Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : Occupons les réseaux sociaux !

Une tornade de messages en ligne a inondé l'univers des réseaux sociaux du monde quand les internautes tunisiens ont décidé d'occuper Facebook et Twitter avec leurs commentaires. Tout a commencé avec des internautes qui voulaient témoigner leur solidarité et soutien au mouvement Occupy Wall Street aux États-Unis en postant des slogans et des messages sur la page Facebook du Président Barack Obama. Beaucoup de ces commentaires étaient humoristiques et tentaient d'américaniser les slogans de leur propre révolution, qui a débuté en décembre dernier. Un mot-clic est vite né sur Twitter, #TrollingObama (Ndt : troller, référence à des trolls malfaisants).  Naturellement, ces messages n'étaient pas uniquement destinés à soutenir les manifestations Occupy qui ont lieu aux États-Unis mais aussi à critiquer la politique étrangère des États-Unis.

Voici quelques réactions sur Twitter :

@JuveSimo: Incroyable ! Plus de 75 000 commentaires sur la page officielle Facebook d'Obama. Les Tunisiens font preuve d'une grande solidarité.

@esslem: 2008 Obama : Yes we can. 2012 Obama : Oh no I cant I cant I cant :( Les Tunisiens me rendent dingue :'( I cant :(

@GKaroui: #ObamaSpeech (discours d'Obama) disant qu'il écrasera les manifestants.

@Geekette86: Après les opérations #TrollingObama et #TrollingSarkozy, les Tunisiens se mettent à  #TrollingNetanyahu maintenant, #TrollingGhannouchi et #TrollingSaudi (Saoudiens)

@butterfly_miss_: Les Tunisiens sont en train de filer la migraine aux services de communication de #Obama

@maydu: Dernière minute : la #Libya menace d'utiliser son véto pour bloquer l'intervention de l'Union Africaine aux #US #trollingobama.

@othmaniRabeb: Message au monde : Si la Tunisie n'a plus d'électricité et d'Internet, c'est probablement à cause du gouv. d'Obama  xD #Censorship

@slim404: Les Trolls Tunisiens™ font preuve de leur supériorité sur  FB. Zuckerberg a pris peur et a fermé son mur sur Facebook  http://facebook.com/zuck

@AfefTN: L'idée de #trollingobama est drôle, mais c'est teinté d'humour noir et il y a un message sérieux derrière.

@AfefTN: explication de #trollingobama : les Tunisiens ne le font pas pour rigoler, mais pour se moquer du gouv. Obama, qui assure soutenir la démocratie dans le monde arabe mais opprime son propre peuple.

@TunisianAmazigh: Je suis Tunisien et je suis fier de ma liberté de troller #FreedomOfTrolling :D

@Dima_Khatib: Des Tunisiens écrivent sur le mur FB d'Obama : Obama, lâche, tu es un “agent des Américains”:) (slogan habituellement utilisé contre les dictateurs arabes).

Jusqu'à 20 heures dimanche 30 octobre, heure de New York, les Tunisiens ont publié 80 000 commentaires sur la page Facebook officielle d'Obama, et voici des captures d'écrans de quelques extraits.

Cette attaque de spams avait commencé par Obama mais il n'a pas fallu longtemps aux Tunisiens pour attaquer la page officielle du président français Nicolas Sarkozy et pour utiliser le mot clic #TrollingSarkozy.

Le mouvement des “trolls” a aussi ciblé le premier ministre italien Silvio Berlusconi, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le chef du parti tunisien islamique Al-Nahdah Rached Ghannouchi, la chaine tunisienne Hanibal TV, accusée d'avoir été en très bons termes avec le régime Ben Ali et d'être financé par Mouammar Kadhafi, et la chaine Al-Jazeera Mubashar car les Tunisiens accusent le Qatar, l'Egypte, et surtout la Libye de s'ingérer dans les affaires intérieures tunisiennes en soutenant les islamistes. Sur une capture d'écran ci-dessous de quelques commentaires en arabe laissés sur le mur Facebook de Rached Ghannouchi, certains ont écrit “Dégage”, le fameux mot scandé durant les manifestations pour demander le départ du président déchu Zine Al Abedine Ben Ali. Certains ont pris la défense de Habib Bourguiba, président de la Tunisie avant Ben Ali, que Ghannouchi critique. Un commentaire parodie la déclaration que Ghannouchi  aurait pu écrire pour condamner les brutalités de la police contre les manifestants de Occupy Wall Street :

1 commentaire

  • […] Tunisie : Occupons les réseaux sociaux ! Une tornade de messages en ligne a inondé l'univers des réseaux sociaux du monde quand les internautes tunisiens ont décidé d'occuper Facebook et Twitter avec leurs commentaires. Source: fr.globalvoicesonline.org […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site