Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Corée du sud : Des diplomates incapables de parler anglais

[Liens en coréen ou en anglais] Le 13 septembre 2011, il a été révélé que quatre diplomates coréens sur dix étaient presque incapables d'utiliser un anglais diplomatique correct, ce qui a soulevé des questions sur la compétence des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères.

Ce n'est pas la première fois que ce ministère est source d'embarras : en février 2011, des centaines d'erreurs de traduction avaient été relevées dans les documents officiels d'un accord international sur le commerce. En septembre 2010, l'ancien ministre avait du démissionner, après avoir été accusé d'avoir fait embaucher sa fille au ministère sans suivre la procédure réglementaire. En mars 2011, les multiples liaisons scandaleuses de l'ancien consul général de Shanghai ont choqué la Corée. Ce dernier incident a fait gagner au ministère un surnom, le ‘Ministère des Aventures amoureuses’, et provoqué une fuite de documents classés confidentiels ainsi que d'informations privées sur des membres du gouvernement.

Image of Korean National Assembly Building. Photo by author (CC - BY - 2.0).

Le siège du parlement coréen, photo de l'auteur (CC – BY – 2.0).

Le ministère des scandales

Le dernier scandale en date a renforcé les soupçons des Coréens, que c'est par les relations et non par les compétences qu'il est possible de décrocher des emplois au ministère.

Selon des documents internes du ministère, révélés par un député, seul 1,6 pour cent du corps diplomatique est capable de parler couramment l'anglais et de rédiger des documents diplomatiques dans un anglais correct, tandis que 26 pour cent ont été évalués comme suit : “Lire un document rédigé par lui/elle exige un effort supplémentaire et ses erreurs de grammaire et choix erronés de mots sont parfois assez graves pour compromettre la compréhension”.

Environ 12 pour cent ont reçu la plus humiliante des mentions : “Il y a de graves défauts dans la structure de ses phrases et ses choix de mots. Trop d'erreurs ont été relevées dans les documents, comme des mots incorrects et des fautes de frappe”.

De plus, parmi 26 diplomates sud-coréens en poste dans des pays non anglophones, aucun ne parlait la langue locale.

Réactions en ligne

Les forums en ligne, les blogs et Twitter débordent de commentaires indignés. Anthony G. Kim (@AnthonyGKim) tweete, sarcastique :

외교관들 영어 못하는게 문제될 이유가 없다 그 사람들 해외나오면 주업무가 골프인데 영어 쓸 일이 뭐가있나

L'épouvantable anglais des diplomates ne sera pas un problème. Chaque fois qu'ils visitent un pays étranger, leur première préoccupation est de jouer au golf. Il n'ont pas besoin de parler anglais.

Noh Jean (@Nonohnoh) tweete :

이러니 FTA에서 번역 오류 몇백개 있어도 문제인식 못하고. (태만에 의한) 과실로 매국할 수도 있겠음

C'est pour cela qu'ils n'ont pas été capables de détecter des centaines d'erreurs de traduction dans le document du FTA (Free Trade Agreement, accord de libre échange) . S'ils ne savent pas ce qu'ils font réellement (à cause de leurs lacunes en langues), ils peuvent se rendre coupables de trahison par ces erreurs.

John Kim (@forlegacy) tweete:

외교관도 유창한 영어는 1%대인데, 영어 잘 하는 사람은 다 회사에 취직한거죠?

Seul 1% des diplomates, en haut de l'échelle, parlent couramment l'anglais. Alors, où sont les gens qui savent parler couramment anglais ? Ils ont du être embauché par des entreprises (et pas par le service public).

L'un des blogueurs politiques coréens les plus influents, I am Peterelaborated [ko] parle lui aussi de l'amour des diplomates coréens pour le golf, et des taches auxquelles ils se consacrent parallèlement à leur travail :

해외 주재 외교관을 어디에서 가장 쉽게 볼 수 있는지 아십니까? 바로 한인회 주최 XX 골프 대회가 열리는 골프장에서 제일 많이 모습을 나타냅니다. 이들에게 골프는 말 그대로 한인사회와 끈끈한 (?) 정을 나누며 한인 사회 발전에 이바지한다는 허울 좋은 명분이 있습니다. 경기고 동창회 주회 골프대회, 서울대 동문 골프대회, 한인회장배 골프대회,해병 전우회 골프대회 등 등 헤아릴 수 없는 많은 골프대회에 빠짐없이 참가를 합니다.

