Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Guinée-Bissau : L'école Netos de Bandim endommagée

La période de juin à octobre est connue comme la saison des pluies en Guinée-Bissau [en français]. La pluviométrie, durant ces mois, peut souvent interrompre toute activité et entrainer des problèmes pour les moyens de communication. Le projet Les voix des jeunes de Bandim et Enterramento, qui a reçu une bourse Rising Voices, a connu des difficultés d'abord pour accéder à Internet, à cause de ces pluies, puis leur local, celui de l'association culturelle Netos de Bandim, a été endommagé. Ector Diogenes Cassamá a écrit sur le blog du projet Bairro Bandim [en portugais]:

A chuva derrubou a escola comunitária do grupo cultural Netos de Bandim. O espaço era utilizado para o ensino primário das crianças no período de manha, para os ensaios do Grupo Cultural Netos de Bandim no período da tarde e para alfabetização dos adultos no período noturno. É de salientar que a maior parte dos alunos pertence às famílias com a extrema dificuldade financeira e uma boa porção é órfã, meninos de criação e ainda de outras categorias similares e, que geralmente carecem de meios para assistir as contribuições das mensalidades exigidas pela escola e, sobretudo a fraca capacidade econômica do país. Você que é amigo, agradecemos desde já a vossa colaboração de acordo com a possibilidade para a reabilitação deste espaço!

La pluie a endommagé l'école de quartier qui appartient à l'association culturelle Netos de Bandim. Ce local était utilisé comme école primaire pour les enfants le matin, comme une salle de répétition pour la troupe Netos de Bandim l'après-midi, et pour des cours d'alphabétisation des adultes le soir. Il faut noter que la majorité des élèves viennent de familles qui sont vraiment défavorisées financièrement, beaucoup sont par ailleurs orphelins ou dans des situations comparables, et souvent ils n'ont pas de quoi payer  la mensualité obligatoire de l'école, à cause des conditions économiques très mauvaises dans le pays. Nous vous demandons, à vous nos amis, de coopérer pour nous aider à reconstruire ce local !

Ci-dessous, une photo de l'école endommagée sur le  compte Flickr du groupe :

Les fortes pluies ont entrainé des dégâts à l'école du quartier Bandim, en Guinée Bissau. Photo de Ector Cassamá

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site