Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Angola : La contestation des jeunes se renforce malgré les risques

[Les liens sont en portugais sauf mention contraire] Après l’emprisonnement et la condamnation de certains des organisateurs [en anglais] de la manifestation angolaise du 3 septembre [en français], organisée pour protester contre les 32 années au pouvoir du Président José Eduardo dos Santos, le mouvement des jeunes à l'origine de l'évènement se poursuit malgré les intimidations.

Le 25 septembre et à nouveau le 2 octobre, quelques centaines de personnes ont investi les rues pour appeler à la libération des 16 manifestants emprisonnés après le 3 septembre.

A chaque fois, les marches ont été confrontées à l'opposition : quelques policiers mais également un groupe plus large que les Angolais appellent “les Congolais”, ce qui ne désigne pas des personnes originaires du Congo, mais des individus associés au parti dirigeant, ou payés par celui-ci. Cette vidéo montre que le 25 septembre, ils ont efficacement bloqué les marcheurs non-violents, qui ont en retour offert une réponse animée mais n'ont pas avancé :

Davantage de manifestants ont été appelés pour les 16 et 18 octobre. Le hip hop continue d'être une grande force motivante derrière le mouvement de la jeunesse angolaise, qui encourage les gens à remettre en question l'utilisation réelle des revenus du pétrole et le manque de démocratie. Cette vidéo non sous-titrée d'une performance récente capture l'énergie qui s'en dégage :

Davantage de médias citoyens, et de médias viraux

Le nombre croissant de vidéos tournées dans les plus récentes protestations qui ont été  chargées sur YouTube indique une augmentation des journalistes citoyens. Les précédentes manifestations plus tôt cette année étaient filmées par seulement un ou deux vidéastes.

Le site ou “quartier général”, Central 7311, est nommé d'après la première manifestation de l'année, qui a eu lieu un 7 mars. Le site se décrit lui-même ainsi :

Aqui publicamos não só os pedidos de autorização enviados ao Governo Provincial de Luanda como também alguma informação independente, fora da redoma dos nossos viciados meios de comunicação social, na linha do chamado “jornalismo do cidadão”. Também publicamos alguns textos de opinião de diferentes colaboradores e estamos abertos a outros textos que vão ao encontro do que temos vindo a defender. A Centra 7311 pretende ser somente um espaço de convergência, de troca de ideias e de comunicação dessa juventude, dessa minoria(?) que está descontente, cansada e revoltada com a situação social e política em Angola.

Ici, nous publions non seulement les demandes d'autorisation [de manifestation] auprès du Gouvernement Provincial de Luanda, mais aussi certaines informations indépendantes, qui échappent à nos médias d'actualité sous contrôle, selon l'éthique de “journalisme citoyen”. Nous publions aussi les billets d'opinion de nos différents contributeurs et nous sommes prêts à publier d'autres textes en relation avec ce que nous revendiquons.  Central 7311 se veut un espace de convergence, d'échange d'idées et de communication de cette jeunesse, cette minorité (?) qui n'est pas heureuse, fatiguée et frustrée de la situation sociale et politique en Angola.

Central 7311 a aussi à présent un compte Twitter actif qui est utilisé pour diffuser les nouvelles de dernière minute durant les manifestations et une chaîne YouTube.

La vidéo est utilisée non seulement pour documenter, mais également pour motiver et inspirer, comme ce montage musical avec le morceau “El Pueblo Unido” de Thievery Corporation :

Il convient aussi de noter certaines que des satires en vidéo deviennent “virales”, dont ce discours surdoublé du président Dos Santos qui a été vu plus de 11 000 fois depuis juillet. Ses auteurs, des activistes, encouragent les autres à faire de même : “satiriser le discours du Président jusqu'à épuisement”.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site