Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Monde : La Journée de la Paix 2011

Chaque année, depuis 1982, des gens du monde entier s'unissent le 21 septembre, Journée internationale de la Paix, pour manifester leur propre attachement à la paix mondiale et pour  travailler de concert à ce but. Ces événements à travers le monde vont de rassemblements privés à des concerts publics et à des initiatives en ligne.
Parmi celles-ci, citons The SunFlower Post, un  nouveau projet en lequel des jeunes femmes de différentes parties du monde écrivent sur l'actualité  locale d'un point de vue féminin. Leurs blogueuses ont choisi comme thème de ce mois, la paix mondiale, ainsi que la rédactrice en chef – également auteur pour Global Voices - Andrea Arzaba; l’explique :
Nos blogueuses écrirons sur différentes questions touchant à la Paix d'un point de vue local et féminin. Ne manquez pas cette occasion d'en apprendre davantage sur leurs pays. Créons un espace pour des discussions multiculturelles et la compréhension entre les peuples.
En démarrant cette série de billets par Mexico, Andrea Arzaba commente le dernier compte-rendu annuel du gouvernement présenté par le Président et sa focalisation sur  l'avenir. Elle est d'avis que pour qu'un pays obtienne une future paix, il lui est nécessaire de se focaliser sur les actions présentes :
Calderon s'est focalisé sur les problèmes de la guerre contre la drogue et sur la situation qui a empiré durant sa présidence tout autant que sur la crise économique à laquelle fait face le Mexique. Il s'est focalisé sur l'insécurité, sur ce temps de confusion et de tristesse que les gens sont en train de vivre actuellement. Il s'est focalisé sur “un meilleur lendemain”. Mais… Qu'en est-il d'aujourd'hui?
J'ai eu l'impression qu'il n'accordait pas une grande importance aux actions pour obtenir la paix, cruciales en ces temps d'incertitude. Je crois que ses intentions sont bonnes– il essaie de mettre un terme aux crimes liés au trafic de drogue  mais nous avons besoin de nous pencher sur les racines du problème.
L'éducation des enfants et la transmission des valeurs sont cruciales pour obtenir la paix. Si nous avons des jeunes impliqués dans la guerre de la drogue, c'est parce qu'ils n'ont pas reçu une éducation correcte, qu'ils n'ont pas eu les chances nécessaires de faire autre chose et de gagner de l'argent de manière différente. Ils se trouvent dans une spirale dont ils ne peuvent sortir facilement.
future

Photo jm sur Flickr (CC BY-NC-SA 2.0)

Depuis la Chine, Amily Yang souligne que la traditionnelle sagesse chinoise telle celle du Dao et du Zen peuvent être des recettes pour obtenir la paix intérieure. Alors qu'elle réfléchit au récent accident de TGV en Chine qui a fait plus de 35 morts parmi les passagers, elle déplore de manière paradoxale le fait que cette sagesse soit à peine présente dans le rythme effréné de la Chine d'aujourd'hui. Elle met au défi ses compatriotes chinois de ralentir afin de trouver la paix intérieure :
Le TGV était censé être un cadeau pour le pays et déjà les responsables avaient reçu l'ordre d'accélérer le projet. Illustration : un conducteur n'a été formé que 10 jours  alors que normalement sa formation aurait dû durer 3 ou 4 mois.
TOUT est rapide en Chine. Les étudiants se hâtent de trouver un travail et d'obtenir des promotions, les travailleurs se hâtent de fabriquer davantage de produits, les femmes se hâtent de trouver un mari et de se marier, les autorités se hâtent de faire un bon et brillant PIB  afin d'obtenir de l'avancement. Nous pensons que nous nous orientons vers une meilleure société en nous activant et en nous développant.
Oui, le développement est le mot clé, en particulier lorsque une économie est émergente. C'est le seul point de focalisation de notre pays aujourd'hui.
Voici une phrase en vogue et largement répandue : “O Chine, mon pays, je t'en prie, ralentis et attends que ton peuple te suive, ne te focalise pas trop sur cette seule rapidité”
Dans le pays, nous n'avons ni guerre ni conflit mais la paix à présent.
Nous avons la paix à présent si bien que l'État peut se focaliser sur le développement de notre économie.
Mais qu'en est-il de la paix intérieure? L'État ne pourrait-il pas quelque peu ralentir et regagner ce dont les citoyens ont vraiment besoin, les valeurs familiales, la sécurité alimentaire, la confiance dans le pays, l'absence de corruption. Les gens sont-ils autorisés à ralentir un peu pour trouver la paix ?
Ceci pourrait être aussi une question pour chacun d'entre nous. Je vous mets au défi de ralentir, de faire un choix parmi toutes les bonnes choses que vous souhaitez et de trouver ce dont vous vous souciez vraiment… Trouver votre paix intérieure …
Où la paix commence-t-elle ? Voici l'une des éternelles questions que Natalia Semicheva se pose constamment. Elle est de la Russie, un pays qui selon l'Index 2011 de la Paix mondiale occupe la 147ème place sur 153 des États en paix, ce qui signifie que la violence et la criminalité y sont élevées. Elle argue que plus vous êtes agressif, plus vous commencez à comprendre ce qu'est la paix :
Pas dans les résolutions des Nations Unies mais dans nos familles. La paix devrait venir de l'étreinte de votre mère, du baiser de votre mari, des premiers pas de votre enfant. Nous devrions commencer en nous concentrant sur nos proches et nos amis, en respectant nos parents, en prenant soin de nos enfants. Avant d'aimer l'humanité, nous devrions d'abord apprendre à nous aimer les uns les autres dans notre petit milieu familial. Seulement alors nous pourrons partager cette paix intérieure avec tous ceux que nous rencontrons dans notre vie.
Islamic Peace

