Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Chaos à l'aéroport de Chitose le 11 mars

Le pilote d’un avion de la compagnie Delta approchant de l’aéroport de Tokyo a écrit, dans un courriel, son témoignage d’un atterrissage d’urgence le 11 mars 2011 durant le  séisme (voir plus bas). Son récit est si prenant qu'il s'est rapidement répandu dans la blogosphère japonaise.

En voici un extrait [en anglais] :

Soudain le contrôle du trafic aérien nous envoie une instruction et nous indique un vecteur bien avant l'aéroport de Chitose en nous demandant de nous tenir prêts pour des instructions. Ai pris connaissance du cauchemar. Situation qui dégénérait rapidement. Après avoir attendu  près de Tokyo, puis viré vers Nagoya, puis repris la route de Tokyo puis refait route vers le nord en direction de Misawa, l’essence de l'avion, qui était d’un bon niveau, se vaporisait vite. La conversation qui a suivi, paraphrasée bien sûr…., était quelque chose comme ceci :

“Tour de contrôle de Sapporo  – Delta XX demande autorisation immédiate pour aller directement à Chitose, carburant minimum, impossible d’attendre”
“Négatif,  Ghost-Rider, le “Pattern” est plein” < << citation du film Top gun <<<
“Tour de contrôle de Sapporo – changement de message – Delta XX déclare urgence, petite quantité de carburant, procédons directement à Chitose”
“Roger, Delta XX, compris, vous êtes autorisé à aller directement à Chitose, contactez Chitose en approchant….etc….”

C’en était trop. J’avais en fait décidé d'anticiper le fait de voler avec une quantité très faible de carburant pendant une énième procédure d'attente à durée indéfinie, surtout après avoir dépassé Misawa, et joué ma dernière carte…déclarer une urgence. Le problème avec cela est que maintenant je dois remplir pas mal de paperasses pour expliquer ça à la compagnie mais zut.
De fait, j'ai atterri à Chitose avec au moins 30 minutes de carburant restant avant d’atteindre une situation « vraie » d’urgence ; ça fait toujours du bien, d'être sain et sauf. Ils ont dirigé l'avion dans quelque lointaine aire de stationnement où nous nous sommes reposés en regardant une demi douzaine ou plus d’autres avions qui atterrissaient à la queue leu leu. A la fin, il y avait deux 747 de la compagnie Delta, mon 767 et un autre 767 et un 777, tous sur la piste à Chitose. Nous avons vus deux avions de ligne américains, un United Airlines et deux Air Canada aussi. Sans oublier plusieurs avions de la compagnie All Nippon supplémentaires et des avions de Japan Air Lines.

Post-script – 9 heures plus tard, Japan Airlines a enfin pu trouver une passerelle d’embarquement où nous avons pu débarquer  et effectuer les contrôles de douane. Ceci, cependant, est une autre histoire intéressante.

Ce billet a été traduit dans d’autres langues, et un passionné d'aviation, BUTA_NEKO, a répondu au pilote sur son blog, en japonais, pour raconter l’autre version de l’histoire. Le hasard a fait qu’il se trouvait au nouvel aéroport de Chitose au  moment de l’ atterrissage d’urgence de l'avion Delta, prenant des photos et écoutant les nouvelles et les conversations par radio à ondes courtes.

Ce billet est partiellement publié avec la permission du blogueur.

このパイロットの記述に関し、大いに理解はするし心情も察するが、3月13日に『新千歳空港 ダイバート』という記事を掲示した様に 偶然だが、その時千歳にいて写真を撮りながら航空無線を聞いていた者として いくつか気になった点に関して補足させておいて頂きたいと思う。
が、先にお断りしておくけれども 私はこの手記の筆者であるパイロットに文句を言いたいのでは無い それと、空の上も大変だったろうけれども、空の下にも事情があって大変だった事を併せて読者に御理解を願いたいのだ。

Je comprends et sympathise avec le pilote. Cependant, comme témoin qui se trouvait à l’aéroport de Chitose et qui prenait des photos tout en écoutant la radio à ondes courtes, j’aimerais apporter quelques précisions. S’il vous plaît, référez vous aussi à mon article  “Déroutage vers le nouvel aéroport de Chitose” [en japonais], publié le 13 mars. Laissez moi préciser ici que mon but n’est pas de critiquer le pilote ! J’espère simplement faire comprendre aux lecteurs qu’il y avait beaucoup de problèmes au sol, aussi bien qu’en l'air.

