Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Thaïlande : Inondations, premier bilan

(Billet d'origine publié le 8 novembre)

[liens en anglais] Le nombre de morts dans les pires inondations en Thaïlande depuis 50 ans dépasse les 500. Les autorités ont indiqué que 25 provinces étaient encore sous les eaux. Plus d'un million de familles ont été touchées et les flots ont endommagé 4.4 million d'acres (17.800 km ²) de superficie agricole dans le pays.

Le gouverneur de Bangkok a révélé que 470 zones de la métropole sont affectées par la montée des eaux et l’évacuation a été ordonnée dans de nombreux quartiers. Voici une carte des parties inondées de Bangkok :

Suthichai Yoon décrit l'effet de l'inondation sur les temples bouddhistes et les moines :

Les moines bouddhistes sont à l'oeuvre en force ces jours-ci pour aider à lutter contre la montée des eaux. Quelques milliers de temples sont submergés et les moines des quartiers éloignés ont pâti du manque d'approvisionnement quotidien parce que les habitants locaux n'ont pas pu faire leurs tournées quotidiennes d'aumônes au moines après que les inondations ont frappé de nombreuses provinces.

The Thailand Life a mis en ligne des photos des inondations :

J'ai voulu prendre sur moi mon appareil photo cet après-midi et voir au juste combien nous autres résidents de Sutthisan devons nous inquiéter. L'eau paraît bien confinée sur la grande route, et ne semble pour le moment pas avoir la force de pénétrer davantage en ville, mais ceci dit, certaines des petites rues adjacentes ont été complètement submergées, comme vous pouvez voir.

Source : blog The Thailand Life

Ladprao 64 rapporte que les choses n'ont guère évolué dans les zones inondées :

De notre point de vue, aujourd'hui n'a guère vu de changement non plus. Les zones touchées le sont toujours, bien que la zone se soit légèrement élargie. L'eau ne paraît pas avoir avancé davantage sur Ladprao Road, bien que, comme je l'ai déjà mentionné, on a dit que le mouvement est maintenant souterrain.

Les provinces un peu plus au nord, y compris Pathum Thani, ont à présent, dit-on, des niveaux d'eau légèrement plus bas et on rapporte que la vie pourrait y revenir à la normale d'ici dix jours, même si c'est un peu une conjecture. Comme toujours, on verra bien

Ci-dessous, une vidéo de motocyclettes qui arrivent à circuler à travers le flot :

L'utilisateur de Twitter @ThanongK critique les opérations publiques de secours :

@ThanongK: Seuls ceux de la classe moyenne qui ont accès à internet obtiennent de l'information sur les inondations. Les gens ordinaires ne savent pas ce qui se passe.

@ThanongK: 6 les pouvoirs publics n'ont pas de priorités sur les zones à protéger des eaux. Ils veulent aider les industries et non les gens.

@ThanongK: 7. Le côté bâclé des opérations publiques de secours est patent à voir comment on évacue les gens vers des zones où les flots vont finir par arriver.

Un blogueur brunéien a créé une vidéo appelant à davantage d'aide pour les victimes des inondations. On voit ci-dessous une image de sac ‘judnak’ (grosse commission) inventé pour résoudre les problèmes d’hygiène et de sanitaires dans les centres d'évacuation :

Qu'est-ce qu'un sac Judnak et comment Facebook peut-il en faciliter la production ?

C'est un petit groupe d'étrangers sur Facebook qui est à l'origine du sac “Jud-Nak” depuis le lundi 17 octobre 2011. Dès mardi, nous avons trouvé un ami possédant une fabrique de tissus biodégradables qui pouvait produire les sacs pour nous. Mercredi, nous avons fait faire les dessins du mode d'emploi sur le sac par Ploy et Ton de la faculté d'Architecture de l'université Chulalongkorn. Et aujourd'hui vendredi, toute la fabrication des 20.000 premiers sacs pilotes est terminée. Le processus entier a été mené par des gens qui se connaissaient à peine avant, qui y ont mis l'argent et le travail que nous avons pu trouver sur le moment. Comme le projet pourrait profiter à la majorité des victimes des inondations les plus catastrophiques depuis 50 ans, nous souhaitons fabriquer davantage de ces sacs et espérons pouvoir les distribuer le plus rapidement possible à tous ceux qui en ont besoin

Le mot-clic #thaiflood reste un outil fiable de suivi de la situation sur le front des eaux :

@TAN_Network: La Santé Publique met en garde contre la consommation de glace pendant les inondations. Tous les échantillons testés de glaces et boissons glacées étaient contaminés.

@MCOT_Eng: La moitié des taxis de Bangkok ‘disparaissent’, seuls 60.000 sur plus de 100.000 fonctionnent normalement du fait de inondation ; beaucoup de stations d'essence GPL, gaz naturel, fermées

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site