Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Colombie : Premier exercice national d'évacuation

Pendant la matinée du 5 octobre 2011 s'est déroulé en Colombie un exercice d'évacuation national [en espagnol], auquel ont participé 14 villes. L’ idée en était de simuler une urgence (un séisme) et de faire prendre conscience des conduites à tenir en cas de véritable catastrophe.

Les responsables de l'opération, programmée par le gouvernement colombien pour 11 heures, ont fait appel aux médias et à un site web [en espagnol] pour inviter les Colombiens à participer à l'exercice. Des organismes publics, des établissements scolaires et quelques entreprises privées ont en conséquence organisé leur participation à cet exercice, le premier au niveau national, mais le troisième dans la capitale, Bogotá [en espagnol]. Le site officiel de l'opération en a publié [en espagnol] ce bilan :

Cet Exercice d'Évacuation a permis de positionner Bogotá et la Colombie en tant que leaders sur le thème de la prévention et de la préparation afin de faire face à des urgences en Amérique Latine. L'accent a été tout particulièrement porté cette année sur le secteur de l'enseignement, au sein duquel 214 établissements scolaires de toute la ville, aussi bien privés que publics, ont d'ores et déjà confirmé leur participation.

Logo officiel de l'Exercice d'évacuation National

Les réseaux sociaux se sont emparés du sujet et sur Twitter les gens ont plutôt parlé du déroulement de cet exercice sur le ton de la plaisanterie (sous le mot-clic #simulacro [en espagnol]).

Certains lui ont attribué une connotation politique. Pour Carlos Hernández (@creacionhumana), il s'agissait d'un rideau de fumée pour ne pas parler de l'approbation du Traité de Libre Échange entre les États-Unis et la Colombie.

Le coup de l'#exercice, c'était pour qu'on ne s'occupe pas de l'approbation du TLE ?

Mal_nacida (@JelizMon) en a profité pour parler des défauts dans les soins d'urgence dans le système de santé colombien :

Ce serait pas mieux un #exercice pour être bien soigné aux URGENCES des hôpitaux

Cependant certains, comme Marisol Gutierrez (@marysolga) ont twitté avec humour :

j'ai papoté, j'ai rigolé, j'ai marché, j'ai cherché mon groupe, j'ai répondu présente et je suis retournée au travail, je faisais l'#exercice. Mdr est-ce que ça se passera aussi bien dans un tremblement de terre ?

Certains ont également exprimé leur opinion selon laquelle l'objectif de l'opération n'a pas été atteint.

Pour José David Hidalgo (@josedavidalejo) :

L'#exercice de mon bahut a été très mauvaisss :/

Pour Geovanna Valencia (@Geovannella) en cas d'urgence réelle personne ne garde son calme :

l'#exercice est une perte de temps, quand il y a une urgence PERSONNE ne réfléchit, ni ne garde son calme !

Enfin quelques uns, comme Sebastián Álvarez (@SebasAlvarez6), ne se sont aperçus de rien :

Je ne me suis pas rendu compte de l'#exercice !

On peut lire d'autres réactions sous le mot-clic #simulacro [en espagnol].

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site