Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

The Netizen Report : Numéro spécial gouvernance d'Internet

[Liens en anglais] Le sixième Internet Governance Forum (IGF) se réunit à Nairobi la semaine prochaine. Vous pouvez télécharger le programme ici.  Si vous n'y assistez pas en personne, vous pouvez participer à distance.  Des liens vers les webcasts et la plate-forme de participation à distance Webex seront publiés ici avant le début de la conférence mardi.  Dans les jours prochains, nous publierons plus d'informations sur la participation à distance et une liste des sessions qui pourraient spécialement intéresser les lecteurs de Global Voices.  Une autre façon d'interagir avec les personnes impliquées dans l'IGF est de rejoindre la Diplo Internet Governance Community.

Des sujets comme la cyber-sécurité, la diversité, la liberté d'expression, les ressources fondamentales d'internet et le futur de la gouvernance sur Internet seront débattus à Nairobi par des délégués représentant des gouvernements, des sociétés, la communauté technologique et des organisations de la société civile.  La récente proposition de la Russie, la Chine, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan de mettre en place un “code de conduite” des Nations Unies pour Internet fera certainement parti des sujets abordés comme la proposition (PDF) de l'Inde, le Brésil et l'Afrique du Sud de créer une “nouvelle entité internationale” au sein du système des Nations Unies pour contrôler l'Internet. Milton Mueller du blog IGP a analysé les deux propositions ici et ici.

L'ICANN poursuit ses projets d'extension des noms de domaine internationaux.  La compagnie vient de lancer un nouveau site web pour expliquer les “generic top level domains” (gTLDs) avec un guide des règles à suivre pour présenter une demande pour créer et gérer de nouveaux territoires sur internet.  Vous pouvez en voir un aperçu sur Minds and Machines (Des cerveaux et des machines).

Politiques

La branche allemande du Pirate Party dont le programme comprend, entre autres, une réforme du copyright, la protection des données et l'anti-censure, a rassemblé près de 9 pour-cent des voix aux élections locales de Berlin le weekend dernier.

Une cour d'appel américaine s'est prononcée contre la demande de l'administration Obama de faire annuler un procès qui remettait en cause la légalité de la loi de 2008 sur les règlements de la surveillance des services d'intelligence – Foreign Intelligence Surveillance Amendments (FISA) – qui, entre autre, autorisait l'Agence de la sécurité nationale (National Security Agency) à écouter les conversations des Américains sans mandat si l'une des parties à la conversation était à l'étranger.

Nouvelles de la censure

Weibo, le service de micro-blogging le plus populaire de Chine, augmente la censure de ses contenus pour “écraser” les rumeurs, d'après son PDG.  Dans une analyse similaire, James Reilly de l'Université de Sydney décrit les méthodes du gouvernement chinois pour gérer les troubles sociaux comme de la “répression dissimulée“.

La plateforme de blogs WordPress a été bloquée en Syrie.

Le ministre de l'intérieur pakistanais annonce que son gouvernement pourrait bloquer Gmail et YouTube parce qu'ils sont utilisés par les terroristes et “les méchants”.

La webmestre thaïlandaise Chiranuch Premchaiporn (connu sous le  surnom de Jiew) est poursuivie en justice pour violation de la loi sur les cyber-activités criminelles.  Son procès a repris le 20 septembre.  En tant que webmestre de l'un des sites d'informations alternatifs les plus populaires de Thaïlande, Prachatai est tenue pour responsable des commentaires anonymes laissés sur le site.

Les empereurs du cyberespace

Baidu, parfois appelé “le Google chinois”, arrive en Thaïlande et en Egypte.

Les médias étant saturés de conversations sur les nouvelles fonctionnalités de Facebook et le lancement public de Google +, il n'est donc pas utile d'en parler plus ici.

Projets

La Fondation World Wide Web a lancé l'Index du World Wide Web, “la première mesure multi-dimentionnelle du web au niveau mondial et de son impact sur les personnes dans un grand nombre de pays”.

The Chronicle of Higher Education (La Chronique de l'éducation supérieure) rapporte : ” La peur de la répression pousse les universitaires et les activistes à mettre en place des réseaux internet alternatifs”.  L'article parle, entre autres, du Sommet Contact qui se tiendra à New York en octobre.

Publications

“Account Deactivation and Content Removal: Guiding Principles and Practices for Companies and Users” (PDF), un rapport écrit en collaboration par le Center for Democracy and Technology et le Berkman Center for Internet and Society. Il fait partie d'une série de of discussions entre divers groupes d'intéressés réunis par Global Network Initiative.

Gilad Lotan, Erhardt Graeff, Mike Ananny, Devin Gaffney, Ian Pearce, et Danah Boyd (2011). “The Revolutions Were Tweeted: Information Flows during the 2011 Tunisian and Egyptian Revolutions.” est publié par l’International Journal of Communications 5, Feature 1375-1405. Cliquez ici pour une représentation visuelle des données en ligne.

Le groupe canadien SecDev Group a publié un nouveau rapport sur la complicité des sociétés commerciale avec le censure et la surveillance chinoise d'internet : “Collusion and collision: Searching for guidance in Chinese cyberspace”

NOTE : Si ce billet hebdomadaire ne satisfait pas votre appétit hebdomadaire suivez mon compte Google Reader et le mot clé #netfreedom sur Twitter. Contactez moi pour suggérer des liens ou informations à inclure dans le prochain Netizen Report.

Recevez le Netizen Report par mail

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site