Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des internautes birmans réclament des excuses à la BBC

[Liens en anglais ou en birman] Certains internautes birmans demandent à la BBC de s'excuser pour avoir publié une carte “inexacte” des groupes ethniques de la Birmanie. Ils affirment que la reporter de la BBC, Anna Jones, a utilisé une carte inexacte dans un article qu'elle a écrit le 5 novembre 2010 et qui est intitulé “Sombre perspective pour les groupes ethniques de Birmanie”.

Selon eux, la carte indiquait que l'Etat de Rakhine (ou d'Arakan) était représenté par les Rohingyas – considérés comme un groupe minoritaire en Birmanie – et ce,  en dépit du fait que cet État soit habité par les Rakhines (ou Arakans). De plus, il ont déclaré que la carte décrivait à tort l'État de Shan comme étant non seulement représenté par les ethnies “Shans” mais aussi par les ethnies “Was” et que, de plus, les circonscriptions d'Ayeyarwaddy et de Kayah étaient représentées entre autres par  les Karens, ce qui n'est pas conforme aux définitions de la Birmanie de cet Etat et de ses ethnies.

Les internautes birmans ont rempli une page Facebook de la BBC Birmanie de commentaires, demandant au groupe BBC de publier une lettre officielle d'excuses aux citoyens birmans pour avoir dit que les Rohingyas constituaient l'un des groupes ethniques de la Birmanie.

Thein Zaw Tun a par exemple écrit ceci sur les relations entre les Rakhines et les Rohingyas, tout en demandant une lettre d'excuses de la BBC au nom de tous les citoyens birmans.

La  présence d'immigrants musulmans du Bengale dans l'Etat d'Arakan en Birmanie correspond à la présence des Anglais chrétiens à Hong Kong, à Macao, en Afrique du Sud, etc.

Avoir des immigrants musulmans venant du monde arabe en Grande Bretagne n'est pas plus différent. La présence des arabes musulmans ne fait pas de la Grande Bretagne un pays arabe ou un État arabe musulman.

De la même manière, l'État d'Arakan n'est en rien un État d'immigrants musulmans du Bengale. Les appeler des Rohinjas ou quoi que ce soit d'autre n'en fait pas une ethnie autochtone d'Arakan ayant fondé des royaumes arakans et y ayant vécu pendant  des milliers d'années.

Chère BBC, la présentation erronée et discriminatoire des ethnies dans l'article d'Anna Jones est une faute et une erreur grave de la BBC, qui nuit  aux vrais Arakans.

En conséquence, je vous demande à vous, la BBC, avec tous ceux qui “aiment” et soutiennent ce mur Facebook,  de corriger immédiatement l'article d'Anna Jones et de publier des excuses pour l'erreur commise.

Un autre internaute, Khin Minn Nyo a posté ses commentaires sur la page Facebook :

Chères BBC Actualités de Birmanie et chère rédaction, votre centre de diffusion devrait faire quelque chose pour les fausses informations publiées dans l'article d'Anna Jones. Si votre journal veut faire de la Birmanie une démocratie, vous ne devriez pas diffuser de fausses informations. Bonne chance,  BBC.  J'attends votre réponse.

Nyan Myint Aung a aussi exprimé sa déception [en birman].

Je ne sais pas ce qu'ils cherchent. Mais c'est absolument faux. J'y suis totalement opposée.

Aye Maung, qui appartient à l'ethnie Rakhine et a étudié à l'université d'Aberdeen en Ecosse reconnaît les droits des Rohingyas même s'il est inquiet  devant la revendication de ce groupe de créer un nouvel Etat. De son côté,  Naing Zaw a fait une comparaison entre les Rohingyas en Birmanie et les Birmans  en Thaïlande.

Il y a 4 à 6 millions de Birmans qui résident actuellement en  Thaïlande… Ils représentent 10% de la population totale de la Thaïlande…. La BBC  osera-t-elle signaler les Birmans sur la carte de la Thaïlande afin que nous puissions demander la citoyenneté ou la reconnaissance d'une ethnie ??? Il est refusé à la plupart d'entre eux les plus élémentaires droits de l'Homme, ils sont exploités sur tous les plans, grâce à la politique d'immigration de la porte entrebâillée…. Si votre but en présentant ces informations relève vraiment d'un réel intérêt pour les peuples de Birmanie, essayez d'être plus perspicace, rapportez et parlez de ces terribles et inhumaines exploitations de la part des “vrais” Birmans.

Les centaines de plaintes qui ont été publiées sur la page Facebook de la BBC Birmanie ont poussé la BBC a ôter la carte des deux articles sans rien annoncer officiellement. Puis elle l'a remise en ligne  après l'avoir modifiée, indiquant que les Rakhines (ou les Arakans) ainsi que les Rohingyas représentent l'Etat de Rakhine (ou d'Arakan). L'article sur le site actualisé est accompagné de la précision suivante :

ACTUALISATION  28 octobre 2011: La carte de cet article a été temporairement retirée le 27 octobre 2011 pour subir quelques changements. Elle a été à présent remplacée par une version réactualisée qui inclut un article sur les Rakhines.

Certains internautes ont envoyé une plainte officielle à la BBC bien que celle-ci n'apparaisse pas encore répertoriée dans la rubrique “Réponses aux plaintes” du site central. La BBC Birmanie a publié sur sa page Facebook une réponse rédigée par BBC Actualités en ligne.

Merci de vos commentaires. La carte n'était pas destinée à représenter la totalité des ethnies en Birmanie. Elle était plutôt destinée à signaler les minorités dans les régions frontalières birmanes qui sont importantes dans la mesure où elles sont engagées dans des différends ou des conflits avec le gouvernement birman.  La ligne reliant les Rohingyas à l'Etat d'Arakan n'avait pas pour intention de sous-entendre que cet Etat leur appartenait ou de marginaliser les Rakhines mais simplement de montrer aux lecteurs l'Etat dans lequel les Rohingyas vivent. Le texte en lien avec l'image des Rohingyas dit clairement qu'il ne leur a pas été accordé la citoyenneté birmane. Nous avons à présent ajusté la ligne sur notre carte  pour donner une plus claire image de l'endroit où trouver les Rohingyas. Nous avons aussi ajouté un article présentant les Rakhines. Sur la deuxième page, nous avons modifié notre texte pour faire une distinction entre les groupes minoritaires et les groupes ethniques reconnus. Merci à vous qui lisez le site BBC Actualités.

Environ 70 personnes ont répondu  dans l'heure et la plupart d'entre eux  ont mentionné le fait que la BBC devait encore s'excuser pour les informations erronées et sa présentation inexacte des groupes ethniques de Birmanie.  Chan Myae Khine a fait ces commentaires :

Même si [la BBC] n'avait pas pour intention de sous-entendre que cet Etat de Rakhine (ou d'Arakan) leur appartenait, les lecteurs ayant un minimum de culture vont sûrement penser que les Rohingyas constituent l'un des groupes ethniques importants de la Birmanie. De plus, si elle souhaite honnêtement représenter les groupes minoritaires,  elle DOIT mettre alors les Sus, les Inn Thars, les Myos, les Thets et une bonne centaine d'autres ethnies sur la carte.

Utiliser une présentation à ce point erronée, c'est simplement convaincre les lecteurs de l'authenticité de cette fausse situation et histoire de la Birmanie.  Par conséquent, la BBC, la journaliste ainsi que celui ou celle qui a dessiné cette carte DOIVENT s'excuser auprès de tous les citoyens birmans !!!

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site