Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Philippines : La vie amoureuse du président Aquino est à “zéro”

[liens en anglais et philippin] La comparaison faite par le président des Philippines, Noynoy Aquino, célibataire, entre sa vie amoureuse et un soda lors d'une visite officielle de 5 jours en Chine a provoqué des rires comme des critiques en ligne.

“May nagtanong ho kasi sa akin, sabi niya, ‘kamusta love life mo?’ Eh ang sabi ko po sa kanya, parang Coca-Cola. Noong araw, ‘regular.’ Naging ‘light.’ Ngayon, ‘zero,'” a déclaré le président.

Quelqu'un m'a demandé, “Où en est votre vie amoureuse ?” J'ai répondu, comme un Coca-Cola.  C'était “classique”. C'est devenu “light”.  Et maintenant, c'est “zéro”, a répondu le Président Aquino.

Selon les médias, le président a fréquenté plusieurs femmes depuis sa rupture avec sa petite amie Soledad Shalani, l'année dernière.  L'objectif de sa visite en Chine était d'attirer les investissements chinois aux Philippines.< Le commentaire du président a immédiatement provoqué l'amusement et des spéculations sur sa prochaine conquête.

Si sa vie amoureuse est ZERO aujourd'hui, la question est, qui est la prochaine ? Et quand ses concitoyens verront-ils un grand mariage au Palais ?

Mais ses commentaires ne font pas rire tout le monde.  Not Offline blogue sur la raison pour laquelle la vie amoureuse du président est devenue un sujet d'intérêt national.

Je me rappelle qu'il était en colère que les médias envahissent sa vie privée, que les médias ne devaient pas parler de sa vie amoureuse.  Et le lendemain, le voici qui en parle lui-même.


Zéro pour les droits humains

Les défenseurs des droits humains eux comparent la vie amoureuse “zéro” du président à la morosité de la situation des droits humains :

The Mokong Perspective attend avec impatience le jour où le pays ne connaîtra plus d'atteintes aux droits humains.

Sana someday when asked “Kamusta human rights violations sa inyo?” Pinoys would say “parang Coca-Cola. Nung araw regular, naging light, ngayon zero.”

Espérons qu'un jour lorsqu'on demandera aux Philippins “Quelle est la situation des droits humains dans votre pays ?” ils répondront : ” C'est comme le Coca-Cola. C'était “classique”. C'est devenu “light”.  Et maintenant, “zéro”.

Les associations philippinnes et internationales pour les droits humains ont noté que l'administration d’Aquino n'a pas fait beaucoup pour lutter contre ces violations.

Un collectif de militants basés aux Philippines a relevé 48 exécutions sans jugement, 5 enlèvements, 29 cas de torture, 151 arrestations illégales et 3 010 victimes des évacuations forcées des villages ruraux.


Zéro pour les universités publiques et les écoles

Pour ne pas être en reste, les étudiants qui protestent contre les coupes budgétaires drastiques des universités et écoles publiques (State Universities and Colleges – SUCs) ont rejoint le chœur, comparant la vie amoureuse zéro d'Aquino à la diminution des dépenses pour l'éducation publique.

Les investissement sont consacrés à la construction de nouveaux bâtiment et l'achat de nouveaux équipements.   verront leur budget réduit La proposition de budget national 2012 prévoit des diminutions de budget allant jusqu'à 569,8 millions de Pesos pour 50 établissements. Ces coupes budgétaires ont été incriminées dans la chute des universités philippines dans le classement des meilleures universités mondiales.

Le 16 septembre sera la Journée d'action des blogs pour l'éducation (Blog Action Day for Education). Les étudiants philippins se préparent pour des grèves sur les campus du 21 au 23 septembre dans tout le pays, pour protester contre les réductions budgétaires dans l'éducation et les services sociaux.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site