Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Jordanie : Voix alternatives sur le Forum économique mondial

[Liens en anglais] Du 21 au 23 octobre 2011, la Jordanie a organisé au bord de la Mer morte l'assemblée spéciale du Forum économique mondial (FEM) consacrée à  la croissance économique et à la création d'emplois dans le Monde arabe. La Jordanie entretient une relation étroite avec le  Forum économique mondial (FEM) qui remonte au milieu des années 90, et beaucoup de projets ont été associés au Forum au cours des années, accompagnés de beaucoup de bruit et battage médiatique.

Cette année, alors que le monde arabe  se réveille, des critiques sont apparues, autour de projets associés au FEM, à la lumière des défis auxquels font actuellement face la Jordanie et cette région du monde.

Quelques jours auparavant,  je me suis associée à un groupe indépendant de Jordaniens et nous avons co-écrit une tribune qui a été publiée sur le blog du FEM, intitulée ‘Voix de la Jordanie : le récit d'une alternative”‘ où nous nous interrogeons sur la performance de la Jordanie et sur son bilan avec le FEM.

A travers l'adoption d'un modèle qui isole l'économie de son contexte politique, qui survole des problèmes vitaux avec des platitudes superficielles, et ne parvient à rien, les dogmes économiques des trente dernières années promus par des institutions comme le  Forum économique mondial (FEM) n'ont pas réussi à réguler les marchés ou assurer une croissance économique durable et équitable.

Participants captured during the Future of Libya session during the World Economic Forum Special Meeting. Image by Flickr user World Economic Forum (CC BY-SA 2.0).

Nous groupe de Jordaniens dont le pays organise souvent le Forum économique mondial, nous avons réfléchi sur cet engagement. Plusieurs problèmes importants émergent : Cliquez pour lire le texte intégral.

Sur Twitter, Farah Ghniem, demande:

Cela n'a pas d'importance que la Jordanie ait beaucoup de gens avec du potentiel. C'est le cas partout ailleurs. Ce qui compte: pourquoi ne peuvent-ils s'épanouir dans le système ? #OccupyWEF #WEF

Le militant Raghda Butros, dresse ce bilan :

Une initiative pour l'éducation fut lancée en 2003 avec le FEM. Aujourd'hui la qualité de l'éducation en Jordanie est en forte baisse. #OccupyWEF

L'économiste Ibrahim Saif partage son manque de conviction :

Je ne suis pas emballé par le FEM et ce qu'il offre aux personnes marginalisées, nous avons besoin d'une nouvelle idée. Cela ne viendra pas du FEM.

Alors qu'elle participait au déjeuner-débat sur l'entrepreneuriat, Dina Shoman, qui s'occupe de l'image de marque chez Arab Bank a tweeté :

10 années de discussions sur l'entrepreneuriat et on n'arrive pas à démarrer du côté régulations et gouvernements #wef #jo

Son Altesse la princesse Ghida Talal, présidente de la  Fondation Roi Hussein contre le cancer n'a pas pu résisté à l'envie de retweeter ce tweet :

Trop drôle et trop vrai qu'on ne peut s'empêcher de RT “@ThorayaER: Schwab au FME qui fait la présentation de toutes les Excellences. Tellement d'Excellences, pourtant peu d'excellence!”

Pour plus de réactions, rejoignez la conversation sur Twitter en recherchant les hashtags #WEF et #OccupyWEF, et sur le blog du FEM .

Photo: Participants durant la session “Le futur de la Libye”, Forum économique mondial, assemblée speciale. Photo sur Flickr de World Economic Forum (CC BY-SA 2.0).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site