Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Il y a 100 ans, la Révolution Xinhai

Le Printemps arabe s’est exporté dans tous les coins du monde et a inspiré l’Occupation de Wall Street ; mais la Chine a étouffé dans l’œuf sa Révolution du Jasmin en muselant les militants des droits civiques depuis février 2011.

Toutefois, la Chine possède bel et bien ses propres traditions révolutionnaires. Le succès du Soulèvement de Wuchang le 10 octobre 1911 a déclenché le début de la Révolution Xinhai qui a renversé la dynastie Qing (1644-1912) et établi la République de Chine. Cette année marque le centième anniversaire du Soulèvement de Wuchang et de la Révolution.

100 ans après le Soulèvement de Wuchang

Dans un climat de révolution mondiale et de troubles sociaux favorisés par Internet, inutile de souligner que l’interprétation contemporaine de la Révolution Xinhai est particulièrement sensible et politique en Chine.

Le China Media Project a examiné comment le Parti Communiste Chinois (PCC) de la Révolution Chinoise la traitait à travers les médias dominants du 10 octobre 2011 :

The front page of the People's Daily on October 10, 2011

Première page du Quotidien du Peuple, le 10 Octobre 2011

La meilleure façon de se rendre compte du traitement rudimentaire par le PCC de l’événement est de jeter un œil à la première page du journal officiel du PCC, le Quotidien du Peuple, où une photo du comité en place + 1 (l’ancien Président Jiang Zemin), avec Hu Jintao et Jiang Zemin en plein milieu, agrémente un article sans envergure sur la commémoration et le texte officiel complet du « discours important » de Hu Jintao.

Le discours du Président chinois Hu Jintao sur la Révolution Xinhai n'a rien d’affriolant, mais le débat sur le forum Weibo est plus animé et intéressant.

Débats en ligne

Le journaliste Wang Wen du Global Times, un autre média contrôlé par le parti, aborde la Révolution sur un ton triomphant [en chinois] et prévoit qu’il faudra encore 100 ans pour achever ses objectifs :

辛亥革命今日正好100年。有三大目标已实现:一是恢复中华;二是推翻千年帝制;三是器物崛起,包括孙中山曾设想的三峡大坝青藏铁路等。有三大目标未实现:一是封建意识未断根;二是统一未成;三是宪政艰难。后三者恐怕还需100年。所以,今日仍要讲:“革命尚未成功,同志务须努力”。

Aujourd’hui est le jour du centième anniversaire de la Révolution Xinhai. Nous avons accompli trois objectifs majeurs : le premier, la restauration de la nation chinoise ; le deuxième, le renversement du système impérial ; le troisième, le développement des infrastructures, notamment les barrages des Trois Gorges et la ligne de chemin de fer tibétaine, comme l’avait imaginé Sun Yat-sen. Il nous reste encore trois objectifs à réaliser : premièrement, en finir avec les normes féodales ; deuxièmement, la réunification [avec Taïwan] ; troisièmement, le développement de règles constitutionnelles. Les trois derniers objectifs vont probablement être réalisés d’ici 100 ans. C’est pourquoi nous devons encore nous dire : « la révolution est encore à accomplir, plus d’efforts sont nécessaires de la part de nos camarades ».

De son côté, l’historien Lei Yi pense que le peuple chinois ne devrait pas maintenir le modèle chinois et ajoute [en chinois] que la Révolution Xinhai correspond à la faillite du système politique à la chinoise :

今天是辛亥百年纪念。几千年的帝制被推翻,几千年皇权神授观念终于破灭。这是几千年中国政治制度最强的传统、最大的特色,认为是神圣不可改变的。当这种几千年的神圣制度、传统、特色都可被推翻,制度层面还有什么特色是必须坚持的呢?我以为,辛亥革命最大的意义就是制度层面中国特色论的破产。

Nous fêtons aujourd’hui le centième anniversaire de la Révolution Xinhai. Elle a mis un terme à des milliers d’années d’un système impérial et de l’autorité impériale cautionnés par les puissances célestes. Un tel système politique a autrefois été soutenu par les fondements immuables de la tradition chinoise mais a été finalement renversé. Quelle caractéristique du système politique chinois devrions-nous encore conserver ? Je pense que la plus grande réussite de la Révolution Xinhai est la faillite du discours sur le système politique à la chinoise.

Dr. Sun Yat-sen, the leader of the Republican Revolution and Father of the Chinese Nation. Image from sustainableview.blogspot.com, available in public domain.

Dr. Sun Yat-sen, leader de la Révolution Républicaine et Père de la Nation Chinoise. Image du blog sustainableview.blogspot.com, disponible dans le domaine public.

Cependant, tout le monde ne voit la tournure des événements sous le même angle. L’analyste des affaires publiques Chen Jieren commente sur son compte Weibo [en chinois] :

大家都在讨论辛亥革命的意义,似乎达成了一个共识:辛亥革命最大的功绩就是推翻了封建专制。可事实真的如此吗?在我看来,辛亥革命不过是把名义上的皇帝赶下了龙椅,而直到今天,我们依然生活在封建制度中。别说那世袭的高官和毫无民主可言的假选举,光说那既得利益集团的各霸一块,不是封建是什么?

