Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pérou : Coup d'envoi du Festival gastronomique ‘Mistura’

Les Péruviens sont très fiers de leur cuisine. Lorsqu'ils vivent à l'étranger, ils disent souvent que ce qui leur manque le plus, c'est la nourriture. Mistura est un festival gastronomique qui a beaucoup de succès et qui a récemment ouvert ses portes pour une quatrième édition, du 9 au 18 septembre.

Comme l’explique la page internet de l'évènement :

Es una fiesta donde los peruanos de los diversos sectores sociales, edades, género nos reunimos sin distingos sociales alrededor de nuestras ollas y fogones para celebrar nuestra tradición culinaria, sorprendernos ante nuestra creatividad, reafirmar nuestra identidad y celebrar nuestra diversidad cultural. En el Perú a lo largo de los siglos la comida ha estado asociada a las Fiesta. Es en ocasión de las fiestas patronales, Inti Raymi, San Juan, Cruz de Motupe, Señor Cautivo, navidad, semana santa y festejos familiares (matrimonios, cumpleaños, bautizos) que se han preparado los mejores potajes utilizando técnicas y recetas que nuestras guisanderas y cocineros han transmitido de generación en generación.

[Mistura] est une fête où nous, les Péruviens, de tous les milieux, de tous les âges et des deux sexes, nous réunissons sans distinction aucune  autour de nos casseroles et de nos fourneaux pour célébrer notre tradition culinaire, pour nous laisser surprendre par notre créativité, pour réaffirmer notre identité et pour fêter notre diversité culturelle. Pendant des siècles au Pérou, la nourriture a été associée aux festivités. A l'occasion des fêtes des saints patrons, de l'Inti Raymi, de la Saint Jean, de  la Croix de Motupe, du Seigneur captif, de Noël, de Pâques et des fêtes familiales (mariages, anniversaires, baptêmes), les meilleurs civets sont préparés à l'aide de techniques et de recettes que nos  ‘guisanderas'/cuisinières et cuisiniers ont transmises de génération en génération.

Le festival a ouvert à guichets fermés. Photo de l'auteur

Le blog Viajes y Turismo al día (Voyages et tourisme quotidien)  mentionne certaines des nouveautés de cette année :

La Feria Gastronómica Internacional Mistura se caracteriza por su continua innovación, en esta IV edición empiezan a aparecer muchas novedades como por ejemplo el “anticucho de pota” y la “empanada de mamey”, también se destaca el elevado numero de turistas que han viajado exclusivamente para ser parte de este evento.

Le Festival gastronomique international Mistura se caractérise par sa constante innovation. De nombreuses nouveautés font leur apparition dans cette 4ème  édition, tel les “anticucho de calamar géant” (Note de la traductrice: les anticuchos sont des brochettes de viande ou de poisson) et les  “tartes aux mameys” (Note de la traductrice: Le mamey est un arbre originaire des Antilles et du Nord de l'Amérique du Sud. Appelé aussi Abricot pays ou Abricotier de Saint Saint-Domingue, ses fruits dont on fait des confitures, des tartes, des pâtes de fruit, etc, rappellent l'odeur et la couleur des abricots européens). Le nombre élevé de touristes venus spécialement ici pour participer à l'événement est aussi à souligner.

En ce qui concerne les visiteurs, Peru this week rapporte ceci :

Pedro Cordova, responsable des opérations du Festival  Mistura, a annoncé qu'une compagnie aérienne est en train d'élaborer une campagne promotionnelle pour y faire venir des visiteurs de tout le pays comme de Piura, de Chiclayo, de Trujillo,  de Cusco, d'Arequipa et de Tarapoto.

Ceci inclut  “un forfait complet comprenant le prix du billet, le transport, le logement et l'entrée gratuite au salon pour trois dates ,” a-t-il expliqué.

