Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : Le grand test démocratique de l'élection du 23 octobre

Ce billet fait partie de notre dossier sur la  révolution tunisienne de 2011.

Il ne reste plus que quelques jours avant que le “Printemps arabe”, qui a conduit à la chute de trois régimes autoritaires en Tunisie, en Egypte et en Libye, affronte son premier test démocratique.

Dimanche, le 23 octobre, les Tunisiens voteront pour élire leur assemblée nationale constituante, qui écrira la nouvelle constitution et formera un nouveau gouvernement par interim.

Les élections sont très attendues par la Tunisie, où elles ont été repoussée de trois mois , pour des raisons logistiques. Alors que le pays est maintenant techniquement prêt pour ce que chacun espère être un scrutin libre et équitable, on craint que le nombre d'électeurs qui se présenteront dans les bureaux de vote le jour de l'élection soit décevant.

Passerby glances at election posters in central Tunis, Tunisia. Image by Jonathan Mitchell, copyright Demotix (12/10/11).

Passerby glances at election posters in central Tunis, Tunisia. Image by Jonathan Mitchell, copyright Demotix (12/10/11).

@Arabasta1 tweete :

Mon cauchemar pour le 23/10 : un faible taux de participation, ce jour là ça sera pas les partis qui perdront mais la Tunisie, ALLEZ VOTER!

Nadia a publié un billet titré simplement ”Votez” (Vote) pour encourager ses concitoyens à se rendre aux urnes.

 

Quelques jours seulement nous séparent d'une date historique. Rien n'est garanti quant aux résultats de cet évènement, attendu par certains depuis des décennies. Personne ne peut décemment prétendre savoir à coup sur combien de tunisiens iront voter, dans quelles conditions le vote se déroulera, quels partis et quelles personnalités indépendantes réussiront à convaincre et quel aspect aurait l'assemblée constituante suite au vote.

Tout ce que je peux dire aujourd'hui est que ceci est un rendez-vous que nous ne devons pas rater

Le 17 octobre, Bassem Bouguerra a publié la déclaration suivante sur son blog [en anglais]:

“Je suis un révolutionnaire et je voterai”
Dites le aux jeunes, dites le aux anciens,
Dites le aux riches, dites le aux pauvres.
“Je suis un révolutionnaire et je voterai”
Vous avez touché nos cœurs et nourri nos âmes
Vous avez libéré notre nation et vous nous avez rendus fiers
Vous êtes Tunisiens et vous allez voter.

Des ONG se sont aussi jointes aux voix pressant les Tunisiens de voter.

La vidéo suivante sur YouTube, de l'association  Engagement Citoyen, a été tournée à La Goulette (en périphérie de Tunis). Au matin du 18 octobre, les Tunisiens  s'éveillent pour découvrir leur ville décorée du portrait géant de l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali. La colère poussent les passants à arracher ce portrait. Apparait alors le message : “Attention. La dictature peut revenir. Le 23 octobre, votez”.

Un blogueur américain qui vit à Tunis,  Erik Churchill, fait des pronostics sur la participation :

Selon mes estimations, une participation de moins de 60 pour cent des électeurs seraient une grosse déception pour le pays. Moins de 50% pourrait conduire à de graves problèmes autour de la légitimité de l'assemblée. Si au contraire on enregistre une participation de plus de 70 pour cent, qui représente bien la pyramide des âges, les sexes, et la répartition géographique, ce serait le plus fort des signaux envoyés, signalant que les Tunisiens se battront pour leurs droits et demanderont des comptes à leur gouvernement.

Alors que le compte à rebours à commencé, environ 50 pour cent des électeurs tunisiens sont encore indécis, écrit Emna El Hammi :

Un sondage d’opinion réalisé en septembre par l’Institut de Sondage et de Traitement de l’Information Statistique (ISTIS) révélait que 72 % des Tunisiens avaient l’intention d’aller voter le 23 octobre mais que, parmi eux, seuls 34 % savaient pour qui ils voteraient et pour 47 % d’entre eux ce choix n’était pas définitif.


Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site