Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Monde arabe : La joie de la libération de 477 Palestiniens

Les prisonniers palestiniens libérés quittent l'Egypte et entrent à Gaza, photos publiée sur Twitter par Ian Lee

Les utilisateurs de Twitter ont beaucoup publié aujourd'hui, tout en suivant le déroulement de l'échange de prisonniers palestiniens entre Israël et la Palestine, qui a permis la libération du soldat israélien Gilad Shalit en échange de  1 027 prisonniers palestiniens.

Un total de 477 Palestiniens ont été libérés aujourd'hui mardi, les 550 autres prisonniers seront libérés le mois prochain, aux termes de l'accord entre Israël et le Hamas.

Beaucoup, dans le monde arabe, ont souligné à quel point les arabes comptent peu aux yeux de leurs gouvernements, en comparaison avec les  efforts qu'Israël consent pour s'assurer de la libération et de la sécurité d'un seul de ses citoyens.

Selon Janine Zacharia :

@janinezacharia: Au cours de 9 échanges de prisonniers avec des ennemis arabes, Israël a libéré 13 509 prisonniers pour obtenir la libération de 16 soldats au total.

Le Syrien SooriMadsoos déplore sa condition de Syrien aujourd'hui. Il explique dans les trois tweets suivants :

@SooriMadsoos: Je dois dire quelque chose qui ne vous plaira pas mais je vais le dire quand même.  Israël a échangé 1000 prisonniers palestiniens pour  1 Israélien.
@SooriMadsoos
: Je suis jaloux de leur gouv. parce qu'il tient à ses citoyens. Leur gouv. est prêt à payer le prix ultime pour un citoyen.

@SooriMadsoos: Tandis que nos gouv. nous tuent comme des animaux et que nos voisins arabes disent que c'est une affaire intérieure.

Le Saoudien Ali Al Dafiri partage [arabe] un autre point de vue :

لم يكن ألف فلسطيني مقابل صهيوني واحد .. بل مقابل رهان سياسي وحاضنة شعبية وتضحيات فلسطينية عظيمة لا حدود لها ، هكذا أقرأ الأمر

@AliAldafiri
: Ce n'était pas 1000 Palestiniens en échange d'un sioniste…C'était un échange pour un pari politique, et de grands sacrifices sans limites faits par les Palestiniens. C'est comme ça que j'interprète ce qui s'est passé. i

De nombreux commentaires ont été consacrés à l'état de santé de Gilad Shalit après sa libération. Les commentateurs arabes ont vite réagi aux reproches.

Le Palestinien Ahmed Shihab-Eldin note :

@ASE: #Shalit, comme la moitié des Palestiniens qui vivent en Cisjordanie et à Gaza est “mal nourri” ” #mangersousoccupation ind.pn/mSeUnG

Yousef Munayyer partage cette opinion :

@YousefMunayyer: Si vous êtes surpris parce que #Shalit est “mal nourri” vous oubliez qu'il a mangé comme un Palestinien à  #Gaza

Ali Abunimah, également Palestinien, rappelle :

@avinunu: Rappel :  Israël détient toujours 1, 5 million de prisonniers dans la prison géante appelée Gaza pour le crime de ne pas être juif.  #Euxaussirentrerontchezeux

La couverture par les grands médias de l'échange de prisonniers Israël-Palestine a soulevé beaucoup de critiques.

Roqayah souligne :

@iRevolt: Ce que les médias omettent sans scrupules de vous dire : Gilad Shalit était caporal dans l'armée israélienne IDF, il servait comme fusilier sur un tank.

Elle ajoute  :

@iRevolt: Gilad Shalit est un prisonnier de guerre. Les femmes et enfants palestiniens sont des prisonniers de l'occupation.

La blogueuse kurde  Ruwayda Mustafah  :

@RuwaydaMustafah: Les médias ignore rapidement les prisonniers arabes qui sont libérés. Eux aussi ont des visages, parmi eux, des femmes et des enfants#Shalit.

L'Indien Sunny Singh partage son opinion :

@sunnysingh_sw6: Cher médias internationaux, merci pour votre couverture détaillée de la libération de#Shalit. Pourriez-vous maintenant donner quelques infos sur les prisonniers palestiniens.

De son côté, Occupied Palestine a publié des photos de la libération des Palestiniens et de leurs familles ici.

A Gaza, l'heure était aux festivités pour accueillir les prisonniers palestiniens libérés :

Omar Gaza écrit :

@Omar_Gaza: @danmike1 La plupart des rues de #Gaza sont bloquées lol c'est difficile de se déplacer, les rues sont pleines de gens qui fêtent ça   :D

A Ramallah, des fêtes similaires sont signalées.

Quds News Network, sur Facebook, partage des photos des réjouissances pour accueillir les prisonniers.

DeeDee tweete :

@ManaraRam: MAINTENANT des chansons nationalistes sont jouées fort dans les rues de  #Ramallah et dans toutes les autres villes Liberté pour tous les prisonniers #PrisonerSwap

En Palestine, ils sont nombreux à remarquer que cet échange de prisonniers pourraient  unir les factions palestiniennes.

Tim Marshall note :

@Skytwitius: Gaza. Intéressant.  Il y a presque autant de drapeaux du Fatah sur la place Khatami que du Hamas. Cinq ans depuis que la guerre civile a jeté les soldats du Fatah dehors.

La Palestinienne Nour Odeh, une journaliste qui vit à  Ramallah, tweetait:

@nour_odeh: L'émotion est profonde. Les familles des prisonniers à Ofer  scandent en ce moment ‘Unité nationale, unité nationale’, espère que les factions sont à l'écoute !!! #Palestine

Elle poursuit :

@nour_odeh: La question des prisonniers est un facteur de réconciliation en #Palestine; comme ils ont sacrifié leur liberté pour la nation, ils sont considérés comme des héros par tous.

Elle ajoute :

@nour_odeh: La division entre #Palestiniens est honteuse, le + beau cadeau aux prisonniers serait que les factions mettent en œuvre leur proposition sur #unité, réconciliation

Le Palestinien Izzat Risheq exprime [arabe] son bonheur :

نستقبل أسرانا البواسل وفي العين دمعتان دمعةفرح لاستقبال أسرانا المحررين ودمعة لوعةعلى لقاء أحبتنا الذين لم تشملهم الصفقة ‎#Palestine‏ ‎#Asra‏

@izzat_risheq: Nous souhaitons la bienvenue à nos braves prisonniers avec deux genres de larmes dans nos yeux :  de joie, pour nos prisonniers libérés, et de tristesse, pour ceux qui n'ont pas fait partie de l'échange.

Le blogueur Jamal Dajani rappelle la réalité que vivent d'innombrables Palestiniens :

@JamalDajani: Beaucoup des Palestiniens libérés seront transférés dans une grande prison appelée #Gaza

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site