Cordova a indiqué que cette année on s'attendait à recevoir 280 000 à 300 000 visiteurs  au Festival Mistura et que  la vente de 50 000 tickets d'entrée lors de la phase de pré-vente reflétait l'enthousiasme qu'avaient les Péruviens à participer au plus grande salon gastronomique d'Amérique.

Anticuchos. Image by Jennifer Woodard Maderazo, Jen SFO-BCN on Flickr (CC BY 2.0)

Quelques semaines avant l'inauguration du Festival Mistura, la réalisatrice  Patricia Pérez a reçu un prix important pour son documentaire “Mistura, le pouvoir de la nourriture “. Le blog Report Peru a fait part de la nouvelle :

El premiado documental “Mistura, The Power of Food”, de la realizadora Patricia Pérez, recibió nuevos galardones en dos festivales internacionales realizados en Colorado y San Francisco, en Estados Unidos: [..] Film Festival of Colorado, en la categoría Best Short Documentary (Mejor Cortometraje), así como en el San Francisco United Film Festival, en la categoría Audience Award for Best Short Film (Premio del Público al Mejor Documental).

Le documentaire déjà récompensé  de la réalisatrice Patricia Pérez “Mistura, le pouvoir de la nourriture” a obtenu de nouveaux prix dans deux festivals internationaux aux États-Unis, l'un dans le Colorado et l'autre à San Francisco : […] Au Festival du film du Colorado dans la catégorie du meilleur court-métrage documentaire et au festival du film de San Francisco dans la catégorie Prix du Public pour le meilleur court-métrage.

Le blogueur de Perú… a wonderful country!!! [es] (Pérou…un pays merveilleux!) s'étend sur le sens du Festival Mistura :

La riqueza de nuestra gastronomía se sustenta en la historia y en la confluencia de particulares estilos culinarios e insumos de las diferentes regiones del Perú. A esto se suma en los últimos 5 siglos el aporte de los sabores europeos, árabes, africanos, chinos, y japoneses. Los peruanos hemos decidido contarle al mundo lo orgullosos que nos sentimos de nuestra cocina. Pero, sobre todo, queremos compartir los valores que marcan nuestro camino: tolerancia, respeto, compromiso con el medio ambiente y responsabilidad social. Buscamos que la cocina no sea un fin, sino un medio y se convierta en un instrumento de desarrollo inclusivo, identidad cultural, desarrollo e integración social.

La richesse de notre gastronomie est basée sur l'Histoire et sur une combinaison de styles culinaires et d'ingrédients particuliers en provenance de différentes régions du Pérou.  il faut y ajouter de plus la contribution pendant cinq siècles des parfums européens, arabes, chinois et japonais.  Nous, les Péruviens, avons décidé de dire au monde combien nous sommes fiers de notre cuisine. Mais par dessus tout, nous voulons partager les valeurs dont est empreint notre chemin : la tolérance, le respect, l'engagement vis-à-vis de l'environnement et la responsabilité sociale. Nous voulons que la cuisine ne soit pas un but mais un moyen et qu'elle se transforme en  un outil pour un développement inclusif, pour  une identité culturelle et pour l'intégration sociale.

Mais tout n'est pas rose au Festival Mistura. Juan Arellano qui contribue à Global Voices a posté un intéressant résumé concernant ce Festival sur son blog personnel, dans un billet intitulé “Mistura, régalez-vous mais attention à votre porte-monnaie” :

A pesar de su éxito, o quizás por exceso de éxito, el evento ha tenido críticas por diversos motivos, desde el costo de las entradas, el espacio donde se realiza, los problemas colaterales que ocasiona por la gran afluencia de gente y otros.

En dépit de son succès, ou peut-être précisément en raison de celui-ci, l'évènement a fait l'objet de critiques relativement à un certain nombre de choses, du coût des tickets au lieu où celui-ci est organisé,  des problèmes collatéraux engendrés par l'énorme participation  à d'autres désagréments.

Mais le Festival Mistura existe et il est  appelé très probablement à durer.

La section commentaires est fermée

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site