Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mexique : “Le Bon Week-end”, le week-end le moins cher de l'année

[Liens en espagnol] Ce 9 novembre 2011, le Président des États-Unis du Mexique, Felipe Calderón, a annoncé la mise en œuvre de l'initiative intitulée  “El Buen Fin/Le Bon Week-end : ) ou le week-end le moins cher de l'année“, qui aura lieu entre le 18 et le 21 novembre 2011, une initiative que l'on espère pouvoir répéter les  années suivantes.

Selon les informations officielles données sur le sujet, “Le Bon Week-end” consiste en l'application d'un rabais dans tous les établissements commerciaux ainsi qu'au versement anticipé de la prime de fin d'année aux fonctionnaires. Selon cette source officielle, l'idée vient d'une initiative privée et a pour but de promouvoir le bien-être des familles tout comme de stimuler tous les secteurs économiques,  générant ainsi, au profit du pays tout entier, plus d'emplois et de la croissance économique.

L'annonce de Felipe Calderón a engendré diverses réactions parmi les blogueurs et les utilisateurs des réseaux sociaux du Mexique. Pour Diego du Blog de Blogs, l'initiative annoncée a quelque similitude avec le Black Friday/le Vendredi noir (qui est organisé aux États-Unis  le lendemain de la célébration du Thanksgiving). Il doute du fait que les commerçants accordent vraiment un rabais et s'interroge dans le même temps quant à l'opportunité de cette initiative:

Le Président Felipe Calderón a aujourd'hui présenté l'initiative “El Buen Fin/Le Bon Week-end” qui s'avère être une copie mexicaine du Vendredi noir, jour où les magasins aux États-Unis font d'importantes promotions le lendemain du “Jour d'Action de Grâce”, le Thanksgiving.

Selon lui, le gouvernement se serait mis d'accord avec les représentants des commerces et des services pour proposerer du 18 au 21 novembre les prix et les tarifs les plus bas de l'année.

On va voir si les commerces mexicains vont suivre le baratin du Président parce que de toutes manières,  un jour avant, ils vont augmenter les prix pour qu'avec l'important rabais qu'ils feront durant ce week-end, cela continue à nous coûter la même chose.

L'idée, c'est que cela profite au commerce et aux consommateurs.

Je crois que c'est un signe de myopie politique à tonalité électorale que de faire de bonnes choses à la fin de son mandat  lorsqu'il aurait bien pu les faire au début de celui-ci. (sic)

Querétaro au Mexique. Photo de l'utilisateur de Flickr broc7 sous la licence Attribution-NonCommercial-ShareAlike 2.0 Generic (CC BY-NC-SA 2.0)

 

Pour sa part, Eduardo S. H., sur le site  El Gerundio del Ocio, et sur un ton apparemment plus optimiste, prédit la possibilité que la mise en œuvre de cette initiative ait des résultats positifs :

L'initiative est sans doute intéressante tant pour les consommateurs que pour les entreprises et le gouvernement lui-même. Cela pourrait en effet donner une impulsion à l'économie interne, aider les entreprises et réduire (tout au moins stabiliser) le taux de chômage au Mexique. Je ne suis pas d'accord avec le fait que l'on promeuve le consumérisme,  mais je crois qu'une initiative comme “El Buen Fin/le Bon Week-end”, pour le cas où celle-ci fonctionnerait correctement, pourrait apporter quelques légers bénéfices au pays. Après tout,  nous  sommes déjà des consuméristes, la seule chose qui nous manque pour atteindre les niveaux ridicules auxquels sont arrivés les États-Unis, c'est plus de pouvoir d'achat.

Bombusterrestris1 de La Trapaleta a profité de l'occasion pour proposer à ses lecteurs quelques suggestions afin de mieux consommer :

Compare les prix, ne te laisse pas conduire par tes émotions, établis des priorités comme le paiement par cartes, épargne, et sous aucun prétexte n'achète plus que tu ne peux payer car cela hypothèque le salaire de l'an prochain.

Sur Twitter, l'utilisatrice Celiaalviso (@Celiaalviso) s'est interrogée sur la pertinence de cette initiative au détriment d'une initiative encourageant, elle, à la culture de l'épargne :

Et si le gouvernement fédéral renforçait davantage la culture de l'épargne au lieu d'orchestrer “de grandes promotions dans les magasins du pays”? #BuenFin

D'autres, comme Gerson Obrajero (@tlalocman), ont déploré le fait de ne pas faire partie de la fonction publique et de ne pas bénéficier de cette “avance” sur la prime de fin d'année pour profiter des soldes :

Moi aussi, je projette de m'acheter quelque chose en ce #BuenFin/ Bon Week-end. Dommage que je ne sois pas bureaucrate pour avoir un peu de ma prime en novembre !

Kid Buda (@kidbuda) a apporté un commentaire sur ce que serait, pour lui, un bon week-end :

Je ne sais pas… Qualifiez-moi d'hippie ou de communiste…mais un super #BuenFin Bon Week-end, ce serait en vérité un week-end plein de bonne volonté, de générosité…

D'autre part, sans perdre de vue le climat d'insécurité que connaît actuellement le Mexique, Hugo Tenorio Cedeño (@sonidototal) s'est ainsi prononcé sur l'initiative annoncée par le Président :

J'espère seulement que ce si bien nommé #buenfin/bon week-end ne deviendra pas le week-end  le plus violent de ces six dernières années.

Comme on peut le voir, les réactions des Mexicains  sont plurielles et intéressantes bien qu'il faille attendre les derniers jours du mois pour savoir si les objectifs que l'on cherche à remplir avec la mise en œuvre de cette initiative “El Buen Fin/Le Bon Week-end”  seront atteints.

Enfin il convient de préciser que “El Buen Fin/Le Bon Week-end” n'aura pas lieu en même temps que le Black Friday/Vendredi noir, du moins cette année, et cela en vertu du fait que le Thanksgiving 2011 sera célébré aux États-Unis le quatrième jeudi de novembre 2011, de sorte que les ventes du Black Friday auront lieu dès la première minute du vendredi 25 novembre, une semaine après qu'ait commencé “El Buen Fin/Le Bon Week-end” au Mexique.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site