On parle de l’importance de la Révolution Xinhai comme s’il y avait consensus sur le point suivant : la plus grande réussite de la Révolution a été le renversement de la dictature féodale. Toutefois, est-ce vrai ? Je pense que la Révolution Xinhai a seulement évincé l’empereur de son trône en forme de dragon, car nous vivons toujours dans un système féodal. Nul besoin de mentionner les « princes » – ces fonctionnaires du gouvernement haut placés – et les élections démocratiques truquées ; le fait que les groupes d’intérêt occupent leurs propres territoires est caractéristique d’une société féodale.

Xiao Gongqin, un autre historien, avance dans un entretien avec Caijing.com [en chinois] que la Révolution Xinhai n’a apporté que le chaos à la Chine. Son commentaire a également suscité des réactions sur Weibo [en chinois] :

辛亥革命的意义没那么大,辛亥革命也不像我们想象的那么美好,它恰恰是二十世纪大混乱的开端。如果没有辛亥革命,如果当时按照预备立宪大纲加快改革,在皇权不受挑战的情况下,社会还能够有序地前进。

La Révolution Xinhai n’a pas tant d’importance. La Révolution n’est pas aussi glorieuse que nous l’imaginons. Elle marque le début de tous les chaos du 20ème siècle. Si la Révolution Xinhai n’avait pas eu lieu, et si le rythme des réformes constitutionnelles avait été élevé, il n’y aurait eu aucune nécessité à défier le pouvoir impérial et la société aurait pu se développer progressivement.

La conclusion des propos de Xiao peut paraître très conservatrice, car le PCC est comparé au pouvoir impérial par les internautes. Néanmoins, le rédacteur en chef du Southern Metropolis, Ximen, a bien voulu se plier au jeu du « et si » et conclut [en chinois] que toutes les révolutions sanglantes de ces 100 dernières années ont été le fruit d’occasions manquées pour instaurer une transition pacifique :

辛亥革命,错过了君主立宪;民国时期,错过了民主宪政;重庆谈判,错过了两党制;政治协商,错过了多党制;百年历史,没错过的是一次次的流血革命。

La Révolution Xinhai résultait d’une réforme constitutionnelle manquée de la monarchie ; une constitution démocratique n’a pu être réalisée lors de la création de la République de Chine ; nous avons échoué à développer un système politique bipartite lors des négociations de Chongqing et un système politique multipartite lors de la mise en place de la Conférence consultative politique du peuple chinois ; durant les 100 dernières années de notre histoire, les seules choses pour lesquelles nous n’avons pas failli étaient les successions de révolutions sanglantes.

L’historien Yuan Weishi, basé à Guangdong, récapitule les leçons que l’on peut apprendre de l’histoire sur son blog :

至于教训,最主要的一条,是一定要有很多人坚忍不拔,致力于普及现代文明的知识。非常痛心,灾难来自于整个国家的思想文化水平不高,社会精英思想水平不高,他们对现代社会缺乏应有的认识。以孙文来说,就仍然受“朕即国家”的旧思想支配。
他说:革命“必须在唯一领袖之下,绝对服从。”“我是推翻专制,建立共和,首倡而实行之者。如离开我而讲共和、讲民主,则是南辕而北其辙。”
面对这些瞩目惊心的事实,拜托关怀国运的诸君子,千万不要再用“传统”或“国性”为藉口,构筑抵御现代文明在中国落实的思想堡垒!兴之所至,你们高兴玩《尚书》、《周易》、《论语》……就尽情玩吧。但请不要忽悠中国人,说这里有计算机和最好的宪政!

La principale leçon historique est que de nombreux individus doivent continuer d'améliorer les connaissances du peuple sur la civilisation moderne. C’est un vrai crève-cœur de voir  que nos malheurs ont pris racine dans la grande ignorance et la médiocrité intellectuelle des élites sociales. Ils ont une connaissance trop restreinte de la société moderne. Même Sun Wen [Sun Yat-sen – le fondateur de la République de Chine] a été influencé par l’idée que « l’empereur est la nation ».

Il disait que la révolution devait être placée sous l’égide d’« un chef unique auquel tout le monde se soumet » et que « je suis l’initiateur et le commanditaire de la République qui a renversé le régime autoritaire ».

Lorsque vous êtes confrontés à tous ces évènements historiques terrifiants, vous qui êtes vraiment inquiets du futur de notre pays, veillez à ne pas utiliser ni la « tradition » ni le « particularisme national » comme prétexte pour empêcher la civilisation moderne d’entrer en Chine. Vous pouvez vous amuser avec des classiques chinois – Shangshu (Classique des documents), Yi Jing, et les entretiens de Confucius – comme cela vous plait, mais veuillez ne pas duper le peuple chinois en proclamant que vous possédez le meilleur ordinateur et la meilleure constitution !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site