qu'elle subissait des pressions du Conseil municipal de la Ville de Madrid (contrôlé par le Parti Populaire de droite) pour faire cesser l'occupation des espaces publics par les manifestants durant la visite du Pape. Le 5 août, les autorités semblaient avoir changé d'avis. La police s'est retirée de Puerta del Sol et les restrictions d'accès ont été supprimées. Avec des manifestants plus indignés que jamais, les choses n'en resteront probablement pas là.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site