Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ukraine : Un débat sur la méthadone dans les commentaires

Dernièrement, Ukrayinska Pravda [en russe], un site internet ukrainien populaire, a publié un long article critiquant les Traitement de Substitution aux Opiacés (TSO). L'article a été à l'origine d'un long débat parmi les lecteurs sur la nécessité ou pas d'avoir en Ukraine  des programmes de réduction des risques.

Selon l'auteur de cet article, le journaliste Yuriy Potashniy, la promotion du traitement de substitution aux opiacés est en fait une tentative de prise de contrôle du marché de la drogue par les entreprises pharmaceutiques. Il estime que le traitement de substitution est une sorte de légalisation de la drogue, où les drogues illégales sont remplacées par des drogues médicales.

Le journaliste a également soulevé le problème du financement de ces programmes. Pour le moment, les programmes de réduction des risques sont financés par le Fonds mondial pour la lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme mais dans le futur, ils reviendraient à la charge de l'État ukrainien. D'après M. Potashniy, les programmes de méthadone ont été réduit dans la plupart des pays car ils se sont avérés être plus dangereux et à l'origine de plus de décès que l'héroïne.

Photo de Deepfruit sous licence CC BY-NC 2.0.

 

Parmi les 146 commentaires déposés par les lecteurs, se trouvaient des lecteurs qui partageaient l'opinion de l'auteur, ainsi que certains qui étaient en total désaccord avec lui.

Le lecteur “duty” a souligné que malgré certaines conséquences négatives, les programmes de thérapie de substitution avaient des aspects positifs qui avaient été complètement ignorés dans l'article. Il a  écrit :

Я повністю підтримую ЗПТ, й якраз з позиції зменшення шкоди… для здорової частини суспільства:
1. ЗПТ дозволяє (певною) декриміналізувати наркоманію, надавши легальне джерело безкоштовного наркотику; таким чином виводячи наркозалежного з кримінальної сфери;
2. ЗПТ дозволяє не роботи ін”єкцій, отже зменшується ризик поширення специфічних інфекцій зараженим наркозалежним або його інфікування;
3. ЗПТ дозволяє певною мірою контролювати та обмежувати повсякденну поведінку наркозалежного (це називається ре-соціалізація).
[…]…(ЗПТ) не призначають здоровим людям. Пацієнти ЗПТ ВЖЕ приймають наркотики

Je soutiens entièrement les programmes TSO car ils permettent de réduire les risques… pour les membres en bonne santé de la société ;

1. Le TSO permet de décriminaliser la dépendance à la drogue en donnant la possibilité de recevoir légalement de la drogue gratuitement, sortant ainsi un toxicomane de la sphère criminelle.

2. Le TSO permet (à un certain niveau) de stopper les injections de drogue et par conséquent, de réduire le risque de contamination et d’ infections, un phénomène courant parmi les toxicomanes.

3. TSO permet jusqu'à un certain niveau de contrôler et de limiter le comportement d'un toxicomane (cela s'appelle la re socialisation).

[…]

… Le TSO n'est pas –  prescrit aux personnes en bonne santé. Les patients de TSO sont DÉJÀ des consommateurs de  drogue.

Le lecteur “viliam3″ a soutenu la position de l'auteur de l'article. L'argument du lecteur était que  l'utilisation de la drogue était au début un choix personnel, par conséquent, ils devaient prendre l'entière responsabilité des conséquences. Il a écrit :

Товарищи наркоманы, бывшие, настоящие, “лечащиеся” на ЗПТ! Вы когда начинали нюхать-колоться и далее воровать, вести асоциальный образ жизни – так Вы ни минуты не думали, что это может привести Вашу жизнь в пропасть?!? Тогда Вам было нормально, все шло путем, а сейчас с пеной у рта доказывают какие они болящие, им бедолагам нужен метадончик, не закрывайте наши ЗПТ…тьфу! ВЫ САМИ СЕБЕ СОЗДАЛИ ТАКУЮ ЖИЗНЬ!

Mes chers amis, anciens, actuels toxicomanes et patients sous TSO. Quand vous avez commencé à “sniffer” ou vous piquer et ensuite à voler et à avoir des comportements anti-sociaux, pourquoi n'avez-vous pas pensé que cela risquerait de ruiner votre vie ? Tout allait bien pour vous à ce moment-là, mais maintenant vous criez que vous êtes malades, pauvres petits, vous avez besoin de méthadone, ne fermez pas nos TSO…bah!- VOUS AVEZ CRÉÉ CETTE VIE VOUS-MÊMES !

