26/10/2011

Billets de 26/10/2011

Yémen : Des femmes brûlent leur voile pour protester contre les violences du régime

Des femmes yémenites ont brûlé leurs voiles et foulards aujourd'hui en signe de protestation contre la brutalité et les violences du régime, responsables de la mort de 25 personnes en 24 heures à Sanaa et Taiz, et qui ciblent depuis peu les femmes. Une action qui n'avait rien à voir avec les droits des femmes ni ne contestait le voile islamique comme s'y sont mépris certains, mais était un appel au secours à l'encontre du régime.

Thaïlande : Arrestations de travailleurs birmans

  26/10/2011

Mahn Saimon indique que la police thaïlandaise arrête les travailleurs birmans fuyant les inondations qui frappent la Thaïlande car, ce faisant, ils sortent des zones dans lesquelles ils sont autorisés à vivre. La Thaïlande, qui fait actuellement face aux plus fortes inondations que le pays ait connu depuis une cinquantaine...

Croatie : L’Alcatraz yougoslave

  26/10/2011

Bill Kralovec de Bill's Blog nous fait part de l’histoire de la prison située sur l’île Goli Otok dans les eaux adriatiques. Considérée comme l’Alcatraz yougoslave, les prisonniers politiques y étaient envoyés sous le règne de Tito. [liens respectivement en anglais et en français]

Brésil : Le niobium, une richesse nationale à bas prix

  26/10/2011

Le niobium fait partie des métaux les plus utilisés au monde, et le Brésil possède une grande partie des réserves mondiales de ce minerai. Toutefois, son exploitation au Brésil soulève des questions quant à ce qu'il rapporte au total aux entreprises privée et aux établissements publics.

Timor : Une pétition pour que le pays ne s'endette pas

  26/10/2011

Le  Movimento Kontra Deve (Mouvement contre la dette) le le Réseau d'action de Timor Est et de l’ Indonésie (ETAN) se sont unis pour lancer une  pétition commune : “Pour Timor Est sans dette”. Le Gouvernement de Timor-Leste n'est pas actuellement endetté  mais en dépit de confortables retenus tirés de...

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site