Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Balkans : Plus de la moitié de la population sur Internet

[Liens en serbe] On compte plus de 10,5 millions d'utilisateurs d'Internet dans les Balkans et dans l'ex Yougoslavie, soit 51.7% de la population de la région, d'après une étude récente [voir tableau ci-après].

D'après les résultats de l'enquête Huge Media, menée en collaboration avec Marko Tomić, étudiant à la faculté des sciences de l'organisation de l'université de Belgrade, la Slovénie a le taux de pénétration Internet le plus élevé (63,29%) et la Bosnie-Herzégovine le taux le plus faible (51.76% d'utilisateurs d'internet).

Il est intéressant de lire que plus de la moitié de la population serbe et croate est sur Internet, et que les auteurs de ces conclusions estiment que les estimations sur l'utilisation d'internet du Bureau des statistiques de la République de Serbie (RZS) sont incomplètes :

… En ce qui concerne les utilisateurs d'internet, nous pensons que l'estimation du RZS est incomplète et ne comprend pas les utilisateurs d'internet mobile. […Ils] ne prennent en compte qu'une partie des données qui nous informent sur un sujet précis, mais pas  l'ensemble de la situation qui nous intéresse.

Facebook est la destination la plus populaire des internautes. Plus de 70% des utilisateurs d'internet ont un compte Facebook en Serbie, et 63% en Croatie :

Le temps moyen passé sur Facebook est de 25 minutes (en Serbie et Croatie), et l'utilisateur moyen en Serbie vérifie son compte Facebook 16 fois par jour contre 13 fois par jour en Croatie.

[…]

Le nombre croissant d'utilisateurs de Facebook peut être expliqué par les utilisateurs non Serbes et non Croates qui utilisent le réseau social pendant leurs visites dans ces pays.

Le comportement social en ligne et les activités sur Facebook ne diffèrent pas beaucoup entre pays des Balkans. L'an dernier, nous avions publié une étude sur les jeunes adultes serbes, qui passent la plupart de leur temps sur Facebook à communiquer avec leurs amis (61%), à cliquer sur “J'aime” sous leurs statuts (66%), à partager des documents et informations (56%), à écrire des messages privés (47%) et à jouer à des jeux (22.4%).

Les institutions statistiques et éducatives de chacun des pays Balkans pourraient extraire et utiliser les données sur les activités en ligne pertinentes pour identifier et se focaliser sur leurs utilisateurs clés, afin d'adapter leurs politiques et de mettre en place des projets se basant sur ces données.

Il serait également intéressant de voir la répartition des utilisateurs par tranches d'âges et autres données démographiques pertinentes, ainsi qu'une analyse des interactions sociales en ligne sur d'autres services Internet et d'autres réseaux sociaux.

Actuellement, une étude est en cours sur l'utilisation des réseaux sociaux par les jeunes adultes, les étudiants, les enseignants et les intellectuels en Serbie, mais elle est limitée, et ne peut être considérée comme un échantillon de l'ensemble de la population des Balkans. Chaque pays pourrait se pencher sur ses données nationales locales afin d'effectuer une analyse croisée des données dans le futur.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site