Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Liban : Contre la prochaine visite de Mahmoud Abbas

Bissan [en arabe] s'oppose à la prochaine visite de Mahmoud Abbas [en français] au Liban, ainsi qu'à l'État palestinien qui devrait voir le jour suite à un vote aux Nations Unies, parce qu'elle soutient, entre autres, le droit au retour des Palestiniens et estime que la Palestine appartient à la nation arabe.

1 commentaire

  • Somud

    Qu’on le considère ou non comme un collabo, Abbas, depuis le 9 janvier 2009, n’est plus constitutionnellement que l’ex-président de la non-Autorité palestinienne. Et l’OLP actuelle n’est guère plus représentative des forces vives du pays.

    C’est bien pourquoi éthiquement ce serait à l’ensemble du peuple palestinien en âge de voter de toute la planète qu’il fau(drai)t poser par référendum trois questions sur trois frontières possibles, même s’il n’y en a qu’une d’éthique et de juste.

    Frontières de Janvier 1946 ? Frontières du 29 novembre 1947 ? Frontières du 31 décembre 1949. L’article 12 de la Charte de l’ONU leur reconnaissait ce droit qui a été ignominieusement bafoué le 29 novembre 1947

    Alors qu’on pourrait comprendre que, par lassitude et épuisement psychique, certains Palestiniens préfèrent voter « D’accord pour quatre bantoustans et un gouvernement fantoche obéissant à Tel Aviv, du moment qu’on me donne du boulot ainsi qu’à mes enfants, y compris ceux actuellement emprisonnés sans avoir jamais touché une arme » .

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site