Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : Samir Feriani en liberté provisoire

Samir Feriani et son fils, photo de Yassine Gaidi via la page Facebook "Tous Uni Avec Samir Feriani"

Le 22 septembre, un tribunal militaire a accordé la liberté provisoire à Samir Feraini, placé en détention le 29 mai 2011 pour avoir critiqué le Ministère tunisien de l'intérieur.

Quelques jours avant son arrestation, Samir Feriani, fonctionnaire gradé du ministère de l'intérieur tunisien, avait publié deux articles dans le magazine Al-Khabeer [en arabe] (L'Expert) où il affirmait que des personnes à des postes clés du ministère de l'intérieur étaient responsables de la mort de manifestants durant la Révolution tunisienne. Il affirmait aussi que des documents confidentiels, prouvant des contacts entre l'ancien président Ben Ali  et les services secrets israéliens, le Mossad, avaient été détruits intentionnellement par des fonctionnaires du ministère.

Les Tunisiens se sont ralliés à Samir Feriani, et il a souvent été décrit comme le premier “prisonnier d'opinion” de la Tunisie post-révolution. Depuis son incarcération, des manifestations et des campagnes en ligne avait été organisées pour exiger sa libération immédiate.

Les internautes ont accueilli la nouvelle avec joie. Voici quelques réactions sur Twitter.

@yezzifokk: gardez la foi, Feriani est libre  #freeferiani #tunisia

@emnamejri : je suis très contente mm si une liberté provisoire mais c un bon signe #FreeFeriani

@omessaoud :La libération même provisoire de Samir #FERIANI est une excellente nouvelle #FreeFeriani

Samir Feriani est accusé d'avoir “porté atteinte à la sûreté de l'état”, “révélé et diffusé des informations susceptibles d'atteindre à l'ordre public” et  “accusé, sans preuves, un fonctionnaire d'avoir violé la loi ”. Son dossier a été transféré à un tribunal militaire de Tunis, où le procès reprendra le 29 septembre.

Liliopatra a écrit :

Moment extraordinaire, le juge a prononcé la libération de Samir Feriani …mais attention ce n'est qu'une liberté PROVISOIRE ; le procès a été reporté au jeudi prochain 29 septembre 2011. […] Après 117 jours de détention à la caserne militaire de l'Aouina, Samir retrouve enfin sa famille, ses enfants, sa femme, ses proches et surtout sa mère qui a fondu le cœur de tous les braves tunisiens…

On ne sait toujours pas cependant pourquoi Samir Feriani a du passer plus de trois mois en prison. Sameh pose la question :

سمير علاش قعد في الحبس المدّة هذيكا الكلّ ياخي القانون اللي سمحلو يخرج اليوم ما كانس يسمح باش يخرجو البارح؟
Pourquoi Samir a-t-il passé tout ce temps en prison ? Donc, la loi qui permet de le libérer aujourd'hui ne pouvait pas le faire hier ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site