PhotoTrey Ratcliff sur Flickr(CC BY-NC-SA 2.0)

Depuis la Turquie,  Neslihan Çiflik s'interroge sur la fin de la guerre :
Je n'ai connu aucune période de guerre durant ma vie. Je regarde la mort comme je regarde un film à la télé. Ma conscience ne peut accepter la réalité. Je ne peux même pas moi-même me mettre à leur place. Je ne parviens pas à penser que cela pourrait aussi m'arriver.
Malheureusement, la guerre existe avec ou sans fusils.
Il est embarrassant de s'assoir chez soi en toute sécurité et d'écrire une lettre de paix.
Savez-vous pourquoi? Parce qu'il me semble terrible qu'un être humain puisse en tuer un autre et ce, bien plus que le fait que quelqu'un soit tué quelque part. Je ne meurs pas avec cette personne. Je me sens salie par le tueur et je porte cette  honte sur ma peau, dans mon sang.
Peut-être suis-je en train de détruire le refuge de quelqu'un, de lui voler son souffle et son sourire en ce monde. Peut-être suis-je aussi en train de voler le sourire de ses enfants.
Je ne peux croire que je puisse faire tout ceci. C'est une terrible honte.
Ceci ne peut être le but de notre existence. Celle-ci ne peut avoir pour but d'infliger de quelconques souffrances à une autre personne.
Selon moi, cette guerre est de ce point de vue impensable. Les gens meurent suite à des maladies ou à des catastrophes. Mais ceci n'est pas une maladie, pas une catastrophe, ne correspond pas à notre foi.
Pourquoi est-ce que je fais cela ? Notre vieux monde a besoin de paix. Les hommes, les nations, l'environnement, les animaux et les plantes, les États sont fatigués.
Enfin,  Anna Zemblicka de Lettonie se rappelle le 23 août 1989, jour où 2 millions d'Estoniens, de Lettons et de Lituaniens se sont unis pour former une immense chaîne humaine. C'était “la voie balte”, qui a marqué le monde :
La voie balte a encouragé les mouvements démocratiques dans toute l'Union soviétique et suite à cela, la communauté internationale a porté une plus grande attention à la région balte. En l'espace d'un an et demi, les trois pays baltes ont officiellement déclaré leur indépendance. En septembre 1991, les gouvernements mondiaux ont reconnu celle-ci.
Les historiens et les experts affirment que la voie balte “a créé un précédent et que, suivie d'un certain nombre de pays dans le monde, sera, espérons-le,– le triomphe de l'humanité sur le totalitarisme d'une manière pacifique”.
The SunFlower Post publiera davantage de récits tout au long de ce mois. Consultez le site internet ou suivez ce projet sur Twitter et Facebook afin de lire ce que d'autres blogueuses d'autres pays ajouteront à cette série sur la paix.
World Peace Gong
Photo de Fabio Gismondi (CC BY-NC-SA 2.0)
La Journée de la Paix est une opportunité pour réfléchir aux progrès individuels et mondiaux en faveur de la paix ainsi qu'un moment pour “commémorer et renforcer les idéaux de paix tant au sein des nations et des peuples qu'entre les nations et les peuples.” comme l'explique la résolution des Nations Unies qui a institué cette Journée internationale de la Paix .

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site