Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Israël : Netanyahu se pare indûment du retour de Gilad Shalit

Pendant qu'Israël tout entier paraît descendu dans les rues ou scotché à la télévision pour pleurer de joie à la libération du soldat Gilad Shalit après 1.941 jours de captivité aux mains du Hamas, les arrières-cuisines des médias sociaux rendent un tout autre son de cloche.

Le 11 octobre, à l'annonce initiale de l'accord d'échange de prisonniers, les cyber-activistes les plus en vue des médias sociaux étaient en pleine réorganisation de la contestation sociale du #j14 pour l'aligner sur le mouvement #OcuppyWallStreet et toute la vague de manifestations de cette année. Mis à part le soulagement et le bonheur de la famille de Gilad Shalit, les militants n'ont pu cacher leur étonnement devant le moment où survenait cet accord, en rappelant que le gouvernement aurait pu et dû conclure un tel échange il y a des années déjà ; certains y ont vu un “coup médiatique” visant à rendre invisible la contestation et à refaçonner l'image du pouvoir de Netanyahu dans l'opinion. Il s'en est même trouvé pour tourner leurs critiques contre la société israélienne et/ou défier l'éternelle conception israélienne que l'un des nôtres vaut des milliers des autres. Florilège :

(*Bibi = le surnom de Benjamin Netanyahu)

@a_Daydreamer:

Bien joué, Netanyahu, de tirer la carte Gilad Shalit. Il l'a sûrement gardée pour les temps de détresse.

@ygurvitz:

Gilad Shalit est le dernier recours de ces salauds

@Vandersister:

Tout ce qu'il fallait pour libérer Shalit c'était donc une grève générale et l'effondrement du système de santé ? Il fallait le dire plus tôt !

@yairtar:

Quel peuple merveilleux nous sommes, ah, la solidarité ! C'est fantastique comme les Israéliens feront tout pour quelqu'un qu'ils ne connaissent même pas… à moins qu'il soit cancéreux/intérimaire/SDF/simplement pauvre

Uri Breitman:

L'échange Shalit est la manière de Bibi de surmonter le plongeon de son image. Pour une cote facile qui durera sans doute un mois, Bibi nous vend tous et libère 1000 prisonniers. Aucun soldat au monde ne vaut 1000 individus, pas même Bibi en personne

Libi Bageno, Nana10:

Bibi prépare le terrain pour les prochaines élections avec un discours qui consiste essentiellement en “Je, moi je”. Vous avez raison, nous sommes tous unis et nos coeurs ont gonflé, mais que vous ayez accompli une action merveilleuse aujourd'hui ne fera oublier à personne la vérité : que c'est toujours largement merdique ici, et qu'il y a un mois et demi à peine, il y avait ici une contestation sociale qui vous a presque enseveli sous la force de sa fureur.

La semaine passée, c'étaient ces mêmes militants qui faisaient campagne sur les médias sociaux, notamment en diffusant un événement Facebook, demandant aux gens de ne pas regarder les médias traditionnels le jour de la remise de Shalit, pour montrer qu'ils ne pourront pas être réduits à nouveau à l'état de consommateurs aveugles des médias, et de laisser Shalit tranquille après cinq ans de captivité au lieu de mettre leur nez dans sa vie.

Au moment, hier, où tous les Israéliens et la majeure partie des médias internationaux suivaient en direct le retour de Shalit, le Premier ministre Netanyahu est sous le feu des critiques pour les décisions qu'il a prises tout au long de la journée, notamment pour son insistance à rencontrer Shalit en premier et sur la présence de responsables militaires avant que celui-ci retrouve sa famille ou soit examiné par un médecin pour sa faiblesse. Si la plupart des médias traditionnels adoptent un traitement conventionnel, il revient aux médias sociaux et à quelques éléments marginaux de la presse en ligne de mettre en lumière cette critique de l'exploitation et instrumentalisation par M. Netanyahu de Gilad Shalit à son propre avantage :

@YehudaNuriel:

Alon Ben David (note : un journaliste de télévision) : “Bibi sera la première personne que rencontrera Gilad. Selon les services du Premier Ministre, c'était la demande de la famille de Shalit. La famille de Shalit nous a dit qu'il n'y a eu aucune demande de la sorte”. Fantastique.

@Jeronimo_:

J'ai ramené notre enfant à la maison” dit Netanyahu à la famille Shalit, pour que le rapport n'échappe à personne.

Je ne suis pas sûr d'avoir compris les propos de Bibi : qui est responsable du retour de Shalit ? Qui a décidé ? Qui est un chef ? Trop de sous-entendus….

@Galchs:

curieux, bibi a oublié de mentionner dans son discours que Noam shalit campait face à sa résidence depuis quelques années et qu'il n'est pas sorti une seule fois lui parler

Ariana Melamed, Ynet:

Aux yeux de Netanyahu, Gilad Shalit n'a pas plus d'importance que le poste de pilotage d'un supertanker ou que d'allumer les bougies du Shabbat avec Madonna. Selon sa vision du monde, il est la vedette de ces événements et la cause n'est que le cadre parfait pour mettre en valeur son importance, son action, ses accomplissements et sa nécessité comme premier ministre… Quand on devient premier ministre, on doit nécessairement perdre une bonne part de pudeur, de savoir-vivre et de respect. Voilà comment, apparemment, Netanyahu s'autorise à être le premier à accueillir Shalit et à se hausser dans l'euphorie à l'image du père qui serre dans ses bras le fils qui lui est rendu… Netanyahu est un héros une fois de plus. Gilad shalit est déjà un objet indirect.

La première étreinte, photo Avi Ochayon, Bureau de presse du Gouvernement

 

Ceux qui ont relevé et partagé cette critique de “la photo opportuniste” y ont déjà réagi dans le langage des médias sociaux : en en faisant un mème internet. Une série de photos ont été mises en ligne et propagées sur Facebook, montrant M. Netanyahu faisant son auto-promotion en d'autres circonstances historiques :


Source: Facebook

 

(Bibi se surimposant sur la radiographie de Gilad Shalit)

Comme il en est des mèmes, ce n'est sans doute qu'un début. D'autres entrées sur les apparitions de Bibi dans divers moments historiques (et de fiction) ici et ici.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site