Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : 15 jours de prison pour le blogueur Alaa Abd El Fattah

Ce billet fait partie de notre dossier sur la Révolution égyptienne en  2011.

Alaa Abd El Fattah, activiste, blogueur, a été condamné à 15 jours de prison pour avoir refusé d'être interrogé par un procureur militaire. Il considère qu'un tribunal militaire est illégitime pour mener un interrogatoire .

Il s'est présenté devant le procureur militaire qui l'avait convoqué avec un autre activiste,  Bahaa Saber, aujourd'hui dimanche 30 octobre, alors que des soutiens s'étaient rassemblés à l'extérieur et dénonçaient les procès militaires. Depuis le 28 janvier dernier, plus de 12 000 civils ont été jugés par des tribunaux militaires en Egypte. Alaa Abd El Fattah a depuis été transféré dans une prison, mais Bahaa Saber devrait être bientôt libéré [mise à jour : il a été libéré].

Les deux activistes ont déjà été emprisonnés, en 2006, sous Moubarak.

Sharif Kouddous note :

@sharifkouddous: Incroyable. @alaa et Bahaa écopent de 15 jours de prison, les manifestants dehors sont furieux.

Bahaa Saber, à gauche, et Alaa Abd El Fattah devant le tribunal ce matin dimanche. Photo de Sharif Kouddous

 

L'avocat Gamal Eid a tweeté les charges retenues contre Alaa, Bahaa et Mina Daniel. Ce derniera été assassiné durant le massacre du 9 octobre [en français] devant le siège de la télévision “Maspero”. Il écrit [arabe] :

الاتهامات الموجهة للنشطاء: التحريض التجمهر والاستيلاء على سلاح للقوات المسلحة ، واتلاف منشأت عسكرية

@gamaleid: les activistes sont accusés d'incitations à manifester, d'avoir pris des armes aux forces armées et d'avoir endommagé des équipements militaires.

Il a ajouté:

علاء سيف رفض التحقيق من النيابة العسكرية باعتبارها تابعة للجيش ، والجيش نفسه متهم في الجريمة وبالتلي لا يجوز لمتهم ان يحقق مع متهم أخ

@gamaleid: Alaa Seif refuse d'être interrogé par le procureur militaire, car celui-ci fait partie de l'armée, et l'armée elle-même est accusée dans l'affaire en référence. Il est illégal pour un accusé d'interroger un autre accusé dans la même affaire.
 

La sœur d'Alaa, Mona Seif, a tweeté [arabe] :

علاء و بهاء موقفهم كان قوي لأنهم رفضوا يعترفوا بشرعية النيابة العسكرية

@Monasosh: La position de Alaa et Bahaa est solide, parce qu'ils refusent de reconnaitre la légitimité d'un procureur militaire.

Mohamed Abdelfattah :

@mfatta7: Salut au courage de @alaa qui refuse d'être interrogé par l'autorité militaire qu'il met en cause.

Jonathan Rashad ajoute :

@JonathanRashad: c'est assez ironique de voir @alaa affronter un interrogatoire des militaires à l'automne  2011 alors que sa sœur @Monasosh se bat contre les procès militaires depuis le printemps 2011.

Jonathan Moremi demande :

@Jonamorem: Et qu'est-ce qu'il en est de la promesse de ne plus juger des civil devant des tribunaux militaire, (Général) Tantawi ? Est-ce que mentir est tout ce que  #SCAF (l'armée égyptienne) sait faire? #FreeAlaa #noMilTrials

Comme beaucoup d'autres Égyptiens,  Gigi Ibrahim est bouleversée que feu Mina  Daniel figure parmi les accusés  Elle tweete :

@Gsquare86: Ils ont tué Mina Daniel, il est mort, et ils l'accusent  “d'incitations à la violence” ?!!! #WTF #SCAF est devenue folle.

A l'heure de publication de ce billet en anglais (12h40 GMT), Bahaa Saber était toujours interrogé, selon ce tweet de Mona Seif  [arabe] :

بهاء صابر لسة التحقيق معاه مأخلصش
@Monasosh: Bahaa Saber toujours en interrogatoire. Il n'en a pas fini encore.
Ndt : Il est possible de suivre les derniers développements via le mot clic FreeAlaa sur Twitter.

A lire aussi (en anglais) :

Egyptian Blogger's Summons Adds Fuel to Campaign Against Military Trials

Ce billet fait partie de notre dossier central en anglais sur la révolution égyptienne.

5 commentaires

  • […] Egypte : 15 jours de prison pour le blogueur Alaa Abd El Fattah This post is part of our special coverage Egypt Revolution 2011. Alaa Abd El Fattah, activiste, blogueur, a été condamné à 15 jours de prison pour avoir refusé d'être interrogé par un procureur militaire. Source: fr.globalvoicesonline.org […]

  • […] Alaa Abd el-Fattah – alias @alaa sur Twitter – a refusé d’être interrogé par le Parquet militaire en raison du rôle joué par l’armée dans la manifestation. Et c’est ce qui expliquerait sa mise en détention provisoire. Bahaa Saber, un autre militant sur le web est également accusé d’incitation à la violence. Tous deux avaient déjà été arrêtés en 2006 pour des critiques formulées sur le net envers Hosni Moubarak. L’avocat Gamal Eid a tweeté les charges retenues contre eux. Et les réactions sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre (→Voir article sur Global Voices). […]

  • […] Alaa Abd el-Fattah – alias @alaa sur Twitter – a refusé d’être interrogé par le Parquet militaire en raison du rôle joué par l’armée dans la manifestation. Et c’est ce qui expliquerait sa mise en détention provisoire. Bahaa Saber, un autre militant sur le web est également accusé d’incitation à la violence. Tous deux avaient déjà été arrêtés en 2006 pour des critiques formulées sur le net envers Hosni Moubarak. L’avocat Gamal Eid a tweeté les charges retenues contre eux. Et les réactions sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre (→Voir article sur Global Voices). […]

  • le blogueur pacifiste égyptien Maikel Nabil Sanad a été condamné le 10 avril dernier à 3 ans de prison par un tribunal militaire hors de la présence de son avocat, de ses amis et de sa famille….
    http://wri-irg.org/campagins/supportmaikelnabil

  • […] A lire les réactions de ses amis, bouleversés par l’accusation d’incitation à la violence lors du dimanche sanglant du 9 octobre 2011 au Caire (28 morts lors d’une manifestation devant Maspéro – la TV d’État- pour protester contre un incendie d’église près d’Assouan), une accusation qui vise même Mina Daniel tué ce jour-là […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site