Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Monde Arabe : Respect, Steve Jobs

Le monde arabe pleure Steve Jobs, le leader visionnaire d'Apple. Les hommages affluent sur les réseaux sociaux tandis que la nouvelle se répand.

Aziz Shalan tweete [en arabe] d'Arabie Saoudite :

شكراً ستيف، ماقدمتة لنا ليس منتجات ربحية، بل فرصة لتغير عالمنا #Stevejobs #StevejobsAR
@Azizshalan: Merci Steve. Vous nous avez donné plus que des produits commerciaux, une opportunité de changer nos vies.
RIP Steve Jobs. Image by Flickr user noppyfoto1 (CC BY 2.0).

RIP Steve Jobs. Image Flickr de noppyfoto1 (CC BY 2.0).

L'égyptien Ahmed Naguib note :

@ahmednaguib : Internet ne parle que de Steve Jobs aujourd'hui. Cela montre l'influence qu'il avait.  #SteveJobs

Un autre Egyptien,  Shaden Fawaz, ajoute :

@shadenfawaz: “Steve Jobs est né de parents non mariés, a été abandonné à la naissance, n'a pas fini ses études et ensuite a changé le monde.  Quelle est votre excuse ?”

Depuis les Emirats Arabes, Saleh Al Braik écrit :

@FearlessinDubai: #ThankYouSteve pour avoir motivé ma génération à ne jamais abandonner ses rêves. #RIPSteveJobs

Mais si la religion ne venait pas s'en mêler, ce ne serait pas le Moyen-Orient.

L'Egyptien Bassem Sabry nous informe [en arabe] :

شخص شبه معروف على تويتر كتب تويت بيطالب المسلمين بعدم الحزن او الدعاء لستيف جوبز لأنه غير مسلم. المهم انه كتب تلك التويت من iphone…

@Bassem_Sabry
: Sur Twitter, une célébrité de second rang demande aux musulmans de ne pas être tristes ou prier pour l'âme de Steve Jobs parce qu'il n'était pas musulman. Ce qui est important, c'est qu'il tweete sur un iPhone.

Dalia s'exclame :

@Daloosh: Cher #Salafi : si vous lancez une  fatwa contre rendre hommage à Steve Jobs, au nom de Dieu ne le faîtes pas depuis un iPhone. #RIDICULOUS

La perte est plus personnelle pour la blogueuse jordanienne Roba Al Assi. Elle blogue :

Il y a quelque temps, une amie m'a demandé si je pleurerais pour la mort d'une célébrité. J'ai répondu, “Bien sûr que non.”

Mais ce matin j'ai appris la mort de Steve Jobs à mon réveil.

Et j'ai pleuré.

Steve n'était pas une célébrité.  C'était un homme qui changeait le monde.

Je n'ai pas seulement pleuré la perte d'un homme exceptionnel. J'ai aussi pleuré à cause de la mort. La mort due au cancer. Et il n'avait que 56 ans. Je pense que je n'en ai jamais parlé ici, mais nous avons perdu notre père d'un cancer il y a 3 ans. Cela a été soudain. Il n'avait que 53 ans. Un autre homme d'exception, un homme bon, qui nous a quitté à jamais.

Respect, Steve Jobs.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site