Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Des micro-dons pour financer les repas des écoliers ruraux

Students at Hongban Primary School

Des élèves de l'école primaire de Hongban profitant de leur repas. Photo de la page web de collecte de fonds, partagée par @anna313 sur Weibo

[Liens en chinois sauf mention contraire] L'écart de revenus entre les régions urbaines et rurales de la Chine a gravement compromis [en anglais] la scolarisation dans certaines régions de la Chine.  En raison  du manque de financement, les écoliers chinois des zones rurales sont désavantagés par des problèmes systémiques en matière d'enseignement, de gestion, d'infrastructures et de matériel pédagogique. Dans les régions les plus pauvres, même nourrir les élèves afin qu'ils aient assez d'énergie pour étudier peut être un véritable défi.

Selon une enquête publiée en mars 2011 par la Fondation pour la recherche et le développement en Chine [en anglais] du Conseil d'État chinois, la pauvreté dans les provinces de l'ouest de la Chine a conduit à la malnutrition et à des retards de développement chez les élèves du cycle primaire. Sur un échantillon de 1 458 élèves, âgés de 10 à 13 ans, et vivant dans des internats ruraux dans les provinces de Ningxia, du Guangxi et du Yunnan, 12% présentent un retard de croissance et 9% ont un poids insuffisant.

Liang Shuxin

Liang Shuxin

Pour s'attaquer à ce problème, Liang Shuxin, un activiste qui vit à Canton et qui lutte contre la pauvreté, a lancé le projet “Déjeuner Gratuit” le 1er avril 2011, en collaboration avec une fondation semi-officielle, la Fondation pour le développement de la jeunesse du Guizhou [province du sud de la Chine]. Il s'agit d'un projet conduit par la Micro Fondation, une ONG fondée par Liang en 2010 dans le but d'exploiter le pouvoir d'Internet pour améliorer l'éducation en milieu rural en Chine.

La croissance exponentielle du nombre d'utilisateurs d'Internet en Chine ouvre des possibilités illimitées. La popularité d'outils Internet comme Weibo (le Twitter chinois) et les portails web facilitent l'implication d'un grand nombre de personnes. Au cœur du projet se trouve le concept de “micro-dons”. Par exemple, le projet a monté une boutique virtuelle sur la plateforme Taobao, où les internautes peuvent acheter deux repas d'écoliers pour seulement 5 Yuans (environ 0,55 €). Pour assurer la transparence et la fiabilité, le projet a aussi créé un blog avec des histoires, des photos et des comptes-rendus sur l'utilisation des dons.

Logo of Micro FoundationLe projet a obtenu de réels succès. Depuis le mois d'avril de cette année, il a fourni des repas pour 205 élèves de l'école primaire de Hongban dans la province du Guizhou. Plus de deux tiers des élèves de l'école ne peuvent pas manger un déjeuner correct en raison de difficultés financières des parents et des longs trajets jusqu'à leur maison. En collaboration avec les autorités locales, une “boutique des collations de l'amour” sera construite près de l'école pour fournir un déjeuner gratuit aux élèves nécessiteux dans les années à venir. Des projets similaires devraient peu à peu être implantés dans les régions pauvres du Guizhou [en français].

La collaboration entre société civile et l'administration locale est prévue pour durer trois ans, et cherche à réunir cette année 10 millions de Yuans (plus de 1,1 million d'euros). Dans un entretien avec le journal chinois Southern Daily, Liang a admis que les difficultés étaient nombreuses, comme la pérennité des dons et la mise en place d'un système correct d'approvisionnement en repas. Il pense que le problème de la malnutrition chez les élèves ruraux nécessite au final des initiatives gouvernementales. C'est pour cette raison qu'il a choisi la Fondation pour le développement de la jeunesse du Guizhou comme partenaire, car elle est en contact avec des réseaux étendus de professionnels de l'éducation. Cependant, il  maintient qu'une organisation de la société civile telle que  Micro Fondation pourrait apporter de la vitalité à cette collaboration grâce à ses compétences en création, communication et diffusion sur les réseaux sociaux et Internet.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site