Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mexique : Des internautes en danger de mort

Ceci est un billet du site ARTICLE 19.

Ville de Mexico – 29 septembre 2011: Elizabeth Macías Castro, rédactrice en chef du journal Primera Hora,  à Nuevo Laredo, dans l'Etat de Tamaulipas (au Nord-Est du Mexique) a été retrouvée morte le samedi 24 au matin. On a trouvé à côté d'elle un message attribué à une bande armée qui l'accusait de fournir des informations à l'Armée et à la Marine  sur l'activité des narco trafiquants de la ville via un site internet.

Vers 7 heures du matin, son corps avait été découvert à l'endroit où est érigé le monument de Christophe Colomb dans le quartier de  Madero de cette ville frontière. Le ministère de la Justice de l'Etat deTamaulipas a établi qu'il s'agissait d'Elizabeth Macías Castro, disparu ela nuit du 23 septembre après avoir quitté son travail.

Sur son corps, on a trouvé un message qui l'identifiait comme une utilisatrice du site  Nuevo Laredo en Vivo. Il s'agit d'un forum et d'une salle de tchat ayant pour but de prévenir les habitants des dangers apportés par la délinquance organisée de la ville.

Elizabeth Macías fournissait des informations et était la modératrice de certains forums de discussion de  Nuevo Laredo en Vivo.  Ce site  est défini par ses créateurs comme  une “page  écrite par des citoyens  de Nuevo Laredo, dans l'Etat de Tamaulipas, qui s'engagent à  informer les autres membres de ce qui arrive dans notre ville”.

Ce crime survient un peu moins de deux semaines après l'assassinat dans la même ville deux jeunes,  signalés aussi comme étant les auteurs de dénonciations du trafic de drogues dans cet État.

Dans le contexte actuel de violence contre la presse au Mexique, en particulier dans l'Etat de Tamaulipas et dans d'autres zones particulièrement affectées, les réseaux sociaux et les autres plateformes de communication sur Internet servent à rompre le silence imposé aux journalistes. C'est pour cette raison qu'il est urgent de garantir la sécurité de ceux qui utilisent ces outils.

La Déclaration de Principes sur la Liberté d'Expression de la CIDH (Commission interaméricaine des droits de l'Homme) indique que l'assassinat, la séquestration, l'intimidation des communicants sociaux ainsi que les menaces proférées contre eux violent les droits fondamentaux des personnes et restreint la liberté d'expression.

Pour ARTICLE 19, ces faits représentent dans leur ensemble un acte d'intimidation non seulement contre les journalistes  mais aussi une menace contre les citoyens de l'État de Tamaulipas, dont on essaie de circonscrire la liberté d'expression par la terreur.

ARTICLE 19 demande au gouvernement de l'État de  Tamaulipas d'entamer une enquête pour éclaircir les circonstances de l'assassinat d'Elizabeth Macías et de punir les meurtriers. Il lui demande  aussi de garantir la liberté d'expression des internautes. leur permettant de s'exprimer librement.

NdT – Ceci est la  version originale de l'article publié en espagnol.  La version en anglais a été quelque peu éditée pour une meilleure compréhension des lecteurs anglophones.

1 commentaire

  • […] Mexique : Des internautes en danger de mort Ceci est un billet du site ARTICLE 19. Ville de Mexico – 29 septembre 2011: Elizabeth Macías Castro, rédactrice en chef du journal Primera Hora,  à Nuevo Laredo, dans l'Etat de Tamaulipas (au Nord-Est du Mexique) a été retrouvée morte le samedi 24… Source: fr.globalvoicesonline.org […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site