Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Journée mondiale de l’alimentation : vivre tenaillé par la faim

Cet article a été traduit par Juliette Girande, Annelyne Herchy, Jacques Tagne Mambou et Mathieu Cheung, étudiants FTSK Germersheim, sous la direction de Catherine Chabasse dans le cadre du projet « Global Voices ».

woman selling food

Femme vendant ses produits sur un marché.
Droits réservés. by #Eelco


Selon les estimations de la Banque Mondiale, un milliard de personnes à travers le monde vont se coucher le ventre vide et la flambée des prix des denrées alimentaires va encore assombrir ce bilan. Le 16 octobre, la Journée mondiale de l’alimentation a donné la parole à des familles touchées par la faim, mettant ainsi un visage sur leurs souffrances.

Des membres de la branche indienne de Video Volunteers [en anglais] se sont rendus dans des villes et villages d’Inde dans le cadre de leur projet vidéo contre la faim (Hunger Video Project) afin d’attirer l’attention sur les nombreuses personnes qui, en dépit d’une économie florissante, continuent à souffrir de la faim.
 

Les vidéos ont été diffusées en introduction au rapport 2011 sur les catastrophes mondiales (World Disaster Report 2011).Ce rapport est le fruit d’une collaboration entre le Programme alimentaire mondial , l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ainsi que la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC). Ce rapport soulève une question fondamentale : « Pourquoi un milliard de personnes vont-elles se coucher le ventre vide alors que la production mondiale est suffisante pour toutes les nourrir ? »

La particularité de ces 12 vidéos [en anglais] est que leurs réalisateurs ne sont pas des observateurs extérieurs mais des membres de ces communautés. Video Volunteers est un programme de formation destiné aux personnes en marge de la société qui leur permet d’apprendre à collecter et diffuser des informations, à s’informer, à réagir activement et à trouver des solutions aux problèmes auxquels elles-mêmes et leur entourage sont confrontés.

Les douze vidéos accompagnées d’une brève description des communes où elles ont été tournées sont disponibles sur le site internet. Cette vidéo [en anglais] a été tournée à Silchar, Assam, au Nord-Est de l’Inde, une région majoritairement rurale où vivent beaucoup de minorités ethniques marginalisées. Dans une des vidéos, un père de famille évoque sa misère et son désespoir quand il doit aller se coucher alors que ses enfants ont faim.

A Raj Nandgaon, une région sous-développée et principalement agricole de Chhatisgarh, une femme est contrainte de se prostituer [en anglais] pour nourrir ses enfants.

Cela fait des années que Médecins Sans Frontières est confronté au problème de la sous-nutrition des enfants à travers le monde. Cependant, MSF constate que ce que nous considérons comme une aide, ne fait en réalité qu’aggraver la situation : les dons alimentaires collectés par les organisations ne sont pas adaptés aux besoins nutritifs des enfants de moins de deux ans. En collaboration avec la campagne “Starved for Attention” (littéralement « faim d’attention »), ils appellent donc les donateurs à stopper leurs dons actuels, en faveur d’aliments à haute valeur nutritive destinés aux enfants souffrant de sous-nutrition dans le monde.

Le thème choisi cette année pour la Journée mondiale de l’alimentation est le prix des produits alimentaires, de la crise à la stabilité. La bande-annonce du court-métrage de 15 minutes « The Hunger Game » (le jeu de la faim) du Péruvien Félix Alvarez Torres montre la façon dont les prix des denrées alimentaires sont manipulés, comme s’il s’agissait de pions sur l’échiquier du pouvoir.

Depuis ces dix dernières années, on assiste à une envolée indécente du prix des denrées alimentaires à travers le monde. Les multinationales investissent des milliards de dollars dans l’achat des futures récoltes, causant spéculation et pénurie alimentaire. Les mises sur les aliments augmentent sans cesse, un petit jeu auquel les multinationales ne sont jamais perdantes.

Loin des tables de poker, les populations les plus démunies font les frais du « Jeu de la Faim ».

Grâce au Blog Action Day, de nombreuses personnes se sont mobilisées sur les blogs et les sites de microblogging sous les tags #BAD11 et #food. Prenez part à la discussion et donnez votre avis sur la faim face à l’augmentation constante des prix alimentaires.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site