Alors, où est-ce que vous pouvez trouver facilement ces diplomates, s'ils ne sont nulle part ? Sur le terrain de golf, habituellement celui où se déroulent les tournois de golf sponsorisés par des entreprises coréennes à l'étranger. Ils justifient leur gout pour le golf en disant que cela leur permet de rencontrer et de lier connaissance avec des compatriotes coréens, et donc de s'occuper des Coréens à l'étranger. Mais il y a d'innombrables tournois de golfs, comme celui des anciens élèves du Lycée Kyunggi, un autre organisé par les anciens élèves de l'Université nationale de Séoul, un autre organisé par les anciens combattants de la Marine, etc. Et ils ne ratent aucune de ces rencontres.

대한민국 정치인, 특히 여권 실세가 해외에 나가면 가관입니다. 영사관 직원이 총출동해서 여행코스, 식사 코스, 도시락 메뉴, 술 자리 등 사신단을 맞이하듯 극진한 대접을 합니다. 이들이 정치인을 잘 모시는 이유는 더 좋은 자리로 가기 위한 아부가 가장 큰 목적이고, 대접을 소홀히 받고 간 국회의원들이 외교통상부 국감에서 딴지를 걸까 봐 미연에 방지하는 차원입니다.

Quand les hommes politiques coréens, et particulièrement ceux de renom dans le parti au pouvoir visitent des pays étrangers, les diplomates en poste dans ces pays font un tel cirque que ça en devient presque difficile à regarder. Tout le personnel de l'ambassade sort pour saluer et s'occupe au millimètre des activités et des repas du visiteur. Ils choisissent même quel genre de boite va être utilisée pour disposer le déjeuner qui sera servi, quel bar serait le mieux, comme s'ils accueillaient un envoyé spécial étranger. Ils font ça surtout pour lécher les bottes, pour être promus à un plus haut rang, et aussi pour que le politicien ne se sente pas accueilli indignement. Car ces mêmes politiciens, quand ils en ont contre quelqu'un, peuvent lui nuire durant une session, par la suite.

Le blogueur Mujige  commente qu'il a l'impression de visionner une mauvaise comédie :

정말 한국엔 그렇게 인재가 없는걸까? 가장 중요한 외교를 책임지는 사람들을 일반인들보다 영어실력이 떨어지는 사람들로 대부분 채용해야만 하는 어떤 숨은 사정이 있는걸까? 국가안에서는 초등학생,심지어 유치원생들까지 영어교육으로 몰아대 영어광풍에 휩쌓이게 하면서 정작 영어가 필요한 외국에 나갈땐 자랑스러운 한국말을 널리 알리겠다는 깊은 뜻의 정책일까? 영어가 정작 쓰여야 할 국가적인 외교에는 쓰이지 못하고 엄한 국민들만 들볶아 대는듯.

Est-ce que vraiment nous n'avons pas de gens doués ? (Si nous avons des gens compétents) alors, il y a une raison cachée pour que le ministère embauche quelqu'un dont l'anglais est bien pire que celui des Coréens ordinaires ? Le gouvernement a conduit ce pays tout entier dans la ‘folie de l'anglais’, en forçant les mômes de l'école primaire et même de maternelle à apprendre l'anglais. Et pourtant, quand ils sont confrontés à une situation où il est crucial de parler couramment l'anglais, ils changent soudain de politique, passant de “Apprenez l'anglais” à “Diffusez le Coréen dans les pays étrangers”. Vraiment ? Comment peuvent-ils harceler des citoyens lambda alors qu'ils sont incapables de parler correctement anglais dans les cercles diplomatiques ?

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site