Il commence par décrypter l'échange avec la tour de contrôle   :

“Tour de contrôle de Sapporo – Delta XX demande autorisation immédiate pour aller directement à Chitose, carburant au niveau minimum, impossible d’attendre.”
“Négatif  Ghost-Rider, le “Pattern” est plein.”

このやりとりがされた時の新千歳空港は いくつかの事情で混乱していたのだ。
それは、有感地震が発生すると 新千歳に限らず、どこの空港でもランウェイ・クローズ(一時的に空港閉鎖を宣言して離着陸を禁止する)して ランウェイ・チェック(滑走路に亀裂など問題が発生していないか確認する作業)を行う。
ランウェイ・チェックにより閉鎖される時間は5~10分だが、新千歳空港の民航機の離発着量では そんな僅かな時間でも数機が着陸待機を命じられ この時は北風だったからポイント・ムカワでホールド(旋回待機)となる。

A ce moment, certaines choses se passaient au nouvel aéroport de Chitose qui causaient beaucoup de confusion. Dès qu’un tremblement de terre conséquent est signalé, les aéroports ferment leurs pistes. Ce qui veut dire que les aéroports sont temporairement fermés et les atterrissages et décollages sont interdits, le temps de vérifier s’il y a des problèmes comme des fissures sur les pistes.

Cette vérification peut prendre cinq à dix minutes mais si on considère  le volume du trafic d’aviation civile à Chitose, cela veut dire que plusieurs avions civil recevront l'ordre de retarder leur atterrissage. Ces avions ont du attendre au Point Mukawa, contre le vent du nord à ce moment là.

ランウェイチェックに要する時間を含めて、滑走路に問題がない事が確認されれば、普通であれば30分ぐらいで旋回待機していた機体はすべて着陸し いつもの何事もない新千歳空港に戻れたはずなのだが、この時は 私が知っているだけでも本震の他に3回の結構な揺れの余震が それも間の悪い事に地震-ランウェイチェック-地震-ランウェイチェックという様なタイミングが繰り返され 大凡だが、1時間近くランウェイ・クローズ状態が続いたから それだけで、相当な数の旋回待機状態の民航機が苫小牧以南の太平洋上におり、それらの中にも「燃料が残り少ない…」と訴える機が数機生じており、さらにその中の千歳をよく知るのであろうパイロットの一人は「ランウェイ01(民間側)ではなく、36(自衛隊側)もダメですか?」と、通常では考えられない事を聞いてくる者もいたぐらいに迫していたのだ。

Si aucun problème n’est relevé sur les pistes, tous les avions atterrissent en environ 30 minutes, et l’aéroport retourne à son état normal et paisible. Cependant, il y a eu au moins trois grosses répliques sismiques, pour autant que je sache. Pour empirer la situation, ces secousses continuèrent d’où une répétition du modèle réplique, vérification, réplique, vérification. Résultat : la fermeture des pistes a duré presqu’une heure, obligeant un grand nombre d’avions civils à attendre au-dessus du Pacifique, au sud de Tomakomai. Certains disaient “notre carburant s’épuise”  et un pilote habitué de l’aéroport Chitose a même demandé, « Pouvons nous utiliser la piste 36 (sur le côté de la base aérienne militaire) au lieu de la piste 01 (sur le côté aéroport civil) ? ». Cela aurait été une question inimaginable dans des conditions normales.

第2に 新千歳と呼ばれる民間側とは別に隣接した千歳基地側の滑走路では
「規模が大きい津波が接近しているようだ」
と、通常は領空侵犯対処の為に待機しているF-15が4機 それぞれ別個の海岸線を津波や被害の確認にスクランブルしたり、T-4や救難隊のU-125も上がり 海上保安庁も同様。

Deuxièmement, en recevant l’alerte  qu’une “tsunami très important semble approcher”, quatre avions militaires F-15 stationnés là pour la surveillance aérienne se sont préparés à utiliser la piste de la base militaire de Chitose, qui est à côté de la piste civile que nous appelons le nouvel aéroport de Chitose. Les avions de chasse ont décollé en urgence pour détecter les tsunamis et dégâts sur la région côtière. La même chose s'est répétée avec des avions T-4 d’entraînement, les avions patrouilleurs et sauveteurs U-125 et des avions utilisés pour la surveillance des côtes.

