Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Royaume-Uni : Londres en feu (vidéos)

La colère soulevée par la mort d'un jeune homme de 29 ans à Tottenham, un quartier au nord de Londres, le 4 aout 2011, a explosé en incidents entre communautés puis dégénéré en émeutes et pillages dans tout Londres ainsi que d'autres villes du Royaume Uni.

Sur Twitter, le hashtag #LondonRiots est constamment mis à jour, avec de nouveaux commentaires, liens, témoignages, ainsi que des rumeurs. Un autre hashtag, #RiotCleanup (Nettoyage après émeutes),  a été créé, dans l'espoir que les troubles s'achèveront bientôt, pour organiser des groupes de volontaires disposés à nettoyer et à réparer les dégâts.

Les émeutes ont commencé le samedi 6 aout, après un rassemblement devant le commissariat de Tottenham, demandant “justice” pour la victime Mark Duggan. Selon le récapitulatif des événements sur  le site de la BBC, le rassemblement avait commencé dans le calme mais s'est achevé par l'incendie de voitures, de maisons et d'un bus à impériale .

Cette vidéo en accéléré de Prokopi Constantinou montre les incendies et les nuages de fumée dans le ciel au dessus du nord de Londres, tôt le matin du 7 aout  (musique de Dogtanion) :

Le journaliste KC Wildmoon a ouvert et met à jour un live blog sur Storyful qui a suivi la progression des émeutes à travers Londres dimanche, puis à Enfield, Dalston, et Brixton lundi.

Cette carte de James Cridland (@JamesCridland) permet de voir jusqu'où les émeutes se sont propagées. Un  agrandissement de la carte permet de constater que les troubles sont remontés jusqu'à  Birmingham et Liverpool.

Afficher London riots / UK riots: verified areas sur une carte plus grande
Les internautes contribuent à l'information en proposant photos, vidéos, et cartes des émeutes.

Lundi matin, la blogueuse de Global Voices Janet Gunter a ouvert “la carte des émeutes à Brixton” en utilisant l'outil de cartographie Crowdmap.com de Ushahidi pour suivre les événement dans son quartier, au sud-ouest de Londres.

A la fin de la journée, la carte comprenait 22 signalements de pillage, et seulement une “bonne nouvelle”: une boulangerie du quartier avait distribué gratuitement des gâteaux . Parmi les vidéos envoyées sur le site, la vidéo suivante, mise en ligne par  @subedited et @emmareyn suit le pillage d'un magasin T-Mobile de Brixton Road (la principale artère commerçante) du début à la fin. D'un magasin voisin, un H&M, des pilleurs sortent les bras chargés de vêtements.

Dans un quartier à l'est de Londres, Bethnal Green, voici ci-dessous une vidéo de jeunes cassant des bouteilles et des vitrines, tandis que des policiers, dépassés en nombre, leur font face avec leur bouclier de protection relevé.

Le site de journalisme citoyen  Blottr.com a agrégé des articles et photos provenant de tout le Royaume Uni.

Mais pourquoi ?

Les destructions continuent, et la compréhension de l'opinion publique devant les pillages devient de plus en plus fragile.

Partageant le sentiment qu'expriment beaucoup d'utilisateurs de Twitter, @OxfordGirl écrit:

@OxfordGirl: Il n'y a pas d'émeutes, de manifestations, de revendications ou de slogans, ceci est juste du pillage et la destruction de Londres. Que le ciel nous viennent en aide à tous. #LondonRiots

Le compositeur et DJ Casey Rain a ouvert un blog sur Tumblr consacré aux émeutes de  Birmingham avec des photos et des informations. Lundi, il a publié  un commentaire personnel, demandant aux Britanniques un peu de compréhension pour les casseurs :

C'est facile de taxer les émeutiers d'“ordures avec rien de mieux à faire” mais il y a un problème beaucoup plus profond ici. Je suis moi même un jeune  d'une minorité ethnique vivant dans le centre-ville, il y a de grandes chances pour que j'en connaisse certains. Je peux comprendre les sentiments d'impuissance. J'ai eu la chance d'avoir du succès en tant que musicien, et d'avoir pu me créer un avenir positif, mais ces gamins qui cassent ne voient aucun futur pour eux.  Ils ont tous été classés comme des échecs par la société dans son ensemble, ils ont été trahis par le gouvernement qui a coupé les subventions pour les arts et fermé les maisons de jeunes, le chômage est si élevé que même ceux qui cherchent désespérément du travail n'en trouve tout simplement pas, et le point d'ébullition de tout ceci (la mort de Mark Duggan) est un événement qui est EXTRÊMEMENT RÉEL .

Le blog spécial du Guardian est constamment mis à jour. Parmi plusieurs groupes sur Facebook ouverts pour suivre les informations sur les émeutes, on peut suivre “London Riots 2011″ (Émeutes à Londres 2011) et“London Riots” (Émeutes à Londres)

Sylwia Presley (@PresleySylwia) et Asteris Masouras (@Asteris) ont contribué par des liens et des recherches à ce billet.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site