Par contraste, la lectrice “Victoria21″ est opposée aux thérapies de substitution à cause de l'absence d'une prise en compte des facteurs humains. Elle craint que les traitements à la méthadone n'entrainent pas une désintoxication complète aux drogues. Elle a écrit :

И самое опасное во всем этом , что больному человеку не оставляется шанса на выздоровление, так как срок лечения метадоном – пожизненно, при этом длительность жизни резко укорачивается.

[…]
P.S Дорогие врачи! Помните что вы давали клятву помогать людям, а не губить их, раздавая наркотики под видом лекарства!

Le plus dangereux est que la personne malade n'a aucune chance de guérir, car le traitement à la méthadone dure à vie, pendant ce temps, la qualité de vie du patient se dégrade à toute vitesse.

[…]

PS. Chers docteurs ! Souvenez-vous que vous avez prononcé le serment d'Hippocrate pour aider les gens, et non pour leur faire du mal en leur prescrivant des drogues en guise de traitement.

Le lecteur  Yevgeniy Selin faisait partie des supporteurs des TSO. Il a remis en question l'affirmation de Potashniy sur la réduction des traitements de substitution dans le monde et a commenté sur l'impact financier des programmes de réduction des risques. Il a écrit :

Люди противники ЗПТ , как вы не можите понять то ,что программы Заместительной терапии входят в принятые по всему миру программы Снижение вреда от наркотиков рекомендованные Всемирной организацией здравоохранения и ООН работают они почти по всему миру включая такие страны где до недавнего времени были наказания за употребление в виде тюрьмы но эти страны как Иран и Китай поняли что так бороться с наркотиками нельзя, … наркозависимый обходится всего в 7 $ в месяц государству при программах ЗТ , а если человек употребляет наркотики то вреда от него в десятки раз больше : их нужно содержать в тюрьмах, лечить от кучи болезней которые они переносят еще и обычным гражданам (туберкулез, ВИЧ , гепатиты ), содержать целую армию милиции которой нужно платить зарплату …

Aux personnes qui s'opposent aux TSO, pourquoi ne pouvez-vous pas comprendre que les programmes de traitement de substitution sont acceptés dans le monde entier comme élément des programmes de réduction des risques recommandés par l'Organisation mondiale de la santé ainsi que l'ONU et qu'ils marchent dans le monde entier, y compris dans les pays où jusqu'à récemment, la toxicomanie  était  sanctionnée par un emprisonnement. Même les pays comme la Chine et l'IRAN ont réalisé qu'il est impossible de lutter contre la drogue comme ça… Dans le cadre d'un programme TSO, un toxicomane coûte 7 dollars par mois au gouvernement mais si les personnes prennent des drogues illégales le coût des méfaits est dix fois plus important : il faut les garder en prison, fournir des traitements pour divers maladies qui peuvent être transmises également aux citoyens ordinaires (tuberculose, VIH, hépatite), il faut mobiliser un grand nombre de policiers et payer leurs salaires…

Pavel Kutsev, responsable du projet Drop-in-Center subventionné par Rising Voices a commenté sur cet article sur son blog [en russe]. Il a souligné que la longue discussion dans les commentaires en ligne est un excellent indicateur de l'impact positif des TSO, étant donné que les toxicomanes sont maintenant impliqués dans la société et défendent leurs droits. Il a écrit :

Я бы ограничился отметкой факта повышения, очевидного повышения интерактивности защитников ЗПТ, как правило, состоящих из прогрессивных специалистов и людей, живущих с наркозависимостью, что само по себе является наилучшей иллюстрацией несомненной пользы заметстительной терапии – именно благодаря ЗПТ .. в стране наблюдается … активизация представителей гражданских сообществ (ещё недавно маргинальных)…

Je veux juste souligner à quel point les supporteurs des programmes TSO sont actifs, et la plupart d'entre eux, en fait, sont des personnes qui vivent avec une dépendance mais sont progressistes, il s'agit de la meilleure illustration possible de l'utilité indéniable des traitements de substitution. Grâce aux TSO, nous pouvons constater une augmentation des activités civiques de ces communautés (qui étaient marginalisées auparavant)…

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site