B767 de la compagnie Delta à l'approche, nouvel aéroport de Chitose. Licence CC-BY par BUTA_NEKO

 

上の写真は 3月11日のまさにその記事のデルタ航空の767が千歳に着陸するところを撮影したもの
この機体が着陸してきたのは写真の撮影時間を見ると16時42分  記憶に間違いがなければエマジェンシー云々のやりとりが無線でなされていたのは16時前後だったと思う。
11日14時46分頃 三陸沖  震度7
11日15時06分頃 三陸沖  震度5弱
11日15時15分頃 茨城県沖  震度6弱
11日15時26分頃 三陸沖  震度5強
15時から15時半頃には東北沿岸に津波は到達していた…という時系列を念頭に置いていただければ御理解頂けると思う。

Cette photo est celle d’un B767a de Delta  approchant Chitose. C'est celle qui figure dans la déposition du pilote. Selon la date estampillée sur la photo, cet avion a atterri à 16h42. L’appel d’urgence par radio a eu lieu vers 4 heures, si je me rappelle correctement.

La chronologie du séisme est la suivante:
magnitude 7 à 2:46 pm, 11 mars, centrée au large de Sanriku
magnitude 5- ou moins : à 3:06 pm, 11  mars, centrée au large  de Sanriku
magnitude 6- ou moins :  à 3:15 pm,11  mars, centrée au large de Ibaraki
magnitude 5- ou supérieure : à 3:26 pm, 11  mars, centrée au large de Sanriku

Aussi, des tsunamis ont atteint les côtes de Tohoku entre 3h00 et 3h30. Cette chronologie aide  à comprendre la situation.

ゆえに、『本当の緊急事態になるまで30分の燃料を残していたが、』という一文を 他の航空機も含めて無事に何事も起きずに終わった今となっては ある意味「それは良かったね」と看過すべきなんだろうとは思うが、あの時の管制官達の置かれた状況と奮闘を思うと「なんだそれ?」って気さえ若干ではあるがする。

Donc, en lisant cette phrase “avec au moins 30 minutes de carburant en réserve avant d’atteindre une situation d’urgence “réelle” de carburant”,  je ne peux m’empêcher de penser, avec le recul, qu'on a eu de la chance que rien de sérieux ne soit arrivé à un avion, quand les aiguilleurs du ciel ont du gérer cette situation vraiment chaotique.

Troisièmement, il revient sur ce passage : “9 heures plus tard, Japan Airlines a enfin pu trouver une passerelle d’embarquement et nous avons pu débarquer et effectuer les contrôles de douane.”

この文だけ読むと あたかも「管制塔の指示で9時間待たされた…」という風に読む側には受け取れるが、それは違う。
着陸した時点で 本来の目的地である「成田」には直ぐに行けないと判断した機(例えば、アメリカンやエア・カナダのそれぞれ1機ずつ)は 比較的早くに乗客を降ろしていた。想像も含めて言わせて貰えば とりあえず給油だけ済まし、成田がランウェイ・オープンするようであれば即離陸しよう…という風に考え様子見をしていた機は その後、続々と降りてきた国内線の定期便が 特に羽田や成田の滑走路閉鎖に伴い折り返し便が欠航となった事もあって それらの機体のスポット移動などが混乱し待たされたのである。

Cette ligne peut sembler dire qu’il “a du attendre 9 heures sur instructions de la tour de contrôle”. Cela n’est pas vrai.

Les vols dont on pensait qu'il leur serait  impossible d’atteindre leur destination prévue, l'aéroport de Narita (par exemple, un vol American Airways et un vol Air Canada) ont pu en fait débarquer leurs passagers relativement vite.

Je me hasarderais à dire que beaucoup de ces avions espéraient faire le plein et décoller dès que Narita ouvrirait ses pistes. Néanmoins, des vols intérieurs japonais  commencèrent à atterrir à Chitose l’un après l’autre, surtout après la fermeture des pistes à Haneda et Narita  et quand les vols de retour ont été annulés. L'affectation des places de parking à ces avions a causé de la confusion et un long temps d’attente.

それと、慣れない空港に降りたためか 国際線ターミナルに向かうタクシーウェイ上でしばらく立ち往生の様にとどまっていた某外国航空会社の機体が もしかしたら混乱に拍車をかけていた様な気さえもする。で、重ねて申し上げておくが 私はこのパイロットの手記を非難したいのでは無いし、怒って記しているわけでも決して無い。たまたまだが、偶然にその場に居合わせたマニアの一人として ちょっとだけ記してみたいと思っただけなのだ。

Peut-être que les stationnements sur la piste qui mène au terminal international, à cause d’un manque de connaissance de l’aéroport, a augmenté le chaos. Je répète, je n'adresse aucun blâme et ne suis pas en colère contre le pilote. Je voudrais juste faire passer ce court message, en tant que radio-amateur qui fut témoin de l’événement.

La section commentaires est fermée

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site