Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Reprise des manifestations pour sauver le lac Ourmia

[Liens en farsi sauf mention contraire] Une fois encore [en français] des milliers de manifestants ont envahi samedi les rues des villes de Tabriz et Ourmia dans la région de l'Azerbaïdjan iranien, pour appeler le gouvernement iranien à sauver le lac Ourmia [en français], un des plus grands lacs salés du monde, qui est en train de s'assécher.

Sauver un lac qui disparaît pour sauver un pays

Une photo du lac Ourmia prise de l'espace en 1984 par la NASA (PD via Wikimedia Commons)

Les autorités iraniennes ont réagi rapidement en réprimant les manifestations. Les nouvelles ont été censurées dans les médias basés en Iran, mais plusieurs vidéos ont été mises en ligne sur YouTube et les blogueurs ont inondé la blogosphère de billets sur le sujet.

Le blogueur Urmuiscierli écrit qu'il y a eu des affrontements dans les rues avec les policiers qui ont battu et même, rareté, attachés  les manifestants aux arbres. Certains blogueurs ont appelé les Iraniens à soutenir les activistes azéris et à relancer les manifestations contre le régime dans tout le pays.

La construction d'un barrage sur une partie du lac, associée à une récente sécheresse,  a diminué de manière significative la quantité annuelle d'eau reçue par le lac Ourmia. Cela a augmenté la salinité du lac, éloignant beaucoup d'oiseaux et menaçant l'écosystème par des  dommages permanents. Si le lac s'assèche, des millions de personnes devront s'installer ailleurs pour survivre.

Manifestants à Ourmia

A Ourmia, les gens affirment que le lac est en train de disparaître et que les autorités en sont responsables.

Azarakan écrit que tout a commencé dans la région de l’ Azerbaïdjan, et que nous Iraniens devrions maintenant soutenir leur lutte et faire ce que nous pouvons pour arrêter la répression du peuple azéri par les forces du régime. Il déclare qu'il s'agit d'une  opportunité rare, et que nous devrions continuer à manifester jusqu'à obtenir la liberté.

1freecountry écrit que le lac Ourmia ne fait pas de différence entre Téhéran et Tabriz, que nous devrions nous organiser partout, dans les semaines à venir.

Mosbate1000 dit :

Les Gardes Révolutionnaires sont responsables de la construction de tels barrages dans le but de faire de juteux  profits. Nous devrions être conscients que les Gardes Révolutionnaires ont une cyber-armée. Dans des occasions telles que celle-ci, ils publient et partagent des liens destinés à  diviser les Iraniens.

Doughodushab appelle les Iraniens à défendre le lac Ourmia et l'Azerbaïdjan. Le blogueur écrit que nous sommes tous piégés par le régime islamique et que nous devrions protéger notre héritage naturel et culturel.

Andarbab suggère que le mardi 30 août, à Téhéran et dans d'autres villes, les gens manifestent et montrent leur soutien à l'Azerbaïjan.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site